Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

vendredi 8 mars 2019

On compte sur ta présence demain ma chère compatriote-lettre de Chems Eddine Chitour

On compte sur ta présence demain ma chère compatriote. «Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie. Ont droit qu’à leur cercueil la foule vienne et prie. Entre les plus beaux noms leur nom est le plus beau. Toute gloire près d’eux passe et tombe éphémère; Et, comme ferait une mère, La voix d’un peuple entier les berce en leur tombeau!» Victor Hugo Beau poème qui nous invite à être reconnaissants envers celles et ceux qui ont des siècles durant combattu pour l’Algérie.
Comment rendre hommage aux femmes? Doit on dans un rituel bien rodé attendre le 8 mars de chaque année? Cet être qui peut être notre mère, notre soeur, notre fille ou notre épouse. Rendons-nous justice à cette «proximité» en la ghettoïsant dans une journée comme «un minimum syndical» un tribut à payer pour avoir la paix jusqu’à la prochaine fête? Sacha Guitry avait-il raison de déclamer sur un ton mi-sérieux, mi- badin: «Je veux bien croire que les femmes nous sont supérieures pourvu qu’elles ne se prétendent pas nos égales»? Que fête-t-on réellement? La libération? Est-ce une servitude que la femme doit à l’instar du mythe de Sisyphe affronter au quotidien et «prouver» qu’elle est l’égale de l’homme? Tragique erreur s’il en est! Non! Rien de tout cela.
Les femmes algériennes devraient être des exemples à suivre, nul besoin de se référer ailleurs. Ces femmes invisibles qui ont marqué l’histoire de l’Algérie .
par Professeur Chems Eddine Chitour Source :mondialisation.ca

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.