Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Histoire d'immatriculation des véhicules

La RĂ©daction
La toute premiĂšre tentative d'immatriculation des vĂ©hicules en France date du xviiie siĂšcle. DĂšs 1749, Monsieur GuillautĂ©, officier de la MarĂ©chaussĂ©e de l'Île de France, Ă  la suite de nombreux actes d'incivisme, proposa l'immatriculation des vĂ©hicules parisiens, ceci dans un manuscrit destinĂ© Ă  ĂȘtre prĂ©sentĂ© au roi Louis XV : MĂ©moire sur la rĂ©formation de la police de France. Le 20 avril 1783, un arrĂȘt du Conseil du roi Louis XVI fait obligation aux « rouliers et cochers de fixer sur leurs vĂ©hicules une plaque en mĂ©tal portant le nom et l’adresse des propriĂ©taires de l’attelage ».
 Mais l'utilisation de l'immatriculation commence rĂ©ellement en 1900 lorsque les promeneurs du parc de la tĂȘte d'Or Ă  Lyon se plaignent d'ĂȘtre empoussiĂ©rĂ©s par les automobilistes qui circulent dans les allĂ©es. Un systĂšme est alors mis en place qui oblige les propriĂ©taires d'automobiles Ă  apposer un numĂ©ro bien visible Ă  l'arriĂšre de leur vĂ©hicule. Ce numĂ©ro permet de repĂ©rer les automobilistes qui rouleraient trop vite et soulĂšveraient ainsi trop de poussiĂšre. À la sortie du parc, les automobilistes respectueux rendent ce numĂ©ro pour qu'il puisse ensuite ĂȘtre utilisĂ© par un autre chauffeur.
 Ă€ partir du 31 juillet 1900, tous les propriĂ©taires de voitures domiciliĂ©s Ă  Lyon reçoivent un numĂ©ro personnel. Les touristes ou les vĂ©hicules en transit reçoivent, en entrant dans la ville, un numĂ©ro provisoire, qu'ils rendent en sortant Ă  l'octroi de Lyon. Il faut savoir qu'Ă  l'Ă©poque la traversĂ©e de Lyon Ă©tait quasiment le seul itinĂ©raire possible pour une voiture. De ce fait la mesure est jugĂ©e trĂšs impopulaire mais son boycott reste trĂšs difficile Ă  mettre en Ɠuvre pour ses dĂ©tracteurs ! Un dĂ©cret du 10 septembre 1901 Ă©tend ce systĂšme Ă  l'ensemble du territoire français.
En 1902, l'Italie, puis la Belgique suivent l'exemple de la France. Ce fut ensuite le tour de l'Angleterre et de l'Allemagne. Ce dĂ©cret impose pour les vĂ©hicules dĂ©passant la vitesse de 30 km/h un numĂ©ro apposĂ© Ă  l'avant et Ă  l'arriĂšre du vĂ©hicule. Ce numĂ©ro doit ĂȘtre lisible de jour comme de nuit. MalgrĂ© cela, certains automobilistes rĂ©calcitrants huilaient sans modĂ©ration la plaque arriĂšre et, grĂące Ă  la poussiĂšre qui venait se coller sur la plaque ainsi huilĂ©e, celle-ci devenait illisible.

🔔Si vous aimez notre contenu, vous pouvez nous soutenir sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->