ELMESMAR

Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard dĂ©calĂ© sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

lundi 4 juillet 2022

juillet 04, 2022

Pourquoi les maisons alsaciennes ont des couleurs?


 

Cela remonte au Moyen Âge, Ă  l'Ă©poque, peu de gens savaient lire,c'est la raison pour laquelle on avait adoptĂ© un code couleur, afin d'identifier les artisans.
⚀Le Rouge Ă©tait utilisĂ© pour dĂ©marquer les mĂ©tiers du fer :Forgerons, Serruriers.
⚃La couleur Verte symblolisait les mĂ©tiers du cuir:Tailleurs, Couturiers.
⚂La couleur Jaune Ă©tait celle des Boulangers et des PĂątissiers.
⚄Le Bleu celle des mĂ©tiers du bois: Charpentiers.
⚁Le Beige pour les mĂ©tiers de la pierre :Maçons,  Couvreurs.
Un autre code couleur pouvait symboliser l'appartenance Ă  une religion :
đŸ””Le Bleu pour les familles Catholiques .
🔮Le Rouge pour les familles Protestantes.
đŸ‘‰đŸ»www.elmesmar.frđŸ‘ˆđŸ»


dimanche 26 juin 2022

juin 26, 2022

Jalons biographiques du prince Albert 1er , Monaco

⚫ #HISTOIRE | Le 26 juin 1922 dĂ©cĂ©dait le prince Albert Ier de Monaco.

📌 NĂ© le 13 novembre 1848, Albert Ier, surnommĂ© « le Prince savant » ou « le Prince navigateur » est prince souverain de la principautĂ© de Monaco de 1889 jusqu'Ă  sa mort en 1922. Ce prince aux multiples facettes, au cƓur des sociabilitĂ©s de la Belle Ă©poque, est une figure emblĂ©matique qui par son humanisme, son mĂ©cĂ©nat, son art de gouverner, sa curiositĂ© scientifique et sa prise de conscience pionniĂšre des enjeux environnementaux, a fortement contribuĂ© au rayonnement de son pays .



Jalons biographiques

Ces quelques repĂšres indicatifs donnent une premiĂšre impression de l'oeuvre du prince Albert Ier

1848

Naissance Ă  Paris, 90 rue de l’UniversitĂ©, d’Albert HonorĂ© Charles Grimaldi, fils du prince Charles de Monaco et d'Antoinette-Ghislaine de Monaco, nĂ©e comtesse de MĂ©rode, son Ă©pouse.

1865

Le prince Albert est initiĂ© aux questions maritimes par l'officier de la Marine impĂ©riale française, Florent Anthouard, Ă  Lorient.

1866

Il entre dans la Marine royale espagnole ; il y sert durant deux annĂ©es, avec le grade d’enseigne puis de lieutenant de vaisseau.

1869

Le prince Albert achĂšte un petit cotre, qu’il nomme Isabelle II, Ă  bord duquel il va naviguer sur les cĂŽtes françaises et italiennes.

Il se marie, la mĂȘme annĂ©e, Ă  Marchais, avec Mary Victoria Douglas-Hamilton.

1873

bio 1873

Le prince achĂšte en Angleterre une goĂ©lette, construite en 1862 par Camper & Nicholson, et change son nom de Pleiad en celui d’Hirondelle

Il peut ainsi satisfaire son goĂ»t des voyages et devenir un navigateur toujours plus expĂ©rimentĂ©. 

1879

Le prince Albert, trentenaire, arrive pour la premiĂšre fois Ă  MadĂšre le 28 fĂ©vrier 1879, Ă  bord de sa goĂ©lette, la premiĂšre Hirondelle, sur laquelle il a naviguĂ© en MĂ©diterranĂ©e, pour son plaisir pendant cinq ans. Au cours de ces quelques jours de sociabilitĂ© mondaine, il fait la connaissance d’Alice Heine (1857-1925), mariĂ©e depuis 1875 au marquis de Jumilhac et qui devient alors duc de Richelieu. 

