Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

jeudi 9 décembre 2021

L'obsession des nones et l'histoire de Benedetta


 La femme à la guimpe fascine depuis longtemps les cinéastes et les conteurs, mais ces derniers temps, l’intérêt semble s’être accéléré – et pas seulement avec la sortie ce week-end de Benedetta typiquement sauvage de Paul Verhoeven, ou du roman acclamé de Lauren Groff Matrix, ou de la récente série FX basé sur le Narcisse noir. Et bien que les histoires de nonnes entrent dans toutes sortes de catégories, de l’horreur et la romance au drame et à la comédie, elles s’appuient généralement sur la même tension dramatique : le potentiel inhérent, qu’il soit exercé ou non, pour les femmes des ordres religieux organisés de constituer une menace pour hiérarchie religieuse dominée par les hommes.

Quel genre de pouvoir, exactement, une religieuse exerce-t-elle ? Ayant fait vœu de poursuivre une vie consacrée au service religieux en tant qu’épouse du Christ, elle est vénérée et mise à part. Un couvent est, d’un certain point de vue, une sorte de refuge. Pendant des siècles, c’était un endroit pour une femme qui ne voulait pas se marier ou n’avait aucune perspective de trouver le respect et un avenir (ou, plus sombre, pour une femme d’être cachée par sa famille). Une femme qui voulait s’instruire pouvait entrer dans un couvent. La plupart de ses interactions quotidiennes seraient avec d’autres femmes. Pour certains, cela pourrait ressembler, du moins sous certains angles, à un endroit où aller si vous ne vouliez tout simplement plus traiter avec des hommes.


L'histoire de Benedetta:

a petite Benedetta Carlini n’a que neuf ans en 1599, lorsqu’elle met les pieds au couvent de Pescia, en Toscane. À l’ombre de cette bâtisse en pierres, la jeune italienne développe une relation très particulière avec Dieu. Bientôt, elle a des visions, reçoit des messages envoyés par le Seigneur en personne, affirme-t-elle. Elle s’y voit attaquée par des démons et poursuivie par d’étranges créatures. Mais ça n'est pas tout, elle tombe régulièrement en transe au gré d'extases mystiques en se mettant dans la peau d’un ange nommé Splenditello…

Au début, personne ne la croit, mais lorsqu’elle commence à éprouver des symptômes physiques, tels que des douleurs intenses et paralysantes, ainsi que des stigmates, le reste du couvent la prend au sérieux. Si sœur Benedetta communique réellement avec Dieu, il faut la respecter et la protéger, pensent les autres nonnes. Elles commencent alors à l'écouter religieusement, lui laissant même la possibilité de prêcher (fait rare pour une femme à l'époque). Petit à petit, on lui accorde un pouvoir grandissant au sein de la communauté.

Ses visions sont violentes et toujours plus étranges. On assigne à ses côté une sœur, Bartolomea, chargée de veiller sur elle. Leur relation va plus loin qu’une simple amitié : Benedetta, devenue abbesse entretemps, persuade la jeune femme d'avoir des relations sexuelles avec elle alors qu'elle se trouve dans la peau de l’ange Splenditello. Tout cela est bien sûr secret, d’autant plus que les hautes autorités religieuses commencent à s’inquiéter de cette figure originale qui dispose d’un certain pouvoir au couvent et qui pourrait être une hérétique. Dépêchés sur place, des enquêteurs sont chargés de tirer toute cette affaire au clair : Benedetta est-elle une sainte ou une imposture ?

Au fil de leurs recherches, ils découvrent qu'elle s’est infligée elle-même des blessures pouvant passer pour des stigmates et que ses visions ne sont que le produit de son imagination. Cependant, ce qu’ils apprennent ensuite les choquent davantage : la religieuse entretient une relation homosexuelle avec Bartolomea. En effet, celle-ci a tout avoué aux enquêteurs. La sentence est sévère, l’abbesse est condamnée à 35 ans de réclusion. Son amante peut continuer à vivre au couvent, à condition qu'elle admette qu'elle a agi sous l'emprise du démon. Benedetta décèdera à l’âge de 71 ans.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.