Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

LucrĂšce: Il n’y a pas lieu de craindre la mort

La RĂ©daction


 

LucrĂšce: Il n’y a pas lieu de craindre la mort

Aussi, quand tu vois un homme se lamenter sur lui-mĂȘme, Ă  la pensĂ©e qu’aprĂšs la mort il pourrira, une fois son corps abandonnĂ©, ou qu’il sera dĂ©vorĂ© par les flammes, ou par la mĂąchoire des bĂȘtes sauvages, tu peux dire que sa voix sonne faux, et que se cache dans son coeur quelque aiguillon secret, malgrĂ© son refus de croire qu’aucun sentiment puisse subsister en lui dans la mort. A mon avis, il n’accorde pas ce qu’il annonce, il ne donne pas ses vĂ©ritables raisons : ce n’est pas radicalement qu’il s’arrache et se retranche de la vie mais Ă  son insu mĂȘme, il suppose qu’il survit quelque chose de lui. Le vivant, en effet, qui se reprĂ©sente que son corps, aprĂšs la mort, sera dĂ©chirĂ© par les oiseaux et les bĂȘtes de proie, s’apitoie sur sa propre personne : c’est qu’il ne se sĂ©pare pas de cet objet, il ne se distingue pas assez de ce cadavre Ă©tendu, il se confond avec lui, et, debout Ă  ses cĂŽtĂ©s, il lui prĂȘte sa sensibilitĂ©.

VoilĂ  pourquoi il s’indigne d’avoir Ă©tĂ© crĂ©Ă© mortel, sans voir que, dans la mort vĂ©ritable, il n’y aura pas d’autre lui-mĂȘme qui demeurĂ© vivant puisse dĂ©plorer sa propre perte, et restĂ© debout, gĂ©mir de se voir gisant Ă  terre en proie aux bĂȘtes ou aux flammes. Car si dans l’Ă©tat de la mort c’est un malheur que d’ĂȘtre broyĂ© par les mĂąchoires et la morsure des fauves, je ne vois pas pourquoi il n’est pas douloureux de prendre place sur un bĂ»cher, pour rĂŽtir dans les flammes, ou d’ĂȘtre mis dans du miel qui vous Ă©touffe, ou d’ĂȘtre raidi par le froid sur la pierre glacĂ©e du tombeau oĂč l’on vous a couchĂ©, ou enfin d’ĂȘtre Ă©crasĂ© et broyĂ© sous le poids de la terre qui vous recouvre. DĂ©sormais il n’y aura plus de maison joyeuse pour t’accueillir, plus d’Ă©pouse excellente, plus d’enfants chĂ©ris pour courir Ă  ta rencontre, se disputer tes baisers et pĂ©nĂ©trer ton coeur d’une douceur secrĂšte. Tu ne pourras plus assurer la prospĂ©ritĂ© de tes affaires et la sĂ©curitĂ© des tiens. «O malheur, disent-ils, ĂŽ malheureux, tant de joies de la vie il a suffit d’un seul jour funeste pour te les arracher toutes». Cependant ils se gardent bien d’ajouter : «mais le regret de tous ces biens ne te suit pas, et ne pĂšse plus sur toi dans la mort». Si l’on avait pleine conscience de cette vĂ©ritĂ©, si l’on y conformait ses paroles, on libĂšrerait son esprit d’une angoisse et d’une crainte bien grandes.

LucrĂšceDe la Nature, Livre III, v. 870 Ă  909.

🔔Si vous aimez notre contenu, vous pouvez nous soutenir sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—


Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->