1885

PremiĂšre campagne scientifique de la premiĂšre Hirondelle (stations 1 Ă  37).

1889

Durant l’Exposition universelle de Paris, la PrincipautĂ© de Monaco prĂ©sente dans son pavillon les collections recueillies par le prince Albert Ă  bord de l’Hirondelle, les engins utilisĂ©s et les publications consacrĂ©es aux rĂ©sultats. 

Le prince Albert Ier devient Souverain suite au dĂ©cĂšs de son pĂšre

Les MonĂ©gasques prĂȘtent serment de fidĂ©litĂ© au prince Albert Ier dans la Cour d’honneur du Palais.

1891

Lancement du yacht Princesse-Alice, construit par les chantiers R. & H. Green, Ă  Blackwall Yard, prĂšs de Londres. 

1893

PremiĂšre reprĂ©sentation, en version scĂ©nique, de la Damnation de Faust (Berlioz) mise en scĂšne Raoul Gunsbourg. 

1898

Affaire Dreyfus : Dans sa correspondance avec son amie Flore Singer, salonniĂšre parisienne, le prince Albert Ier affiche dĂšs le dĂ©but de l’Affaire des sympathies dreyfusardes. Il rĂ©agit au « J’accuse » de Zola en Ă©crivant Ă  ce dernier : « Votre dĂ©claration contient les plus beaux sentiments qu’une Ăąme puisse exprimer, elle honore l’humanitĂ©, elle ajoute un rayon Ă  la gloire de la France. Pour tous ceux qui admirent l’indĂ©pendance et la sincĂ©ritĂ© dans le patriotisme, vous grandissez plus haut que le renom de votre talent ».  En 1899, alors en mer, lors de sa deuxiĂšme campagne scientifique au Spitzberg, il Ă©crit au capitaine Dreyfus. 

1902

A partir de cette annĂ©e, le prince se rend rĂ©guliĂšrement Ă  la semaine de Kiel (organisĂ©e depuis 1892), sans participer aux rĂ©gates pour lesquelles son bateau n’est pas conçu. 

La CarriĂšre d’un navigateur, recueil de rĂ©cits autobiographiques, paraĂźt en livre pour la premiĂšre fois. 

Fondation du MusĂ©e d'Anthropologie prĂ©historique de Monaco. 

1903

Le prince Albert Ier de Monaco crĂ©e l’Institut international de la paix.

1906

HuitiĂšme campagne scientifique de la seconde Princesse-Alice (stations 2362 Ă  2562).

Itinéraire : Le Havre, Ecosse, cÎtes de NorvÚge, Spitzberg, Le Havre.

Cette campagne, la troisiĂšme au Spitzberg (aprĂšs 1898 et 1899 et avant 1907)  tĂ©moigne de la fascination pour l’Arctique du prince : « Les Ă©preuves, comme les jouissances, ressenties dans ces rĂ©gions rendent meilleur un homme cultivĂ© lorsqu’il y dĂ©couvre tout ce qu’elles ont de prĂ©cieux. Vous ĂȘtes certains de garder, votre vie durant, quelque chose des sensations Ă©levĂ©es qui nous ont si profondĂ©ment Ă©mus ». SimultanĂ©ment, deux missions patronnĂ©es par le prince Albert, l’une norvĂ©gienne, l’autre Ă©cossaise, explorent d’autres secteurs du Spitzberg.

1910

Inauguration du MusĂ©e ocĂ©anographique de Monaco. 

À la demande des MonĂ©gasques, le prince Albert Ier , par Ordonnance souveraine, accorde le suffrage universel direct, au scrutin de liste, pour l’Ă©lection du conseil communal, Ă  l’exception du maire et du premier adjoint qui continuent d’ĂȘtre dĂ©signĂ©s par le prince. 

