Notre petite revue, gratuite et ind茅pendante, fait du bruit gr芒ce 脿 vous ! Soutenez-nous, car m锚me les petites 茅tincelles peuvent allumer de grandes id茅es馃殌 Soutenir!

France:Augmentation des frais d’inscription des 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s: ne nous laissons pas faire!

La R茅daction
Des 茅tudiants strasbourgeois qui manifestaient contre cette hausse des frais d'inscription - photo prise par Aghiles AZZOUG

Alors que le Gouvernement a d茅j脿 largement entach茅 le libre acc猫s 脿 l’Universit茅 l’ann茅e derni猫re en mettant en place Parcoursup, il continue 脿 fermer les portes des universit茅s en augmentant les frais d’inscription des 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s, qui passeraient 脿 2770€ en licence et 脿 3770€ en master (contre 170€ et 240€ actuellement). Face 脿 ce passage en force du Gouvernement, ne nous laissons pas faire!

Dans les universit茅s, le Gouvernement a r茅ussi un exploit : faire l’unanimit茅 contre son projet « Bienvenue En France ». En effet, depuis l’annonce de l’augmentation des frais d’inscription pour les 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s en novembre, la communaut茅 universitaire n’a cess茅 de s’opposer 脿 ce projet qui fermerait dangereusement les portes de notre Enseignement sup茅rieur.

Que ce soient les 茅tudiant·e·s, les enseignant·e·s, les administratif∙ve∙s ou les pr茅sidences d’universit茅s, tou·te·s se sont exprim茅·e·s contre l’application de cette mesure 脿 la rentr茅e prochaine. La preuve : d猫s qu’il a fallu voter sur le projet de texte, celui-ci n’a recueilli que 3 voix pour (celles des directeurs des 茅coles d’ing茅nieurs) et 64 voix contre. Cette unit茅 est in茅dite : dans l’Enseignement sup茅rieur jamais un projet de r茅forme majeur comme celui-ci n’a autant r茅uni contre lui. De plus, 24 universit茅s ont annonc茅 leur refus de mettre en place la mesure, plusieurs dates de mobilisation r茅unissant 脿 chaque fois plusieurs milliers de personnes partout en France ont eu lieu, une p茅tition lanc茅e par de nombreuses associations de d茅fense des 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s et l’UNEF a r茅uni 350 000 signatures et a 茅t茅 remise au Minist猫re de l’Enseignement Sup茅rieur, de la Recherche et de l’Innovation. 

Plus que la communaut茅 universitaire, les prises de position contre cette r茅forme sont de plus en plus nombreuses : les tribunes s’enchainent entre celles de chercheur·se·s, de c茅l茅brit茅s etc… L’abandon de l’augmentation des frais d’inscription est 茅galement ressortie du Grand D茅bat. En effet, lors des conf茅rences nationales qui r茅unissaient des associations, des syndicats et des repr茅sentant·e·s d’茅lu·e·s, la proposition d’une Universit茅 quasi-gratuite pour tou·te·s (fran莽ais·e·s comme 茅tranger·e·s), comme elle l’est 脿 l’heure actuelle, a 茅t茅 largement retenue. Cependant, le Gouvernement s’ent锚te 脿 vouloir mettre en place cette r茅forme allant totalement 脿 contre-pied des 茅tudiant·e·s et de tou·te·s ceux∙elles qui composent les universit茅s.

Ainsi, 脿 l’aube de la restitution du Grand D茅bat, nous d茅non莽ons le d茅ni de d茅mocratie sans pr茅c茅dent dont est victime le monde universitaire puisqu’aucune transformation majeure de l’Enseignement Sup茅rieur ne s’est jamais faite avec autant d’acteur·rice·s oppos茅·e·s.

Si nous nous opposons 脿 l’augmentation des frais d’inscription pr茅vue dans le projet « Bienvenue En France »,  c’est parce quenous refusons le projet d’Universit茅 que nous pr茅sente Emmanuel Macron: une Universit茅 o霉 les 茅tudiant·e·s payent pour la « prestation » qu’ils·elles re莽oivent, une Universit茅 o霉 le porte-monnaie importe plus que la formation de chacun∙e et l’茅l猫vement du niveau de qualification, une Universit茅 o霉 notre nationalit茅 justifie un traitement diff茅renci茅 et donc discriminatoire. Les 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s rencontrent d茅j脿 de nombreuses difficult茅s (administratives, financi猫res et p茅dagogiques) et font parfois partie des plus pr茅caires, cette r茅forme ne va faire qu’aggraver leur situation au lieu de l’am茅liorer. Nous refusons cette s茅lection sociale et discriminatoire que l’on veut nous imposer.

