Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Juan Branco frappe fort avec son nouveau livre Coup d'Ă©tat

La RĂ©daction


 Juan Branco : “Je n’y survivrai pas. Vous et moi le savons”


#ENTRETIEN - L'ancien conseiller juridique de Julian Assange, avocat de la ligue de football espagnole contre le PSG, ou de certains Gilets jaunes, Juan Branco, clĂŽt une trilogie commencĂ©e avec CrĂ©puscule (prĂšs de 110.000 ex. vendus en grand format, 57.000 ex. en poche, donnĂ©es Edistat). Le titre de l’ouvrage parle de lui-mĂȘme : Coup d’État, sous-titrĂ© Manuel insurrectionnel. L’ambition est claire : offrir les outils pour mener une rĂ©volution et en accepter toutes les consĂ©quences…


🛑« La thĂ©orie se change (...) en force matĂ©rielle, dĂšs qu’elle saisit les masses, dĂšs qu’elle argumente ad hominem, et elle argumente ad hominem dĂšs qu’elle devient radicale. Être radical, c’est saisir les choses Ă  la racine, mais la racine, pour l’homme, c’est l’homme lui-mĂȘme. » Karl Marx, citĂ© dans Coup d’État, manuel insurrectionnel, de Juan Branco.


🛑Dans CrĂ©puscule, paru en 2019, l'auteur avait souhaitĂ© rendre « un travail de dĂ©voilement sur les illusions de la dĂ©mocratie qui existe en France, et la rĂ©alitĂ© du contrĂŽle sur l’Ă©lection qu’exerce un certain nombre d’individus et de forces Ă©conomiques ». Le deuxiĂšme ouvrage, Abattre l’ennemi, Ă©ditĂ© en 2021, c’Ă©tait « rompre cette illusion et proposer une alternative, un systĂšme politique, qui fonctionnerait de façon saine, avec mĂȘme un plan dĂ©taillĂ© du Paris RĂ©volutionnaire... »


🛑Radicalement nouveau

L’avocat complĂšte : « L’enjeu Ă©tait d’ĂȘtre cohĂ©rent, c’est pourquoi, aprĂšs avoir dessinĂ© une alternative, j'indique comment l’atteindre, d’oĂč l’importance de ce dernier livre, car dĂšs lors que vous avez conclu que ce systĂšme dĂ©mocratique est vĂ©rolĂ©, vous ĂȘtes obligĂ© de rĂ©flĂ©chir Ă  des actions qui passent par l’extĂ©rieur. »


🛑L’auteur est formel : « Ce n’est pas un texte thĂ©orique, Ă©thĂ©rĂ©, romantique, mais l’exact inverse, trĂšs pragmatique et concret. Et ça, je pense que c’est radicalement nouveau, que ça n’a jamais Ă©tĂ© fait Ă  l’Ă©chelle d’un territoire : proposer un manuel insurrectionnel sur une aire donnĂ©e qui soit applicable Ă  une Ă©poque immĂ©diate. »


🛑Il a mis ici Ă  profit « ces quelques annĂ©es d’expĂ©rience dans les luttes aux cĂŽtĂ©s de nombreuses personnes qui ont Ă©tĂ© poursuivies de façon complĂštement dĂ©lirante par le pouvoir, blessĂ©s, arrĂȘtĂ©s arbitrairement… » Mais aussi son travail avec Wikileaks, et ses lectures, entre Technique de coup d’Ă©tat de Curzio Malaparte, et l’Ă©tude « de nombreux auteurs insurrectionnels ou rĂ©volutionnaires de tous bords politiques ».


🛑Dans cet ouvrage, Juan Branco et son Ă©quipe envisagent les scĂ©narios de l’Ă©lection, de la rĂ©volution et du coup d’État. Avec les possibilitĂ©s de rĂ©ussite ou d’Ă©chec, les avantages et les inconvĂ©nients, de chacune des options. Ils y arrivent aprĂšs deux premiĂšres parties consacrĂ©es Ă  l’analyse de la nature, des contraintes et des conditions d’exercice du pouvoir.


