Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Des asticots pour nettoyer et soigner des plaies

La RĂ©daction

Les asticots utilisĂ©s proviennent des Ɠufs d'une mouche de l'espĂšce Lucilia sericta. Ils sont d'abord dĂ©sinfectĂ©s puis placĂ©s sur la plaie. Ils aident Ă  supprimer les chairs trĂšs abĂźmĂ©es ou infectĂ©es, et Ă  obtenir une plaie propre oĂč la cicatrisation sera facilitĂ©e.

Cela peut donner la chair de poule, mais l’asticothĂ©rapie fait son retour dans la mĂ©decine contemporaine. Cette antique pratique consiste Ă  utiliser les larves de la mouche verte pour nettoyer les tissus nĂ©crosĂ©s prĂ©sents dans les plaies chroniques, mĂ©thode courante pendant la guerre civile amĂ©ricaine. Bien que cela puisse sembler archaĂŻque, la recrudescence des cas de diabĂšte ainsi que la rĂ©sistance de certaines bactĂ©ries aux mĂ©dicaments ont incitĂ© les scientifiques Ă  se tourner vers le passĂ© pour trouver de nouvelles solutions. Aujourd’hui, pour certaines organisations l’asticothĂ©rapie n’est plus une solution du dernier recours dans le soin des plaies chroniques.

Les rĂ©sultats compensent-ils l’aspect rĂ©pugnant du traitement ?

L’asticothĂ©rapie pour le dĂ©bridement des plaies a Ă©tĂ© approuvĂ©e par la Food and Drug Administration en 2004, mais son efficacitĂ© a longtemps Ă©tĂ© controversĂ©e. En 2002, l’International Journal of Tissue Repair and Regeneration publiait les rĂ©sultats d’une comparaison entre l’usage des asticots pour Ă©liminer le tissu nĂ©crosĂ© et la thĂ©rapie conventionnelle. Selon cette Ă©tude, dans 80 % des cas les plaies avaient Ă©tĂ© entiĂšrement dĂ©bridĂ©es grĂące aux larves alors que la thĂ©rapie conventionnelle n’avait permis d’Ă©liminer totalement le tissu nĂ©crosĂ© que dans 48 % des cas.

en revanche, en 2009, un Ă©tude menĂ©e sur 267 patients et publiĂ©e sur le British Medical Journal comparait les rĂ©sultats de l’asticothĂ©rapie Ă  ceux du dĂ©bridement traditionnel Ă  base d’hydrogel pour le traitement d’ulcĂšres de jambe. L’Ă©tude prenait en compte la quantitĂ© de tissu nĂ©crosĂ© Ă©liminĂ©, mais Ă©galement le taux de guĂ©rison et la douleur endurĂ©e par les patients. Si le dĂ©bridement de la plaie par les asticots Ă©tait nettement plus rapide, il n’y avait aucune diffĂ©rence significative dans le taux de guĂ©rison par rapport Ă  la thĂ©rapie par hydrogel, et les patients soutenaient que l’asticothĂ©rapie Ă©tait plus douloureuse.

Les larves font leur boulot lĂ  oĂč d’autres procĂ©dures Ă©chouent

L’asticothĂ©rapie est souvent considĂ©rĂ©e comme la mĂ©thode du dernier recours. Cependant, une Ă©tude de 2003 publiĂ©e par le Diabetes Care Journal de l’American Diabetes Association a conclu que, lĂ  oĂč d’autres techniques de dĂ©bridement avaient Ă©chouĂ©, l’asticothĂ©rapie avait Ă©liminĂ© en moyenne 67 % de tissu nĂ©crosĂ© en plus par rapport Ă  cinq semaines de traitements conventionnels continus. Cette procĂ©dure est en outre une option valable pour certains patients qui ne peuvent se soumettre Ă  la chirurgie Ă  cause de l’anesthĂ©sie.

Source : Advanced Tissue, Creepy-Crawly Ancient Practice Making a Comeback in Contemporary Wound Care, 16/08/2017

🔔Soutenez-nous sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—



Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->