Nous nous refusons 脿 l’argument qui consiste 脿 dire que le seul moyen d’am茅liorer l’accueil des 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s serat d’augmenter leur frais d’inscription. Dire aux 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s de payer pour am茅liorer leur propre accueil, c’est faire reposer le financement de nos universit茅s sur l’individu et non la collectivit茅, c’est ouvrir la porte 脿 un fonctionnement 脿 l’anglo-saxonne et a un financement des 茅tudiant·e·s pour leur propre prestation. Le financement public de l’Enseignement sup茅rieur fait aujourd’hui notre force car il garantit la possibilit茅 脿 chaque jeune, quel que soit son milieu social d’origine, sa situation familiale, de pouvoir faire des 茅tudes.

Nous condamnons un projet qui fait reposer sur les universit茅s le poids de l’exon茅ration des 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s. Par le biais des exon茅rations, la concurrence entre les universit茅s est exacerb茅e car elles n’ont pas toutes les m锚mes moyens et donc les m锚mes possibilit茅s d’exon茅ration. Ces exon茅rations ne permettent pas non plus l’茅galit茅 des droits des 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s partout sur le territoire puisqu’en fonction des moyens et de la volont茅 de leur universit茅, certain·e·s paieront et d’autres non. C’est 脿 l’Etat de garantir l’茅gal acc猫s 脿 l’Enseignement sup茅rieur en maintenant les frais 脿 leur hauteur actuelle pour tout le monde !

Enfin, nous d茅non莽ons 茅galement l’hypocrisie de ce projet ayant pour objectif affich茅 d’am茅liorer l’«attractivit茅 » de la France alors que, dans la majorit茅 des pays dont sont originaires les 茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s, le salaire m茅dian sur l’ann茅e est inf茅rieur aux frais d’inscription que veut instaurer le GouvernementCette hausse va bien entendu entrainer une baisse du nombre d’茅tudiant·e·s 茅tranger·e·s candidatant pour venir en France - mettant en danger la survie m锚me de certaines formations. C’est d’ailleurs d茅j脿 le cas puisqu’en d茅but de proc茅dure, l’Universit茅 Paris-VIII Vincennes-Saint-Denis enregistrait d茅j脿 une baisse de 87% des candidatures.

Face 脿 la mobilisation, le Gouvernement a d茅cid茅 de ne pas appliquer la mesure aux doctorant·e·s ainsi qu’aux 茅tudiant·evs 茅tranger·e·s d茅j脿 en France. Ces reculs d茅montrent l’incoh茅rence du plan « Bienvenue En France ». Cette augmentation soudaine aurait largement menac茅 la Recherche fran莽aise qui repose sur de nombreux∙ses doctorant·e·s 茅tranger·e·s. Quant aux 茅tudiant∙e∙s d茅j脿 sur le territoire fran莽ais, ils∙elles auraient 茅t茅 pour beaucoup contraint∙e∙s d’arr锚ter leurs 茅tudes en France.  
La r茅alit茅 est l脿 : l’augmentation des frais d’inscription n’am茅liorera pas notre « attractivit茅 » mais aura tout simplement pour effet de r茅server nos universit茅s 脿 une 茅lite financi猫re le plus souvent originaire des pays riches ! Le Gouvernement refuse de reconna卯tre son incoh茅rence et d茅cide de passer en force !

Quelques jours avant la restitution du Grand D茅bat, nous enjoignons le Gouvernement 脿 respecter ses engagements et ainsi 茅couter les revendications de la population et du monde universitaire en abandonnant son projet d’augmentation des frais d’inscription !
Pour refuser la fermeture des portes de nos universit茅s aux 茅tudiant∙e∙s 茅tranger∙e∙s, l’UNEF appelle, aux c么t茅s de 21 autres organisations, les 茅tudiant∙e∙s 脿 descendre massivement dans la rue le 4 avril 脿 travers toute la France.

M茅lanie Luce, Pr茅sidente de l'UNEF (Union Nationale des Etudiants de France) 

Getting Info...

廿乇爻丕賱 鬲毓賱賷賯

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies 馃崻 sur ce site pour analyser le trafic, m茅moriser vos pr茅f茅rences et optimiser votre exp茅rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-h茅ros de la navigation ! 馃殌 On a d茅tect茅 ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 馃専 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! 馃寪馃挜 Merci, h茅ros ! 馃檶 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! D茅sol茅 ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 馃實馃様
-->