🛑La revanche des gilets jaunes

De premier abord, on se dirait que l’État, malgrĂ© parfois des signes extĂ©rieurs de faiblesse, n’a jamais Ă©tĂ© aussi prĂ©sent dans le quotidien des français, lĂ©gifĂ©rant tous les pans de leurs vies. Pour Juan Branco, c’est l’exact inverse : « L’État sait oĂč sont ses vulnĂ©rabilitĂ©s et la population ne le sait que localement et de maniĂšre dispersĂ©e. Les syndicats sont une des rares institutions qui ont accĂšs Ă  ce savoir, car ils officient dans tous ses secteurs sensibles. Ils utilisent ce pouvoir pour renforcer leur position de force dans les nĂ©gociations, et non pour servir l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. »


🛑Juan Branco a « pillĂ© ces connaissances pour les redistribuer. Que tous les Français soient au courant de la faisabilitĂ© d’un renversement. » L’Ă©pisode des gilets jaunes serait une preuve de la possbilitĂ© du renversement : « On n’avait pas rĂ©flĂ©chi en amont Ă  la possibilitĂ© d’un surgissement populaire qui permettrait de provoquer des bascules ; on a eu du mal Ă  y croire nous-mĂȘme », confie-t-il. 


🛑Et d’ajouter : « Intellectuellement, c’est important d’ĂȘtre consĂ©quent. La prochaine fois, il ne faut pas s’arrĂȘter aux portes de l’ÉlysĂ©e, et il ne faut pas y aller pour prendre le pouvoir mais pour le rendre au peuple français. Il est donc nĂ©cessaire de crĂ©er un systĂšme de pensĂ©e et des mĂ©thodes pratiques qui permettent de s’assurer qu’il y aura une redistribution de celui-ci et qu’on atteindra enfin une forme dĂ©mocratique beaucoup plus juste Ă  tous les niveaux. »


🛑Nous vivons les prolĂ©gomĂšnes d’une guerre. Celle-ci aura une cause unique : la rĂ©partition des ressources imposĂ©e par la transition de notre modĂšle Ă©conomique.


🛑Lier action et pensĂ©e

Cette faisabilitĂ©, Juan Branco la dĂ©crit le plus concrĂštement possible, Ă  l’instar d’une opĂ©ration militaire, du sabotage des infrastructures vitales, en passant par la prise de contrĂŽle de centres RTE, de postes de haute tension de la RATP, jusqu’aux cĂąbles sous-marins… CrĂ©er une dĂ©solidarisation des instruments du pouvoir et du gouvernement. Des actions qui doivent s’accompagner « d’une propagande par le fait qui doit prendre la forme d’un terrorisme intellectuel ».


🛑La question de la violence, Juan Branco ne l’Ă©lude pas, mais y voit un non-sujet : « La politique, c’est la gestion de la conflictualitĂ©, donc une politique qui fait naĂźtre la violence est dysfonctionnelle. » Il ajoute : « Quand on est dans un rapport de force, il faut assumer la confrontation et se mettre en capacitĂ© de ne pas se faire Ă©craser. » Face Ă  la notion de « violence », il favorise les termes de force et d’expression de volontĂ©, et cite l’auteur Jean Genet : « Il n’y a plus violent que la rose qui naĂźt ? »


"Il ne faut, en choisissant une telle voie, craindre d’ĂȘtre haĂŻ. Car si le corps se saisit, l’Ăąme se sĂ©duit. Or le coup d’État privilĂ©gie la prise au mot, et il faut une estime de soi importante pour s’indiffĂ©rer aux regards qui en naĂźtront."


📕Livre- Coup d’État. Manuel insurrectionnel, de Juan Branco.

✍️par Hocine Bouhadjera/Actualitte.fr

🔔Soutenez-nous sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->