Le Prince Albert Ier fonde l’Institut de PalĂ©ontologie Humaine, une fondation de droit français, Ă  Paris.

Inauguration du lycée de Monaco.

1911

Ordonnance souveraine par laquelle le prince Albert Ier accorde une organisation constitutionnelle.

Inauguration de l’Institut ocĂ©anographique de Paris, rue Saint-Jacques, en prĂ©sence de M. Armand FalliĂšres, prĂ©sident de la RĂ©publique française.

1914

Le prince Albert Ier met Ă  la disposition du gouvernement français, l'Institut ocĂ©anographique et l'Institut de PalĂ©ontologie  humaine de Paris, ainsi que l'usage de la tĂ©lĂ©graphie sans fil Ă  bord de son yacht la seconde Hirondelle ; il met  Ă  la disposition du prĂ©fet de la Seine une somme de 50.000 francs pour les familles nĂ©cessiteuses des militaires appelĂ©s sous les drapeaux ; et met Ă  la disposition de la Croix-Rouge Française son ChĂąteau de Marchais et l'hĂŽpital de Monaco.

1915

La sĂ©rie des vingt-huit campagnes scientifiques organisĂ©es et dirigĂ©es par le prince Albert Ier s'achĂšve. Au cours de celles-ci, 3698 stations ocĂ©anographiques ont Ă©tĂ© effectuĂ©es Ă  l’aide de plusieurs dizaines d’appareils, pour la plupart crĂ©Ă©s ou amĂ©liorĂ©s par le prince et ses collaborateurs. 

1917

Réunion au domicile parisien du prince Albert Ier, 10, avenue du Trocadéro, en vue de la création de Parcs nationaux dans les Pyrénées.

1920

Inauguration de l’Institut de PalĂ©ontologie humaine de Paris (qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 1910, construction du bĂątiment par Emmanuel Pontremoli et Constant Roux entre 1911 et 1914, rue RenĂ© Panhard) en prĂ©sence du prĂ©sident de la RĂ©publique, Alexandre Millerand, du ministre de l’Instruction publique AndrĂ© Honnorat et des plus hautes personnalitĂ©s du monde universitaire. 

1921

Au United States National Museum Auditorium de Washington, D.C., le prince Albert Ier prononce le Discours sur l’ocĂ©an (Speech on the ocean) devant la National Academy of Sciences

1922

Le prince meurt Ă  Paris le lundi 26 juin, Ă  16 h 45.


Lancement de la premiĂšre Ă©dition de l’Ă©preuve de tourisme, nommĂ©e « Rallye Automobile », organisĂ©e par la SociĂ©tĂ© « Le Sport automobile et vĂ©locipĂ©dique », prĂ©sidĂ©e par M. A. NoghĂšs. 








jeudi 23 juin 2022

juin 23, 2022

Des influenceurs violeurs, protegez vos enfants, #BalanceTonYoutubeur


 En dehors du cas particulier de DirtyBiology, rappelons que plusieurs gros Youtubeurs français ont Ă©tĂ© visĂ©s par des plaintes de nombreuses femmes ces derniĂšres annĂ©es. Dans tous les cas, ceux-ci avaient fait usage de leur influence sur de trĂšs jeunes filles (moins de 20 ans en gĂ©nĂ©ral, parfois mineures) pour avoir des faveurs sexuelles. C'est devenu un classique et tout le monde se demande qui sera le prochain Ă  tomber.

Mais il serait bon de faire un parallÚle entre ce phénomÚne et les affaires de viols chez des puissants, des élus, des membres d'Hollywood, des grands patrons, etc. Il est difficile de nier que leur point commun c'est LE POUVOIR. Celui de pouvoir influencer et contrÎler leurs victimes. Le pouvoir facilite l'excÚs.

