Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Peut-on philosopher avec la littérature ?

La RĂ©daction
Le cloisonnement entre philosophie et littĂ©rature est souvent argumentĂ©. Pourtant, l’abstraction n’est pas la seule façon de penser.

Dans un train entre Marseille et Paris, des voyageurs se font face. Deux sont des jeunes filles, vraisemblablement des lycĂ©ennes qui voyagent ensemble. En vis-Ă -vis, un homme cravatĂ© tapote sur son clavier d’ordinateur, tandis qu’Ă  cĂŽtĂ© de lui une dame d’un Ăąge respectable essaie de lier la conversation. Elle avise pour cela les titres des livres des deux amies. L’une tient dans ses mains Madame Bovary alors que l’autre se concentre sur les MĂ©ditations mĂ©taphysiques de Descartes. « Ah, la philosophie, soupire-t-elle alors, c’est beau mais je n’y comprends rien. Il faut croire que c’est dur de rĂ©flĂ©chir. » Puis, aprĂšs un nouveau soupir dĂ©solĂ© : « Non, vraiment, conclut-elle en dĂ©signant l’Ɠuvre de Flaubert, je prĂ©fĂšre la littĂ©rature, c’est bien plus facile et au moins ça distrait. » Cette opinion selon laquelle nous aurions affaire Ă  deux domaines bien distincts est fort rĂ©pandue, et semble d’ailleurs confirmĂ©e par les faits : littĂ©rature et philosophie appartiennent Ă  des domaines bien hĂ©tĂ©rogĂšnes. Il suffit de se rendre dans n’importe quelle bibliothĂšque ou librairie pour le constater : la philosophie et la littĂ©rature sont des secteurs bien indĂ©pendants, ne serait-ce que par leur sĂ©paration gĂ©ographique. Il ne viendrait Ă  l’idĂ©e de personne de ranger la Critique de la raison pure avec les romans ou la poĂ©sie, tout comme Balzac ne saurait ĂȘtre classĂ© Ă  cĂŽtĂ© de Bachelard.

De mĂȘme, si vous demandez un conseil de lecture pour en savoir plus sur la notion de justice, on vous orientera certainement davantage vers Platon, Aristote ou John Rawls que vers Victor Hugo. Cette distinction institutionnelle, qui prend corps dans les cursus universitaires eux-mĂȘmes, semble reflĂ©ter l’idĂ©e commune selon laquelle l’une, Ă  savoir la philosophie, dirait le vrai, tandis que l’autre, la littĂ©rature, divertirait par le biais d’un discours esthĂ©tiquement formĂ©. Pourtant, ainsi que l’Ă©crit Diderot dans les Entretiens sur le fils naturel, « un sage Ă©tait autrefois un philosophe, un poĂšte, un musicien », ce Ă  quoi il ajoute : « Ces talents ont dĂ©gĂ©nĂ©rĂ© en se sĂ©parant ; la sphĂšre de la philosophie s’est resserrĂ©e ; les idĂ©es ont manquĂ© Ă  la poĂ©sie […] et la sagesse privĂ©e de ces organes ne s’est plus fait entendre aux peuples avec le mĂȘme charme. »

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->