Think-Tank (le cabinet de curiositĂ©)😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard dĂ©calĂ© sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

dimanche 5 novembre 2023

La loi de l'enfant uniqueđŸ‘¶ 2023 Un court mĂ©trage d'Enora Hope

2037 : on fĂȘte les 10 ans de la loi UNICA, la loi de l'enfant unique. Tout est dans le titre.
Pour le bonheur des peuples, pour Ă©viter la surpopulation, les guerres, les famines, cette loi interdit Ă  toute femme d'avoir plus d'un enfant. Transgresser cette loi est un « crime contre le bien-ĂȘtre de l'humanitĂ© ». Les rebelles et leurs progĂ©nitures sont Ă©liminĂ©s.
Mais une femme accouche une seconde fois...

Présentation

Avatar d'Enora Hope sur sa chaĂźne YouTube @ Enora Hope

Ce trÚs court métrage (1 minute 20) a été pour moi une porte d'entrée dans l'univers froid et glacial de la jeune réalisatrice Enora Hope.
 
Parlons d'abord du court mĂ©trage : il se rattache Ă  un thĂšme maintes fois traitĂ© par la science-fiction, c’est-Ă -dire la prohibition du sexe et de la maternitĂ©.
 
De THX 1138 Ă  Seven Sisters, Enora Hope marche dans les traces de ces classiques de la dystopie. Le thĂšme en lui-mĂȘme est loin d'ĂȘtre original, mais son traitement vaut le dĂ©tour.
 
La loi de l'enfant unique est un film minimaliste, adaptĂ© au format des nouvelles plateformes comme TikTok. Mais il ne faut pas pour autant en dĂ©duire que cela soit un travail bĂąclĂ© : une esthĂ©tique dystopique, rappelant Minority Report, et un État que l'on devine totalitaire sous une bontĂ© doucereuse, sans jamais le voir.
 
Je peux difficilement en dire plus car le film est trÚs court mais fort efficace ! Cela a été ma porte d'entrée dans l'univers d'Enora Hope.
 
Car le court métrage rassemble ce qui fait la patte de cette réalisatrice : jonglant entre ses études de langues étrangÚres et son travail de baby-sitter, la jeune pousse déploie des trésors d'ingéniosité ainsi qu'une écriture sobre et efficace pour nous plonger à chaque fois dans ses courts métrages.
 
TĂ©moignant de l'inquiĂ©tude de son siĂšcle (fragilitĂ© de l'environnement, de l'État de droit, de la condition fĂ©minine...), elle dĂ©clare aimer « transposer ses peurs en films ».
 
On peut noter qu'elle a réalisé un court métrage La Purge qui reprend avec brio et en format réduit, l'idée des films American Nightmare.
 
Le format amateur diffĂšre de celui de « l'ancien YouTube » ou les vidĂ©astes tournaient dans leurs chambres. Non ici Enora Hope arrive, dans ses courts mĂ©trages, Ă  nous faire oublier ce volet « amateur » de bric et de broc. On est plongĂ© jusqu'Ă  la gueule dans ses courts mĂ©trages.
 
Et on n’en ressort pas indemne.
 
Ayant dĂ©butĂ© sur TikTok pendant le confinement, Enora n'a par la suite jamais lĂąchĂ© la camĂ©ra, au point d''obtenir plusieurs prix. Comme elle le dit elle-mĂȘme en citant le rappeur OrelSan :
Si tu veux faire des films, t’as juste besoin d’un truc qui filme. Dire « J’ai pas d’matos » ou « pas d’contacts », c’est un truc de victime.

Et cela résume bien sa philosophie artistique.
 
Vous l'aurez compris, je suis trÚs heureux de vous faire découvrir les travaux de cette jeune femme, disponibles sur TikTok et YouTube.
 
Je tenais, et je tiens toujours TikTok pour un repaire de narcissisme matérialiste. Mais non. Pas ici.
 
Enora Hope, malgré le style sombre de ses réalisations, nous laisse toujours la note d'espoir que comporte son nom...
 
Que faites-vous encore là à me lire ? Allez immédiatement voir ses courts métrages !

Le court métrage d'Enora Hope

Liens utiles

par Jacques Bellezit "avec l'aimable autorisation de la webmaster du Galion des Etoiles"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits rĂ©servĂ©s" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.