On ne le rĂ©alise pas car ces "influenceurs" du web sont de notre gĂ©nĂ©ration, parfois mĂȘme plus jeunes que nous. Mais les influenceurs Insta et compagnie sont bien les stars influentes de notre gĂ©nĂ©ration sur les jeunes. Ils sont les nouveaux "puissants" de notre Ă©poque. Ils sont ceux qui font l'opinion et poussent Ă  la consommation de tels ou tels produits. Les plus influents brassent des millions, vivent Ă  DubaĂŻ, sont vendus au monde marchand. À la diffĂ©rence des stars d'hier, ceux-ci donnent un sentiment de proximitĂ© qui n'existait pas avant, mais ce cotĂ© "cool et sympa", proche des gens, c'est aussi du marketing, de la mise en scĂšne, une maniĂšre d'exister sur Internet. Beaucoup incarnent un personnage, portent un masque Ă  visage dĂ©couvert, font semblant pour rĂ©ussir dans le "game". C'est un paradoxe : tout semble vrai, mais tout est souvent faux (avec quelques exceptions qui font du bien, comme Nota Bene et d'autres). Devenir influenceur aujourd'hui, c'est suivre des codes, un plan marketing, ĂȘtre encadrĂ© par une boite de prod. Et c'est bien triste car beaucoup de jeunes suivent ces codes superficiels en espĂ©rant devenir Ă  leur tour des influenceurs Ă  succĂšs.



Quelques exemples d'influenceurs accusĂ©s par les internautes  :

COLMAN LEGRAND: Streameur connu, Colman Legrand est accusé de viols par un internaute. De graves accusations qui ont amené le gameur a quitté les réseaux sociaux dimanche 9 janvier.

DIRTYBIOLOGY: Huit femmes tĂ©moignent sur Mediapart contre LĂ©o Grasset, alias Dirty Biology, vidĂ©aste star de youtube spĂ©cialisĂ© dans la vulgarisation scientifique.Le vidĂ©aste est visĂ© par les tĂ©moignages de 8 femmes toutes victimes d'un mĂȘme mode opĂ©ratoire. .


WASSFREESTYLE: Cinq Fand dont des mineures accusent WassFreestyle, le youtubeur star de freestyle de 30 ans aux 2 millions d'abonnĂ©s, de leur avoir fait des propositions douteuses et insistantes. Rapporte le Parisien. 


NORMAN: Un des youtubeurs les plus suivis, quatre ans aprĂšs une premiĂšre polĂ©mique, de nouvelles victimes prennent la parole. L’une d’entre elles assure que Norman Thavaud lui a demandĂ© des photos dĂ©nudĂ©es alors qu’elle Ă©tait mineure , rapporte le Figaro.

D'autres sont aussi soupçonnés: Mr Yéyé et InThePanda, ....



Mr.mondialisation , le Parisien, Le Figaro et Twitter...

dimanche 19 juin 2022

juin 19, 2022

Abou Simbel, histoire et sauvetage par l'UNESCO

Abou Simbel, à Nubie le temple de RamsÚs, aimé d'Amon, à été érigé , entre 1264 et 1244 avant Jésus-Christ , en 1964 tout a été découpé en bloc pour le transporter et le délocaliser .

Le grand temple

 Le grand temple est un hĂ©mispĂ©os construit Ă  l'origine dans la colline de MĂ©ha. Il est vouĂ© au culte d'Amon, de RĂȘ, de Ptah et de RamsĂšs II dĂ©ifiĂ©. Il est taillĂ© dans le grĂšs de la roche pour sa majeure partie, y compris la façade composĂ©e de quatre statues colossales de RamsĂšs II assis ainsi que d'autres statues, bas-reliefs et frises. Les parties non taillĂ©es dans la roche sont un pĂ©ribole et un pylĂŽne en briques de limon du Nil. Au-dessus de la porte du temple, une statue en demi-ronde bosse dans une niche rectangulaire reprĂ©sente RĂȘ-Horakhty reconnaissable au Disque solaire posĂ© sur sa tĂȘte.

