Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

mardi 19 avril 2022

Les juifs dans Les Espagnes Médiévales


 La péninsule est conquise par les Arabes au début du viiie siècle. À partir de cet événement et jusqu'à la fin du Moyen Âge, trois religions sont présentes dans la péninsule : musulmane, chrétienne et juive.

La reconquête du territoire par les puissances chrétiennes intervient rapidement. L'avancée chrétienne et le délitement de la puissance arabe entraîne une radicalisation contre les religions minoritaires (1066). En 1085 la prise de Tolède place le roi de Castille au centre de la péninsule et constitue un tournant majeur. L'effondrement des pouvoirs musulmans en place. L’arrivée successives des Almoravides puis des Almohades génère des persécutions. De nombreux Juifs s’exilent, notamment dans les terres chrétiennes du nord où ils d'autant mieux accueillis que leur départ affaibli le pouvoir musulman.

Sous domination musulmane ou chrétienne, plusieurs périodes de cohabitation entre les trois religions sont réputées pacifiques et parfois qualifiées de Convivencia.

Durant le Moyen Âge, les sociétés sont organisées en communautés religieuses jouissant de droits différents les unes des autres, jalouses de leurs prérogatives et évitant les mélanges, ce qui renforce les barrières sociales. Les conversions ne sont autorisées que vers la religion du souverain. Cette situation favorise la réception de traditions et d'idées aux origines variées mais est source de frictions d'une part entre les communautés des religions majoritaires et les minoritaires à l'intérieur des frontières des différents royaumes et d'autre part entre les pouvoirs musulmans et chrétiens sur les frontières externes. David Nirenberg voit dans ces compositions sociales structurellement exclusives le fondement des conflits qui éclatent au xive siècle et qui débouchent sur l'expulsion des juifs (1492), les conversions forcées des juifs et des musulmans (1499-1502). Le rôle de passeurs des Juifs est souvent attribuable à leur condition de minorité tentant de préserver tant bien que mal leur existence.

À la fin du xive siècle la péninsule traverse une grave crise économique et une succession difficile (1390) avec la montée sur le trône d'Henri III de Castille à 11 ans. Incapable de faire valoir son autorité, il laisse le pouvoir politique très affaibli.

En 1391 ont lieu les persécutions anti-juives. À la suite d'une maladie fulgurante se propageant dans les aljamas (quartiers réservé aux juifs) la population se rendit dans les quartiers juifs pour y « piller, saccager et massacrer » comme le décrit un écrivain contemporain. Ces descriptions correspondent aux massacres de juifs décrits ailleurs en Europe sur le passage de la peste noire, de 1347 jusqu'au XVe siècle. Les villes d’Espagne deviennent alors « une nouvelle Troie ». On laissa en vie les juifs qui acceptaient le baptême chrétien.

Cette crise débouche au xve siècle, sur une politique de christianisation à marche forcée de la péninsule. Les juifs sont forcés de vivre dans des ghettos fermés à la suite d'un premier décret des années 1412. Avec l’ascension des Rois catholiques en 1474, attise un haine immense dont l'objet est l'uniformisation religieuse de ce qui devint le Royaume d'Espagne (1512).

Sources: Wikipedia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.