Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

vendredi 8 avril 2022

Instagram, TikTok et Snapchat: l’hypersexualisation des corps est un danger !


Face à la multiplication d'envoi de photos dénudées, pouvant conduire parfois à la prostitution de certaines jeunes filles, des associations ont décidé de sensibiliser les utilisateurs des réseaux sociaux aux comportements à risque. Une première sur TikTok.

L’organisme CRIOOC, indiquant ce que représentait ce mot qui se lie de plus en plus à Instagram et autres réseaux sociaux : « Cela consiste à donner un caractère sexuel à un comportement. Ou à un produit qui n’en a pas en soi. »

Le centre, poursuivant son explication en ajoutant : « C’est un phénomène de société. Selon lequel de jeunes ados adoptent des attitudes et des comportements sexuels. Ces derniers jugés trop précoces. »
Et de quelle manière le font-ils ? Par « un usage excessif de stratégies axées sur le corps. Dans le but de séduire. Cela apparaît comme un modèle de sexualité réducteur. Qui se voit diffusé par les industries à travers les médias, qui s’inspire des clichés véhiculés par la pornographie. »

"Il y a une montée en puissance du phénomène depuis cinq ans. Les réseaux sociaux […] sont aujourd’hui la porte d’entrée vers la prostitution de jeunes adolescentes ou même d’enfants", déclare Thomas Rohmer, fondation de l’Open, au Parisien. « Le numérique est un facteur facilitant. Il désinhibe des gamines qui peuvent très vite faire de mauvaises rencontres en ligne et basculer dans la prostitution. »

Selon l'ACPE, entre 6 000 et 8 000 adolescentes sont concernées par des faits de prostitution. "Le phénomène devient préoccupant car même s'il est difficile à chiffrer, il explose et survient de plus en plus tôt", explique Arthur Melon, secrétaire général de la structure.

En parallèle de la campagne de sensibilisation, qui durera tout l'été, un groupe de travail a été lancé par le secrétariat d’État chargé de l’Enfance et des Familles d’Adrien Taquet, avec des conclusions attendues pour décembre prochain.

Au terme de ces recherches, qui ont duré plusieurs mois, l’application affirme que 48% des adolescents interrogés considèrent que les challenges auxquels ils ont récemment été exposés sont "amusants" et "légers". 32% d’entre eux considèrent qu’il y a "des risques" mais se sentent tout de même en sécurité.

le Danger des challenges

17% pensent que ces challenges sont risqués et dangereux, dont 3% ayant opté pour "très dangereux". Enfin, toujours selon TikTok, seuls 0.3% des adolescents interrogés affirment avoir pris part à des challenges dits "très dangereux

Au terme de ces recherches, qui ont duré plusieurs mois, l’application affirme que 48% des adolescents interrogés considèrent que les challenges auxquels ils ont récemment été exposés sont "amusants" et "légers". 32% d’entre eux considèrent qu’il y a "des risques" mais se sentent tout de même en sécurité.

17% pensent que ces challenges sont risqués et dangereux, dont 3% ayant opté pour "très dangereux". Enfin, toujours selon TikTok, seuls 0.3% des adolescents interrogés affirment avoir pris part à des challenges dits "très dangereux".

Bonus à voir une vidéo des rois des rats qui en parle.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.