Au lever du soleil, ses rayons Ă©clairent le fond du sanctuaire et, Ă  l'Ă©poque du pharaon, trois statues sur les quatre les  et , qui sont actuellement Ă©clairĂ©es les  et  ; un dĂ©calage d'une journĂ©e du lever du soleil fait un dĂ©calage de 40 cm de la partie Ă©clairĂ©e dans le sanctuaire. Cette partie du temple est le naos. La quatriĂšme statue jamais Ă©clairĂ©e et situĂ©e Ă  l’une des extrĂ©mitĂ©s du sanctuaire est celle de Ptah, un dieu funĂ©raire et dieu des tĂ©nĂšbres, devant toujours rester dans l’ombre.

Le petit temple

Le petit temple est un spĂ©os construit Ă  l'origine dans la colline d'Ibshek. Il est vouĂ© au culte de NĂ©fertari dĂ©ifiĂ©e sous les traits d'Hathor. Il est taillĂ© dans la roche en totalitĂ©, y compris la façade composĂ©e de six statues colossales de RamsĂšs II et de NĂ©fertari ainsi que d'autres statues, bas-reliefs et frises.

L'intervention de l'UNESCO 

Le prĂ©sident Ă©gyptien Gamal Abdel Nasser projette la construction du haut barrage d'Assouan sur le Nil afin de produire de l'Ă©lectricitĂ©, d'augmenter les surfaces cultivables et d'Ă©liminer la crue du Nil en aval du barrage. L'appel Ă  la sauvegarde des monuments de la Nubie est lancĂ© de l'UNESCO le . Ainsi naĂźt la notion de « patrimoine universel ». Le principe essentiel est de dĂ©placer les sanctuaires hors des lieux menacĂ©s pour les exposer Ă  nouveau, le plus prĂšs de leur site d'origine dans la mĂȘme orientation, Ă  l'abri des eaux du futur lac Nasser.

La coopĂ©ration internationale est mise en Ɠuvre dĂšs 1959 par le ministre Ă©gyptien de la culture Tharwat Okasha et l'Ă©gyptologue française Christiane Desroches Noblecourt qui utilisent ce patrimoine de l'Égypte pharaonique comme ambassadeur envoyĂ© dans des expositions internationales (Washington 1961, Paris 1967) afin de collecter des fonds pour sauver les temples de Nubie. Jean Bourgoin, ingĂ©nieur, est le chef de ce projet pour l'UNESCO.

Le chantier est commencĂ© en  les temples d'Abou Simbel sont inaugurĂ©s en 

Le chef-d'Ɠuvre nubien de RamsĂšs II, situĂ© Ă  l'origine sur les collines sacrĂ©es de MĂ©ha et d'Ibshek, est dĂ©montĂ© entiĂšrement et reconstruit plus haut, au bord du lac, sur une colline artificielle Ă  l'abri de la montĂ©e des eaux. ConcrĂštement, la façade du temple, son intĂ©rieur, et tout le pourtour de la montagne l'abritant sont dĂ©coupĂ©s en blocs, puis rĂ©assemblĂ©s en un endroit plus sĂ»r. L'ensemble de la montagne n'est pas tronçonnĂ© et rĂ©assemblĂ© dans son entiĂšretĂ©. Au lieu de cela, une fausse montagne vide et en bĂ©ton armĂ© est Ă©rigĂ©e, mais effectivement dissimulĂ©e par les tronçons provenant de tout autour du relief naturel original.

👉www.elmesmar.fr👈








 

juin 19, 2022

Une pensée pour COLUCHE (1944-1986)

Une pensée pour COLUCHE, (1944-1986)

Né le 28 octobre 1944 à Paris, décédé le 19 juin 1986, à Opio (Alpes-Maritimes), à l'ùge de 41 ans d'un accident de moto. Il repose au cimetiÚre de Montrouge (Hauts-de-Seine).

