Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

samedi 30 novembre 2019

OSCAR WILDE, mort à Paris. Sa tombe, intitulée Flying Demon Angel (« ange-démon volant »)

30 novembre 1900. « Ce jour-là, dans un petit hôtel de la rue des Beaux-Arts, à Paris, s’éteint l’un des génies de son temps : Oscar Wilde.

 Dramaturge britannique, d’origine irlandaise, écrivain, conteur, poète, collectionneur de paradoxes et de ces bons mots qui ont fait de lui le "roi de Londres" mais aussi, et peut-être avant tout, dandy absolu, personnalité hors du commun et qui disait : "J’ai mis mon talent dans mon œuvre ; mon génie est dans ma vie".

 Que faisait Oscar Wilde à Paris ? Il fuyait l’hostilité de ses compatriotes, sous le nom d’emprunt de Sébastien Melmoth; il tentait d’échapper à l’indignité où l’avait plongée sa condamnation pour homosexualité. En 1895, pour complaire à son jeune et charmant petit ami, Lord Alfred Douglas, Wilde s’est laissé entraîner dans un procès ridicule, qui bientôt s’est retourné contre lui, à une époque où, en Grande-Bretagne, l’homosexualité masculine (en tout cas lorsqu’elle est révélée publiquement) est sévèrement punie.

 Oscar va donc subir deux années de travaux forcés, dans des conditions immondes ; il en tirera deux de ses ultimes et peut-être plus beaux textes : la Ballade de la Geôle de Reading et, surtout, l’hallucinant De Profundis… »

  Mort à l'âge de 46 ans, il repose dans la 89ème division. Sa tombe, intitulée Flying Demon Angel (« ange-démon volant »), est un monument sculpté de 1911 à 1914 par Jacob Epstein.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.