Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Tous les changements qui s’opĂšrent dans le cerveau des femmes enceintes

La RĂ©daction
Pendant la grossesse, entre 50 et 80 % des femmes se plaignent de troubles de la mĂ©moire, de difficultĂ©s Ă  parler ou Ă  Ă©crire de maniĂšre cohĂ©rente ou encore d’une sensation de « flou ». Mais peut-on dire que le cerveau d’une femme enceinte fonctionne diffĂ©remment ? Il ne fait aucun doute que de nombreux changements se produisent dans le corps d’une femme pendant la grossesse, mais comment ces changements affectent-ils le cerveau ?

Plus de la moitiĂ© – peut-ĂȘtre mĂȘme jusqu’Ă  90 % – des femmes enceintes souffrent plus ou moins de nausĂ©es ou de vomissements, surtout le matin. Largement mĂ©diatisĂ©es, les hospitalisations de Kate Middleton, Duchesse de Cambridge, ont attirĂ© l’attention sur prĂšs de 1 % des femmes enceintes souffrant des nausĂ©es matinales prolongĂ©es appelĂ©es hyperemesis gravidarum. Celles-ci peuvent entraĂźner dĂ©shydratation et perte de poids et nĂ©cessiter des soins mĂ©dicaux. Pour la plupart des femmes, les nausĂ©es matinales disparaissent au bout de 18 semaines.

POUR LA PLUPART DES FEMMES, LES NAUSÉES MATINALES DISPARAISSENT AU BOUT DE 18 SEMAINES
La cause de la nausĂ©e matinale n’est pas entiĂšrement Ă©lucidĂ©e. Selon la thĂ©orie la plus rĂ©pandue, elle est la rĂ©action du corps Ă  l’augmentation de l’hormone de grossesse, la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). Des Ă©tudes ont montrĂ© une relation temporelle entre l’hCG et la nausĂ©e matinale, ce qui signifie qu’il y a une corrĂ©lation entre les niveaux de hCG dans la circulation sanguine et la frĂ©quence des vomissements. Un fait intĂ©ressant, mais qui n’explique pas l’origine de ce phĂ©nomĂšne.
Nous savons que le premier trimestre est une pĂ©riode importante dans le dĂ©veloppement du fƓtus. Le systĂšme nerveux central se forme pendant ce temps, et ce processus dĂ©licat est facilement perturbĂ© par les toxines qui circulent dans le sang de la mĂšre. Une thĂ©orie plus rĂ©cente affirme que des vomissements pendant les premiers mois de la grossesse jouent un rĂŽle bĂ©nĂ©fique en dĂ©barrassant le corps de nourriture qui peut perturber ce stade crucial de dĂ©veloppement.
Le vomissement est contrĂŽlĂ© par une zone mĂ©dullaire appelĂ©e l’area postrema. Fait important, la zone postrema manque de barriĂšre hĂ©mato-encĂ©phalique, ce qui signifie qu’elle est capable de dĂ©tecter des toxines dans le sang. La recherche a montrĂ© que la zone postrema possĂšde des rĂ©cepteurs pour hCG, ce qui peut expliquer pourquoi elle est particuliĂšrement sensible pendant la grossesse.

Cette « thĂ©orie de la toxine » est confirmĂ©e par plusieurs Ă©lĂ©ments, y compris le fait que la nausĂ©e matinale est plus frĂ©quente dans les sociĂ©tĂ©s avec les « aliments Ă  risque », qu’elle ne se produit que chez les humains et que les nausĂ©es et les vomissements les plus sĂ©vĂšres sont associĂ©s Ă  des taux infĂ©rieurs de fausses couches.
Bien sĂ»r, ces soi-disant toxines ne sont pas du tout toxiques pour les femmes adultes en bonne santĂ©, et le placenta fait un travail remarquable pour filtrer les dĂ©chets et lutter contre l’infection. Les nausĂ©es matinales sont plus souvent associĂ©es Ă  des aliments sensibles Ă  des micro-organismes avant la rĂ©frigĂ©ration (comme les viandes), ou des lĂ©gumes amers, dont le goĂ»t envoyait le signal « poison » Ă  nos ancĂȘtres lointains. Il s’agit d’un systĂšme de dĂ©tection trĂšs affinĂ©, et malgrĂ© tous les inconvĂ©nients qu’elles procurent aux femmes enceintes, les nausĂ©es matinales reprĂ©sentent probablement un avantage Ă©volutif pour le dĂ©veloppement du bĂ©bĂ©.
Selon de nombreuses femmes, une hypersensibilitĂ© aux odeurs, appelĂ©e hyperosmie, faisait partie des premiers signes de leur grossesse. Bien que les cas d’hyperosmie aient Ă©tĂ© observĂ©s depuis plusieurs dĂ©cennies, la littĂ©rature scientifique sur le sujet est rare. Subjectivement, environ deux tiers des femmes Ă©valuent leur odorat comme plus fort que d’habitude pendant la grossesse. Une autre Ă©tude a rĂ©vĂ©lĂ© que, comparativement aux femmes qui ne sont pas enceintes, les femmes enceintes sont particuliĂšrement sensibles aux odeurs telles que la cuisson des aliments, la fumĂ©e de cigarette, la nourriture avariĂ©e, des parfums et des Ă©pices.
LES FEMMES ENCEINTES SONT PARTICULIÈREMENT SENSIBLES AUX ODEURS
Quelques Ă©tudes ont examinĂ© les seuils de dĂ©tection d’odeur (plus petit volume d’air permettant la dĂ©tection des odeurs) chez les femmes enceintes contre les femmes non enceintes. Mais dans une Ă©tude oĂč six parfums diffĂ©rents ont Ă©tĂ© testĂ©s, il n’y avait aucune diffĂ©rence de seuil de dĂ©tection entre les deux groupes.
Compte tenu de la contradiction entre les rapports subjectifs et objectifs sur l’hyperosmie, la recherche suggĂšre que les femmes enceintes n’ont pas forcĂ©ment un odorat plus aigu, mais identifient mieux les odeurs. Une Ă©tude rĂ©cente a montrĂ© que les femmes enceintes sont plus susceptibles d’Ă©valuer une variĂ©tĂ© d’odeurs comme nettement moins agrĂ©ables que les femmes non enceintes. Au dĂ©but de la grossesse – un peu comme le corps rejette les aliments qui peuvent ĂȘtre toxiques pour le fƓtus en dĂ©veloppement – il semble que les femmes ont une plus grande « sensibilitĂ© au dĂ©goĂ»t » qui les incite Ă  Ă©viter d’autres contaminants potentiels. Cela peut expliquer pourquoi des choses comme la fumĂ©e de cigarette et la nourriture avariĂ©e deviennent insupportables.
Comme avec les nausĂ©es matinales, il y a un lien entre les variations des taux d’hCG et le changement de la perception d’odeur par une femme. Ceci laisse Ă  penser que les changements hormonaux peuvent agir sur les processus cognitifs liĂ©s Ă  notre perception des odeurs.