Humoriste et comédien français.

Coluche donne trÚs tÎt un style nouveau et sarcastique par sa liberté d'expression au music-hall, en brocardant notamment les tabous et valeurs morales et politiques de la société contemporaine.

En 1975, il devient célÚbre en parodiant un jeu télévisé : "Le Schmilblick".

Avant 1976, il occupe des rÎles de second plan au cinéma avant de camper des personnages plus centraux, comme dans "L'Aile ou la Cuisse", puis de tenir le haut de l'affiche durant les années 1980, essentiellement pour des comédies.

En 1977, il passe à la réalisation en co-réalisant "Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine" avec Marc Monnet.

En 1984, il obtient un 🏆CĂ©sar du meilleur acteur pour son rĂŽle dramatique dans "Tchao Pantin" de Claude Berri.

En 1985 il fonde l'association "Les Restos du cƓur", relais d'aide aux plus pauvres.

📾📾 Photos des films "Tchao Pantin", "L'inspecteur la bavure", "L'aile ou la cuisse", "BanzaĂŻ", "Le maĂźtre d'Ă©cole".

🎞🎞 Sa biographie, sa filmographie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Coluche




 

jeudi 16 juin 2022

juin 16, 2022

L'affaire Rosenbeeg

L'affaire Rosenberg rebondit au milieu de l'annĂ©e 1952 quand les communistes proclament l'innocence des condamnĂ©s et lancent une campagne mondiale pour les sauver. Ils dĂ©noncent par la mĂȘme occasion l'antisĂ©mitisme prĂ©sumĂ© de leurs juges... Au mĂȘme moment, l'URSS de Staline est secouĂ©e par une vague d'antisĂ©mitisme bien rĂ©el.

Des deux cĂŽtĂ©s de l'Atlantique, les communistes mais aussi les libĂ©raux de droite comme de gauche rĂ©clament leur grĂące. Des gens aussi mesurĂ©s que l'Ă©crivain catholique François Mauriac se laissent convaincre de l'innocence des accusĂ©s. Le pape Pie XII lui-mĂȘme implore la clĂ©mence. Le philosophe Jean-Paul Sartre, avec le sens de la mesure qui le caractĂ©rise, maudit le peuple amĂ©ricain et compare l'exĂ©cution aux hĂ©catombes hitlĂ©riennes.

👉www.elmesmar.frđŸ‘ˆđŸŸ

 


jeudi 9 juin 2022

juin 09, 2022

EugĂšne Fromentin et Horace Vernet, deux peintres conquis par l'AlgĂ©rie 


 " EugĂšne Fromentin et Horace Vernet, deux peintres conquis par l'AlgĂ©rie ", le troisiĂšme volet d'une trilogie algĂ©rienne devrait paraĂźtre en septembre prochain. Il a fallu du temps pour vĂ©rifier et corriger de nombreuses citations en allemand, anglais, italien ( prĂšs de 600 rĂ©fĂ©rences). D'autre part  les questions liĂ©es Ă  l'autorisation de reproductions de toiles d'Horace Vernet ( Riga, Buenos-Aires, Milan, Ajaccio… ) ont exigĂ© Ă©galement  de la patience  ainsi que celles liĂ©es Ă  l'impression convenable de tous ces visuels.


Premier extrait :


Corneille Trumelet, tout comme Vernet, nourrissait une grande admiration pour la cavalerie algĂ©rienne des Hautes Plaines. Il en a louĂ© sans rĂ©serve le courage, la noblesse, l'endurance, la rapiditĂ©, l'Ă©lĂ©gance et la ruse. Les jeunes cavaliers français mal assurĂ©s, qui avaient appris tardivement Ă  monter, ne souffraient pas la comparaison avec eux. Assistant un jour Ă  l'assaut hĂ©roĂŻque du jeune chef Sid-Ahmed-Ould-Hamza contre les troupes françaises, Corneille Trumelet compare son panache et sa bravoure Ă  ceux des adolescents de la pĂ©riode rĂ©volutionnaire française. Il conclut que cet ennemi combat d'Ă©gal Ă  Ă©gal avec l'armĂ©e qui a tant brillĂ© sous la RĂ©volution et l'Empire : 

