Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Pour faire face au Covid-19, faites l'amour

La RĂ©daction
Pour faire face au Covid-19, faites l'amour
C'est un remÚde préventif auquel l'on se plie volontiers, si tant est que l'on se retrouve à deux (ou plus) pendant le confinement. Avoir des relations sexuelles semble influer sur l'immunité de l'organisme, ce qui, en période de pandémie, est bienvenu.

De nombreuses études scientifiques ont observé les bienfaits des rapports sexuels sur le corps. L'une d'entre elles, menée par l'Université Wilkes en Pennsylvanie, apporte un éclairage intéressant concernant l'influence de la sexualité sur le systÚme immunitaire.

Plus d'immunoglobuline A
Les scientifiques Ă  l'origine de la recherche ont rĂ©parti 112 Ă©tudiant·es en quatre groupes distincts en fonction de la frĂ©quence de leurs rapports sexuels: les abstinent·es, celles et ceux qui font l'amour peu frĂ©quemment (moins d'une fois par semaine), frĂ©quemment (une ou deux fois par semaine) ou trĂšs frĂ©quemment (plus de deux par semaine).

Une analyse de leur salive a été effectuée afin d'évaluer leurs niveaux d'immunoglobuline A (IgA), des anticorps présents notamment dans les muqueuses des voies respiratoires et digestives qui protÚgent l'organisme contre les bactéries et virus.

Les résultats montrent que le groupe qui avait des relations sexuelles une ou deux fois par semaine avait le taux d'immunoglobuline A le plus élevé, jusqu'à 30% supérieur à celui des autres, relate le HuffPost.
Pour le média américain, les conclusions de l'étude sont une preuve que les rapports sexuels renforcent sensiblement les défenses de l'organisme en produisant davantage d'anticorps. Pour autant, l'étude montre également que le nombre d'anticorps n'augmente pas si l'on accroßt la fréquence des rapports: les personnes qui avaient fait l'amour plus de deux fois par semaine avaient moins d'immunoglobuline A que celles ayant entre un et deux rapports hebdomadaires.

Pour Mathilde Robert, sexologue Ă  Reims, il n'y a pas de doute: rien ne vaut une partie de jambes en l'air pour renforcer son organisme. «Pendant l'acte, des hormones bĂ©nĂ©fiques comme l'ocytocine ou l'endorphine se relĂąchent et renforcent notre systĂšme immunitaire. Par exemple, en diminuant les risques cardiovasculaires, mais aussi en diminuant le niveau de stress et en amĂ©liorant la qualitĂ© du sommeil», explique-t-elle Ă  France 3 Grand Est.

Dans cette pĂ©riode anxiogĂšne, faire l'amour serait donc un parfait remĂšde. L'endorphine diminue le stress, procure une sensation de bien-ĂȘtre, permet de relĂącher les tensions et, qui plus est, favorise la bonne humeur –ce dont on a bien besoin pendant le confinement.
Repéré par Robin Tutenges

🔔Soutenez-nous sur Tipee: https://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->