Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

La notion de politique, qu'est-ce que c'est un politicien ? -Carl Schmitt

La RĂ©daction

Qu'est-ce qui définit la politique ? Qu'est-ce que l'Etat ?

Peut-on confondre ces deux notions, ou quelle est leur différence essentielle ?

ThĂ©matique : Philosophie politique

La notion de politique est le texte d’une confĂ©rence de Carl Schmitt, publiĂ© en 1932, dans lequel le philosophe allemand postule le primat du politique. Alors que l’État se dĂ©finit, selon l’acception moderne, comme Ă©tant le statut politique d’un peuple organisĂ© lĂ©galement sur un territoire donnĂ©, pour le philosophe allemand, le concept d’État prĂ©suppose la notion de politique. La notion de politique repose sur la capacitĂ© du souverain Ă  dĂ©cider de combattre un opposant devenu ennemi.

L’opposition ami/ennemi

Carl Schmitt met en exergue un certain dualisme selon lequel s’organise le rĂ©el. En esthĂ©tique, l’on trouve l’opposition beau/laid, en Ă©conomie, l’opposition rentable/non rentable, en morale, l’opposition bien/mal. En ce qui concerne la politique, c’est le dualisme ami/ennemi ou union/dĂ©sunion ou association/dissociation 1. Qu’est-ce qu’un ennemi ? Il s’agit de l’Ă©tranger, celui qui gĂ©nĂšre un conflit, donc celui que l’on est en droit de combattre. Pour l’auteur, les peuples se regroupent selon ce concept d’ami/ennemi.

Cette opposition ami/ennemi permet d’Ă©vacuer les dimensions morales et esthĂ©tiques de la politique. Citant le cĂ©lĂšbre passage des Evangiles : Aimez vos ennemis (Math. 5, 44 ; Luc. 6, 27), le philosophe catholique rappelle Ă  ses lecteurs la distinction latine entre inimicus (ennemi personnel), auquel l’Évangile fait rĂ©fĂ©rence, et hostis (ennemi politique) : L’ennemi au sens politique du terme n’implique pas une haine personnelle, et c’est dans la sphĂšre de la vie privĂ©e seulement que cela a un sens d’aimer son ennemi, c’est-Ă -dire son adversaire 2.

Qui dĂ©finit cette opposition entre amis et ennemis ? Le souverain, qui peut ĂȘtre le monarque ou l’État, lorsqu’il reprĂ©sente l’unitĂ© politique du peuple. L’État, en tant que communautĂ© d’intĂ©rĂȘt et d’action, va dĂ©cider si l'ennemi menace, ou non, son existence. Cette opposition ami/ennemi suppose un peuple politiquement uni, prĂȘt Ă  se battre pour son existence et son indĂ©pendance. Lorsqu’un peuple accepte qu’un tiers ou un Ă©tranger lui dicte qui est son ennemi, il cesse d’exister politiquement. Qu’un peuple n’ait plus la force ou la volontĂ© de se maintenir dans la sphĂšre du politique, ce n’est pas la fin du politique dans le monde. C’est seulement la fin d’un peuple faible 3, Ă©crit l’auteur.

Une conception anti-libérale du politique

Dans La notion de politique, le penseur dĂ©nonce une vision optimiste de l’homme sur laquelle se fonderait le libĂ©ralisme. Or, dans un monde oĂč les hommes sont bons, il n’est plus besoin de souverain pour combattre l’ennemi. La sociĂ©tĂ© s’en remet alors au droit comme norme supĂ©rieure. Ce qui est illusoire pour le philosophe allemand, car le droit n’est que le produit de ceux qui l’Ă©tablissent.

Carl Schmitt se tourne plutĂŽt vers des penseurs tels que Taine, Machiavel, Fichte, Hegel, De Maistre ou encore Donoso Cortes, qui adoptent une position inverse : les hommes sont par nature mauvais, mais l’État les transcende. La sphĂšre du politique, quant Ă  elle, a pour Ă©lĂ©ments dĂ©terminants en derniĂšre analyse l’existence possible d’un ennemi, et c’est pourquoi les notions et les raisonnements politiques ne peuvent se fonder sur un prĂ©tendu optimisme politique. Sinon, l’Ă©limination de cet ennemi possible entraĂźnerait celle de toute cohĂ©rence logique proprement politique 4, prĂ©cise le philosophe.

Selon la conception libĂ©rale de l’Ă©conomie, chaque agent est libre. Il peut donc dĂ©cider des causes pour lesquelles il souhaite agir. Aucune entitĂ© collective ne peut rien lui imposer. Dans le monde Ă©conomique, il n’est pas d’ennemis, mais seulement de simples gĂȘneurs 5 qu’il est facile de mettre hors d’Ă©tat de nuire, sans faire usage de la violence. On peut le racheter ou le laisser mourir. Mais en ce qui concerne la politique, les hommes doivent ĂȘtre capables de donner la mort pour se protĂ©ger de l’ennemi.

L’essence du libĂ©ralisme est antipolitique pour Carl Schmitt, dans la mesure oĂč il suppose un abaissement du rĂŽle du souverain. La logique libĂ©rale limite l’Etat Ă  la conciliation des libertĂ©s individuelles. Le libĂ©ralisme commence et s'arrĂȘte Ă  l'individu. Rien ne peut contraindre Ă  se battre pour le groupe ou pour L'Etat. La morale et l’Ă©conomie, l’esprit et les affaires, la culture et la richesse se substituent alors au politique. Dans la pensĂ©e libĂ©rale, le concept politique de lutte se mue en concurrence du cĂŽtĂ© de l’Ă©conomie, en dĂ©bat du cĂŽtĂ© de l’esprit ; la claire distinction de ces deux Ă©tats diffĂ©rents que sont la guerre et la paix est remplacĂ©e par le dynamique d’une concurrence perpĂ©tuelle et de dĂ©bats sans fin 6, prĂ©cise Carl Schmitt. La permanence de la paix et de la guerre est remplacĂ©e par l’Ă©ternelle concurrence des capitaux et des Ă©gos. Lorsque l'Etat se mue en une unicitĂ© technique et Ă©conomique, il devient SociĂ©tĂ©, c'est-Ă -dire un systĂšme uniforme de production et de communication.

Conclusion

L’auteur de La notion de politique s’oppose Ă  l’idĂ©e du monde comme unitĂ© politique. Il n’existe pas d’Etat universel, puisqu’une unitĂ© politique dĂ©finit un ennemi, qui constitue lui aussi une unitĂ© politique Ă  part entiĂšre. Sans ennemis, c’est la fin du politique et sans politique, c’est la fin de l’Etat. Sans État, il ne reste plus que l’Ă©conomie et la technique.

Par : Aziliz Le Corre
Références :
Carl Schmitt, La notion du politique, page 63
2 Ibid, p.67
3 Ibid, p.95
4 Ibid, p.108
5 Ibid, p.89
6 Ibid, p.117


🔔Soutenez-nous sur Tipee: https://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->