"Sid-Ahmed, avec la magnifique audace de ses vingt ans ; avec la conscience de la force que lui donne, Ă  lui, le chef de la Maison des Sidi-Ech-Chikh, la puissance religieuse qui est attachĂ©e depuis plus de trois siĂšcles au nom de son illustre ancĂȘtre… le jeune marabout, bouillant de rage… a pris la tĂȘte de la charge, et, suivi des Oulad-Sidi-Ech-Chikh, ses fidĂšles cavaliers, il fond impĂ©tueusement sur les assaillants… Il n'y a pas Ă  douter, Sid-Ahmed, traitant d'Ă©gal Ă  Ă©gal avec nous, nous offre la bataille… Debout sur leurs Ă©triers, les chefs des Ouled-Zyad, parmi lesquels on remarque le Chikh Ben-R'azi, parcourent les rangs des goums en longeant leur colonne avec de grands gestes et le burnous flottant ; ils semblent d'immenses oiseaux planant sur leurs contingents et les couvrant de leurs ailes ".


L'enthousiasme de Corneille Trumelet a probablement Ă©tĂ© partagĂ© par Horace Vernet fascinĂ© par l'Orient dĂšs l'adolescence et davantage lors de ses voyages en AlgĂ©rie, en Syrie, Égypte et Palestine. Ce texte permet de prendre conscience qu'Horace Vernet peint rarement un cavalier français en mouvement dans les batailles d'AlgĂ©rie. En gĂ©nĂ©ral sa monture est au repos et il se limite Ă  l'esquisse d'un mouvement. 

Par ailleurs les officiers français sont souvent relĂ©guĂ©s Ă  l'arriĂšre-plan, adoptant une pose peu hĂ©roĂŻque. Dans "Le Combat de Somah", on a reprochĂ© Ă  Horace Vernet de ne pas avoir donnĂ© suffisamment d'espace au commandant Changarnier. Pensons Ă  l'observation de Claudius Lavergne qui expliquait que Vernet n'idĂ©alise pas nos braves. 


Dans ses "MĂ©moires", Nicolas Changarnier ne commente pas Le Combat de Somah dans lequel il apparaĂźt. NĂ© Ă  Autun, la municipalitĂ© de cette ville passa commande de ce tableau conservĂ© au musĂ©e Rolin de cette petite citĂ© bourguignonne. En revanche, il Ă©crit les propos suivants peu plaisants et amers au sujet de la toile intitulĂ©e Combats de l'Oued-el-Alleug (dans la Mitidja) : 

Dans le tableau d'Horace Vernet, nous sommes rangés, coude à coude, Duvivier, LamoriciÚre et moi. Je suis étrangement défiguré et vieilli. Quinze ans aprÚs, je me sens en pleine possession de mes forces et n'ai pas cet air délabré .

Ce tableau et "Le Combat de Somah" n'idĂ©alisent pas le commandant Nicolas Changarnier enfant d'Autun ! 

Ce sont les fiers Bédouins que l'on voit la plupart du temps au premier plan du tableau dont ceux sur le point de périr, se battant courageusement jusqu'au bout. Ils ne sont jamais rangés coude à coude comme Duvivier, LamoriciÚre et Changarnier, mais ils entretiennent avec leur monture des rapports de complicité comme dans "Le Bon Samaritain" ou "La bataille de l'Alma."


Second extrait.


