Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

LES GALIBOTS

La RĂ©daction


 LES GALIBOTS

Selon le Larousse, c’est le nom qui Ă©tait donnĂ© aux enfants employĂ©s aux travaux souterrains dans les mines du Nord et du Pas-de-Calais.

Le mot « galibot » vient du picard et est une altĂ©ration de galobier, de l’ancien français galer, s’amuser…

Les galibots s’amusaient drĂŽlement bien, en effet, dans le fond des mines. Ils subissent les mĂȘmes risques que les adultes. Ainsi Ă  BĂ©thune, en 1861, un accident dans la mine provoque la mort de dix-huit travailleurs dont sept enfants !

Avant 1813, des enfants de 8 ans descendaient dans les puits pour un salaire insignifiant. Ils effectuaient diffĂ©rentes tĂąches : porter des lampes, des seaux, du matĂ©riel divers…

TrĂšs vite, ils devenaient rouleurs, c’est-Ă -dire poussaient les berlines, pleines ou vides. Ils devaient Ă©galement effectuer le remplissage de ces berlines.

En janvier 1813, la loi interdit la descente des enfants de moins de 10 ans. En 1841, la durée de travail quotidienne, pour les enfants de 8 à 10 ans est limitée à 8 heures. Le travail de nuit est interdit aux enfants de moins de 13 ans.

En 1848, la loi interdit l’embauche avant 12 ans. De 12 Ă  16 ans, la durĂ©e de travail quotidienne est limitĂ©e Ă  12 heures. 1874-1875, le travail des femmes au fond est interdit.

A cette Ă©poque, un organisme de contrĂŽle de l’application des lois est crĂ©Ă©. Le patronat et les dirigeants des Compagnies MiniĂšres crient au scandale !

La situation stagne jusqu’en 1919. A cette Ă©poque, la loi prĂ©conise les 3 postes de 8 heures de travail. L’Ăąge minimum est fixĂ© Ă  13 ans. Les Compagnies prĂ©conisent un poste en surface (triage, criblage) avant la premiĂšre descente.

En 1946, le jeune peut prĂ©parer son apprentissage dĂšs 14 ans. Il s’entraĂźne alors dans les mines-images. En fait, un centre de formation se doit d’ĂȘtre Ă©quipĂ© d’une reconstitution grandeur nature d’une galerie de mine dans laquelle le stagiaire est en prĂ©sence des conditions et du matĂ©riel qu’il rencontrera lorsqu’il sera en poste au fond.

Les conditions du galibot se sont donc amĂ©liorĂ©es, du moins en thĂ©orie. Cependant, il convient de rapprocher ce qui vient d’ĂȘtre Ă©crit et le tĂ©moignage du 25-11-2016, APPHIM (Association pour la Protection du Patrimoine Historique Industriel Minier), d’un certain Momo :

« Je parle en mon nom mais aussi celui de mes jeunes copains Ă  peine ĂągĂ©s de 14 ans en 1946, tous disparus. EmployĂ©s au fond  Ă  la fosse 5 d'Auchel,  j'affirme que dĂšs le premier jour nous Ă©tions opĂ©rationnels. Souffrant alors de malnutrition, exploitĂ©s inhumainement, il fallait suivre la cadence que nous imposaient les mineurs. Parfois insultĂ©s et mĂȘmes frappĂ©s par la maĂźtrise parce que trop faibles pour transporter, plutĂŽt traĂźner au sol, de vĂ©ritables troncs d'arbres, des Ă©lĂ©ments de couloirs oscillants ou de tuyauterie, matĂ©riels trĂšs lourds. Les galeries dans un Ă©tat de dĂ©labrement incroyables, les voies de roulage usagĂ©es et dĂ©formĂ©es occasionnaient de nombreux dĂ©raillements.

Impitoyables, les porions, d'ailleurs eux-mĂȘmes insultĂ©s pour manque de coupe (production de charbon insuffisante), ne se maĂźtrisaient plus ou moyennement. Et nous Ă©tions en quelque sorte  les souffre-douleurs. Nos salaires atteignaient le quart de celui des mineurs. Je me souviens d'un chef-porion surnommĂ© 100 francs par seconde.

Il faut rappeler surtout à ceux qui ont la mémoire courte ou qui n'ont pas connu cette période qu'il fallait reconstruire le pays à tous prix!!! Et surtout qu'à cet effet la bataille du charbon ne faisait qu'empirer les choses.

D'ailleurs encore maintenant, s'il reste des survivants de cette pĂ©riode je les imagine tous atteints de la silicose et tragiquement diminuĂ©s. Une statistique de 2007 fait Ă©tat de 58 000 mineurs sacrifiĂ©s (tuĂ©s par la silicose) et 12 000 en attente !»

-Momo-

En 1959, la lĂ©gislation fixe la scolaritĂ© obligatoire jusqu’Ă  16 ans. L’apprentissage commence ensuite ou en alternance. Mais le futur mineur ne pourra descendre qu’aprĂšs achĂšvement de sa formation.

Ci-dessous : Photo du fond des mines de Carvin en 1902 : le rouleur et le surveillant.






Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->