Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Sommes-nous face Ă  une arme biologique ? Le codage gĂ©nomique du Coronavirus n’est pas naturel đŸ˜±đŸ˜±đŸ˜±

La RĂ©daction
Le #codage_gĂ©nomique du #Coronavirus n’est pas naturel đŸ˜±đŸ˜±đŸ˜±

Le nouveau coronavirus 2019-nCoV, est désormais confirmé comme une souche artificielle qui a été utilisée dans la recherche, que ce soit sur les armes biologiques ou dans les expériences de vaccins.

les séquences génétiques identifiées dans la souche de coronavirus sont, sans aucun doute, la preuve que les ingénieurs humains ont bricolé la souche en question.

L’un des outils utilisĂ©s pour accomplir ce gĂ©nie gĂ©nĂ©tique s’appelle pShuttle [1]. Il s’agit d’un ensemble d’outils gĂ©nĂ©tiques qui peuvent transporter une charge utile de gĂšnes Ă  insĂ©rer dans le virus cible.

La mĂ©thode d’utilisation de pShuttle est dĂ©crite dans un document [2] PubMed intitulĂ© :
Un systÚme simplifié pour générer des adénovirus recombinants.

Le rĂ©sumĂ© de l’article dĂ©crit « une stratĂ©gie qui simplifie la gĂ©nĂ©ration et la production de tels virus ».

⚠️ Au cours de ce processus, le pShuttle laisse derriĂšre lui un code unique, tel une "empreinte digitale" de la modification gĂ©nĂ©tique.

C’est cette empreinte digitale qui a maintenant Ă©tĂ© identifiĂ©e dans le coronavirus !!

➡️ Le chercheur en gĂ©nomique James Lyons-Weiler, rĂ©vĂšle dans un article: [3]

" Nous avons trouvé une similitude de séquence significative de INS1378 avec un vecteur pShuttle-SN qui était utilisé dans les années 1980 en Chine, pour créer un coronavirus plus immunogÚne. Il existe des preuves claires, que cette séquence génomique provient d'un événement de recombinaison induit en laboratoire.. Une autre séquence de gÚnes montre également une correspondance de 92 % avec la protéine Spike du coronavirus du SRAS. Le processus pour y parvenir a été breveté en 2004 par des chercheurs chinois, comme le montre ce lien de brevet. [4] "

Lyons-Weiler n’est pas le seul Ă  Ă©valuer les origines du gĂ©nie gĂ©nĂ©tique du coronavirus.

➡️ Le Dr Yuhong Dong, titulaire d’un doctorat en maladies infectieuses de l’UniversitĂ© de PĂ©kin, Ă©crit :

▪️Ce nouveau coronavirus possĂšde des caractĂ©ristiques virologiques sans prĂ©cĂ©dent qui suggĂšrent que le gĂ©nie gĂ©nĂ©tique pourrait avoir Ă©tĂ© impliquĂ© dans sa crĂ©ation.

Il dĂ©signe un article scientifique du 30 janvier publiĂ© dans The Lancet [5], qui conclut que "la recombinaison n’est probablement pas la raison de l’Ă©mergence de ce virus".
Il termine en ces termes scientifiques :

▪️« Comment ce nouveau virus pourrait-il ĂȘtre si intelligent qu’il mute prĂ©cisĂ©ment sur des sites sĂ©lectionnĂ©s tout en prĂ©servant son affinitĂ© de liaison avec le rĂ©cepteur ACE2 humain ?

▪️Comment le virus a-t-il modifiĂ© seulement quatre acides aminĂ©s de la protĂ©ine S ?

▪️Le virus savait-il comment utiliser les rĂ©pĂ©titions palindromiques courtes en grappe rĂ©guliĂšrement espacĂ©e (CRISPR) pour s’assurer que cela se produirait ? »

Cela ne pouvait pas arriver par hasard ! En d’autres termes : Le coronavirus n’est pas une mutation alĂ©atoire dans la nature.

