Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

jeudi 26 août 2021

Khalil Gibran, le silence de la nuit

 

Dans le silence de la nuit alors que s’évanouit

L’éveil des hommes derrière leurs paupières,

La forêt s’écrie : « Je suis la puissance

Que le soleil a fait jaillir du cœur de la terre. »


Cependant la mer reste calme,

Disant en son cœur : « La puissance est à moi. »


Dit le rocher : « Le destin m’a érigé

En édifice jusqu’au jour du Jugement dernier. »


Cependant la mer reste quiète,

Disant en son cœur : « L’édifice est à moi. »


Dit le vent : « Comme je suis étrange,

Séparant le ciel de la brume. »


Cependant la mer demeure calme,

Disant en son cœur : « Le vent est à moi. »


Dit le fleuve : « Comme je suis pur,

Étanchant la soif de la terre. »


Cependant la mer demeure quiète,

Disant en son cœur : « Le fleuve est à moi. »


Dit le mont : « Je resterai élevé

Tant que perdureront les étoiles au sein de l’univers. »


Cependant la mer reste calme,

Disant en son cœur : « Le mont est à moi. »


Dit la pensée : « Je suis la reine,

Et il n’est d’autre reine au monde que moi. »


Cependant la mer demeure assoupie,

Disant dans son sommeil : « Tout est à moi. »


(Khalil Gibran, Merveilles et curiosités, 1923)


🔔Si vous aimez notre contenu, vous pouvez nous soutenir sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar 🤗🤗



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.