Bien qu’un certain nombre de futures mamans se plaignent de troubles de la mĂ©moire, la recherche sur ce sujet est contradictoire. Comme pour la plupart des changements qui se produisent pendant la grossesse, les fluctuations hormonales sont une cause possible. Mais certaines femmes ne signalent aucun changement cognitif pendant cette pĂ©riode. En 2008, une mĂ©ta-analyse a indiquĂ© que, par rapport aux femmes non enceintes, les femmes enceintes obtiennent de moins bons rĂ©sultats sur certains types de mĂ©moire, en particulier la mĂ©moire Ă  court terme.
Dans une Ă©tude publiĂ©e en 2014, des chercheurs au Royaume-Uni ont donnĂ© une tĂąche de reconnaissance spatiale Ă  des femmes non enceintes, ainsi qu’Ă  des femmes au cours de chaque trimestre de leur grossesse. Par rapport Ă  leur premier trimestre de grossesse, les femmes enceintes ont obtenu, en moyenne, un score 11,7 % moins Ă©levĂ© pour chaque trimestre subsĂ©quent. Cependant, lorsque les chercheurs ont comparĂ© les scores des tests effectuĂ©s Ă  diffĂ©rents niveaux de six hormones distinctes mesurĂ©s Ă  partir de plasma sanguin, il n’y avait pas de corrĂ©lation – en d’autres termes, les hormones ne jouent pas forcĂ©ment un rĂŽle dans ces troubles de la mĂ©moire.



Fait intĂ©ressant, une Ă©tude de 2008 fait Ă©tat d’une diminution de la neurogenĂšse, ou la naissance de nouveaux neurones dans l’hippocampe de souris pendant la grossesse. L’hippocampe est impliquĂ© dans la consolidation de la mĂ©moire Ă  court terme Ă  la mĂ©moire Ă  long terme, ainsi que dans la navigation spatiale, qui vous aide par exemple Ă  vous souvenir oĂč vous avez garĂ© votre voiture. De mĂȘme, une Ă©tude antĂ©rieure n’avait montrĂ© aucune diffĂ©rence dans les tailles du cerveau entre les rates enceintes et non enceintes Ă  l’exception de l’hippocampe. A ce jour, aucune Ă©tude n’avait pour objet le cerveau de la femme enceinte pour examiner les changements potentiels dans l’hippocampe humain.
Il existe l’hypothĂšse selon laquelle la privation de sommeil ou le nouveau stress liĂ© Ă  un changement majeur dans la vie pourraient contribuer au manque de concentration pendant la grossesse. Certaines recherches suggĂšrent qu’il y a une attente culturelle en jeu, que le concept populaire de « cerveau de la grossesse » peut simplement rendre les femmes plus conscientes de leurs dĂ©rapages quotidiens. Un changement au quotidien avec une nouvelle grossesse pourrait perturber aussi les capacitĂ©s de mĂ©moire de certaines femmes.
Bien que la grossesse humaine n’ait pas encore rĂ©vĂ©lĂ© tous ses secrets, une chose est claire : les bĂ©bĂ©s se manifestent d’une façon ou d’une autre bien avant qu’ils ne viennent au monde. Chaque femme vit sa grossesse comme une expĂ©rience unique et pourtant certaines rĂ©actions du corps sont presque universelles.
Par Ida Junker-Ceretti de dailygeekshow

Getting Info...

3 commentaires

  1. ma femme demande plus de sex depus qu'elle est enceinte ....vous avez pas parlé de l'envie qui augmente chez ces femmes ancientes
  2. Loic je ne suis ps forcement d'accord avec vou ...si vous etes des machines de sex nous le sommes pas toutes
  3. elle pense aussi qu'elle a grossi et qu'elle plait moins a son mari...et qu'il la trahit
Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->