➡️ Le 27 janvier 2020, une Ă©tude de 5 scientifiques grecs [6] a analysĂ© les relations gĂ©nĂ©tiques du 2019-nCoV et ont rejetĂ© l’hypothĂšse selon laquelle le 2019-nCoV provenait de mutations naturelles alĂ©atoires entre diffĂ©rents coronavirus.

▪️« le nouveau coronavirus fournit une nouvelle lignĂ©e pour prĂšs de la moitiĂ© de son gĂ©nome, sans relation gĂ©nĂ©tique Ă©troite avec d’autres virus dans le sous-genre du sarbecovirus », et a un segment moyen inhabituel jamais vu auparavant dans aucun coronavirus.

✅ Tout cela indique que 2019-nCoV est un tout nouveau type de coronavirus. Les auteurs de l’Ă©tude ont rejetĂ© l’hypothĂšse originale selon laquelle le 2019-nCoV provenait de mutations naturelles alĂ©atoires entre diffĂ©rents coronavirus. Leurs Ă©tude se conclu en signifiant : Ce coronavirus n’a pas de lignĂ©e avec d’autres virus dans "l’arbre gĂ©nĂ©alogique" que l’on trouve dans la nature.. Cela signifie que tous les mĂ©dias grand public nous mentent sur les vĂ©ritables origines du coronavirus. De nombreux autres scientifiques du monde entier Ă©tudient actuellement les sĂ©quences gĂ©nĂ©tiques trouvĂ©es dans le coronavirus et concluent de plus en plus que des Ă©lĂ©ments du virus ont Ă©tĂ© modifiĂ©s.

➡️ C'est ainsi que le laboratoire d'Ă©tude IPAK (Institute for Pure and Applied Knowledge) du chercheur James Lyons-Weiler, publiera un mois plus tard, un article semblant vouloir nuancer quelque-peut sa dĂ©couverte [7] :

▪️Nos analyses ont contribuĂ© Ă  poser des questions difficiles sur les origines de 2019-nCoV.. Nous avons trouvĂ© une connexion possible Ă  une technologie de sĂ©quence vectorielle originaire de Chine appelĂ©e pShuttle-SN. AprĂšs une analyse plus approfondie, le lien n'est pas clairement direct; cependant, le rĂ©sultat n'Ă©tait pas faux !

▪️ L'analyse originale publiĂ©e du gĂ©nome 2019-nCoV avait un segment, appelĂ© plus tard 'le fragment du milieu', que personne ne pouvait associer Ă  aucune sĂ©quence connue. Notre analyse a montrĂ© pShuttle-SN, et donc des protĂ©ines de pointe. Les mises Ă  jour et les nouvelles donnĂ©es, soutiennent toujours un lien potentiel avec des sĂ©quences hĂ©bergĂ©es en laboratoire Ă  Nanjiang et Ă  Wuhan en tant que parents les plus similaires, compte tenu des donnĂ©es de la protĂ©ine Spike en 2019-nCoV.

Nous appelons les scientifiques de tous les laboratoires en Chine et dans tous les pays à séquencer tous les échantillons de coronavirus hébergés, propagés et stockés. De nouvelles données sont nécessaires pour étoffer ces relations.

Nous demandons aux analystes de données d'étudier ces séquences, pour rechercher des preuves de recombinaison à proximité et à l'intérieur du gÚne.

https://cogiito.com/a-la-une/coronavirus-le-2019-ncov-serait-un-vaccin-experimental-cree-en-laboratoire/
___________
Références :
[1]
https://www.addgene.org/16402/
[2]
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9482916
[3]
https://jameslyonsweiler.com/2020/01/30/on-the-origins-of-the-2019-ncov-virus-wuhan-china/
[4] https://patents.google.com/patent/CN1276777C/en?q=pshuttle-SN&oq=pshuttle-SN
[5] https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(20)30251-8/fulltext
[6] https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2020.01.26.920249v1
[7]
http://ipaknowledge.org/2019-ncov-coronavirus-origins.php

🔔Soutenez-nous sur Tipee: https://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—


Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->