Une passion pour l'Orient et ses habitants


Horace Vernet s'est pris de passion trĂšs tĂŽt pour le monde arabe, ce qui l'a conduit Ă  exĂ©cuter un grand nombre de portraits (huiles sur toile et lithographies) dans lesquels il l'exprime pleinement comme en tĂ©moigne le "Portrait du Mamelouk Roustam Raza" (1781-1840) . Il fut peint en 1810 Ă  un moment oĂč le souvenir de l'expĂ©dition d'Égypte agitait encore les esprits. 


Roustam Raza entrĂ© au service de la garde de Bonaparte au Caire lui resta fidĂšle jusqu'en 1814. Il est probable qu'Horace Vernet qui descendait d'une illustre famille de peintres ait eu des connections avec un membre de la garde du corps de l'Empereur (en rĂ©fĂ©rence Ă  un extrait d'une note du MET concernant cette Ɠuvre). Carle Vernet le pĂšre d'Horace, dont son fils et ThĂ©odore GĂ©ricault frĂ©quentaient l'atelier, manifestait dĂ©jĂ  beaucoup d'intĂ©rĂȘt pour l'Orient. 

Quelques annĂ©es plus tard, Horace Vernet, dĂ©jĂ  fascinĂ© par les vĂȘtements, les armes et le panache des seigneurs arabes, peint "Un Guerrier arabe ." C'est au cours de cette pĂ©riode en 1819 qu'il exĂ©cute Un homme en tenue orientale , et la superbe "TĂȘte d'Arabe" qui se trouve aujourd'hui au MusĂ©e de l'Ermitage de Saint-PĂ©tersbourg ; cette toile est inspirĂ©e du Voyage dans le Levant du comte Forbin Ă©voquant les amours d'un jeune arabe pour la chrĂ©tienne Miriam. "TĂȘte d'Arabe" est contemporain du crayon de ThĂ©odore GĂ©ricault intitulĂ© "L'Oriental" (1819-1820). Le serviteur tunisien de ThĂ©odore GĂ©ricault, Mustapha, a peut-ĂȘtre servi de modĂšle pour ce portrait dĂ©diĂ© Ă  Charles-Antoine Ledieu (1794-1878), l'un des Ă©lĂšves de Carle Vernet. 

Par la suite Horace Vernet peindra d'autres Orientaux avant son premier voyage en AlgĂ©rie, "Conrad le corsaire" et '"Marchand oriental" par exemple. 

On comprend qu'Horace Vernet ait entretenu des relations suivies avec Dominique Vivant Denon, Ă©gyptologue renommĂ©, mort en 1825. 

Ci-dessous :Horace Vernet: "Conrad le Corsaire ", oeuvre de jeunesse, non reproduite dans l'ouvrage ( Wallace Collection, Londres).

Par Maurice Albert Mauviel


juin 09, 2022

L'Ă©trange mort de Jeffrey Epstein, scandale Ăźles des plaisirs, Bill Gates, Bill Clinton et le prince Edouard

 


#Scandale #investigation Affaire Epstein : 

mĂȘme le 42 eme prĂ©sident des Ă©tats-unis est concernĂ© par les actes criminels ... l'industrie de la pĂ©docriminalitĂ© ... Ă  des accusations sur cet ancien prĂ©sident Bill Clinton, le chef exĂ©cutif du Times, l'ex directeur du Figaro Jean-Paul Mulot, le fils de la reine Elizabeth II qui est Édouard , et mĂȘme le fondateur de Microsoft Bill Gates.

Il existe un cahier noir, qui contient les noms de ces personnalités, pas encore révélé , et le plus drÎle c'est que les médecins légistes déclarent un homicide et non un suicide, et comme par hasard la cellule de prison qui détenait Jeffrey Epstein et ou ou on l'a trouvé mort pendu, n'était pas surveillé comme le protocole l'exigeait et les caméras avaient un problÚme technique comme par hasard le jour j .

Trop de coĂŻncidence  et l’enquĂȘte est bĂąclĂ©e un peu trop vite !!!

www.elmesmar.fr #metoo

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits rĂ©servĂ©s" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.