Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

lundi 25 avril 2022

Amstrad CPC, l'ordinateur qui révolutionna le gaming


 Il y a des ordinateurs de légende, ne serait-ce que parce qu'ils furent une révolution en eux-mêmes, et c'est le cas des Amstrad CPC, pourtant si critiqués.

La recette d'Amstrad, alors fabriquant d'éléments de chaînes hi-fi, est simple : proposer au grand public un ordinateur dont la technologie a déjà fait ses preuves, avec des composants à faible coût, et livré sous forme d'un système complet comprenant un lecteur de cassettes ou de disquettes et un écran. Le résultat est une machine réellement obsolète, sans grand intérêt pour l'évolution de la micro-informatique de l'époque, mais proposée à un prix défiant toute concurrence. À l'époque, l'Amstrad CPC464 avec écran monochrome et lecteur de cassettes, le premier véritable micro-ordinateur familial "Plug'n Play", était proposé à un prix équivalant à celui d'un ordinateur classique nu (C64MSXThomson, etc.).


Le succès fut tel qu'Amstrad proposa rapidement 4 autres modèles formant famille de machines tout à fait compatibles entre elles et évolutives. Ainsi naquirent les CPC 664, milieu de gamme sans succès, et le célébrissime CPC 6128, suivis plus tard par les CPC 464 Plus et CPC 6128 Plus.

Tous les Amstrad CPC, ainsi que les Amstrad PCW8256 et PCW8512 ordinateurs dédiés au traitement de texte, tournent autour du bien connu (et bien maîtrisé !) Zilog Z80A à 4 MHz. Le circuit graphique utilisé par tous les CPC est le très connu Motorola 6845 (le même que sur les cartes CGA des IBM PC), et affiche plusieurs résolutions au choix dans une palette de 27 couleurs (3x3x3, composantes RVB) : 160x200 en 16 couleurs, 320x200 en 4 couleurs, 640x200 en monochrome. A bien y regarder, cela correspond aux capacités d'un ordinateur du tout début des années 80 ! Côté son, les CPC utilisent un General Instruments AY-3-8912, avec ses habituelles 3 voix en PSG plus canal de bruit. Pour la mémoire, les CPC464, 664 et 6128 sont dotés respectivement de 64, 64 et 128 ko de RAM. Le détail différenciant le plus les trois modèles est l'utilisation comme unité de mémoire de masse soit d'un lecteur de cassettes (464), soit d'un lecteur de disquettes (autres modèles): Le format des disquettes, n'est pas le déjà futur standard des années 80, le 3 pouces et demi de Sony, mais le 3 pouces-tout-court. Ce choix étonnant, surtout quant on voit le prix des disquettes vierges (près de trois fois supérieur au prix des disquettes normales), s'explique par le prix réduit qu'Amstrad est parvenu à obtenir du fabricant des lecteurs, qui cherche à faire du 3 pouces un standard.

L'Amstrad CPC, et surtout le 6128, a obtenu un tel succès auprès du grand public que malgré ses faibles qualités techniques, cet ordinateur est une légende, dotée d'une grande ludothèque, et ne sera pas oublié de si tôt par la plupart de ses anciens utilisateurs.


Pour :

  • Le prix, pour une machine aussi complète avec lecteur de disquettes
  • L'excellent Basic


    Contre :

  • L'emploi de disquettes au format non standard de 3 pouces
  • La courroie d'entraînement du lecteur de disquettes, très fragile
source: mo5


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.