Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

samedi 30 juillet 2022

Revenge Porn

 

Le revenge porn, ou pornodivulgation en français, est un contenu sexuellement explicite qui est publiquement partagé en ligne sans le consentement de la ou des personnes apparaissant sur le contenu, dans le but d'en faire une forme de « vengeance ».



Le revenge porn peut être mis en ligne par un ex-partenaire avec l'intention d'agresser et de nuire à la personne figurant sur la photo ou la vidéo. Elle peut aussi être mise en ligne par un pirate qui exigera une somme d'argent pour supprimer le contenu exposé.

Plusieurs des images de revenge porn sont des photos ou des selfies pris par les intéressés eux-mêmesLes victimes sont principalement des femmes. Les images explicites téléchargées sont souvent accompagnées de renseignements personnels comme le nom complet de la personne ou des liens vers des profils sur des réseaux sociaux. Parmi les juridictions qui ont adopté des lois contre le revenge porn, on retrouve Israël, l'Allemagne et seize États des États-Unis.

Elles sont diffusées sur des « comptes fisha » (« affiche » en verlan), des comptes Snapchat ou d’autres réseaux sociaux créés pour « afficher » d’autres adolescents.

Le jugement moral de la société sur la sexualité des victimes les livre aux harcèlements. Après la publication des contenus, la victime est livrée aux insultes, menaces ou agressions.

Le public prend souvent connaissance de ce phénomène via des faits divers de suicide de victimes poussées à bout. Des collectifs de victimes s'engagent également un peu partout dans le monde pour criminaliser cette pratique.

Même lorsque les cas sont présentés à la justice, les victimes peinent à se faire considérer.


 Dans les années 1980, le magazine Hustler a commencé une rubrique mensuelle, appelée Beaver Hunt d'images de femmes nues soumises par des lecteurs. Les photographies Beaver Hunt étaient souvent accompagnés par des détails sur la femme, comme ses hobbies, ses fantasmes sexuels, et parfois son nom. Les femmes en vedette dans Beaver Hunt n'avaient pas toutes envoyé leurs photos elles-mêmes et plusieurs ont poursuivi le magazine pour la publication de leurs photos sans leur permission.

Deux décennies plus tard, le chercheur italien Sergio Messina a identifié un nouveau genre de pornographie qu'il a appelé realcore pornographie. Cette pornographie était basée sur des images et des vidéos d'ex-petites amies distribués par groupes Usenet. En 2008, l'agrégateur de pornographie amateur Xtube a commencé à recevoir des plaintes que du contenu pornographique avait été posté sans le consentement des sujets. Plusieurs sites ont commencé à afficher de la pornographie consensuelle simulant du revenge porn, ainsi que du contenu soumis par les utilisateurs « authentiques ».

Le revenge porn a commencé à attirer l'attention des médias internationaux quand Hunter Moore a lancé le site Is Anyone Up? en 2010. Le site, qui présentait de la pornographie soumise par les utilisateursfut l'un des premiers sites à adopter le modèle initié par Beaver Hunt : IsAnyoneUp comprenait souvent des informations d'identification des personnes présentées comme des noms, des employeurs, des adresses et des liens vers des profils sur les réseaux sociaux.

En , la Cyber Civil Rights Initiative a commencé une campagne en ligne contre le revenge porn, ou, comme elle l'appelait, la « pornographie non consensuelle 》. Le groupe considère qu'il s'agit là d'une forme d'abus sexuels. Le site endrevengeporn.org, fondé par Holly Jacobs et géré par la Cyber Civil Rights Initiative héberge des pétitions demandant la criminalisation du revenge porn.

En , le site de discussion en ligne Reddit a annoncé un changement important de sa politique de confidentialité pour interdire l'affichage de contenu sexuellement explicite sans le consentement des personnes représentées. La société a affirmé que sa politique concernant la pornographie illicite - photos et vidéos - était un sujet explosif. En , l'interdiction de ce type de pornographie entre en vigueur.

En , Twitter a emboîté le pas avec de nouvelles règles pour traiter l'affichage de contenu non autorisé et spécifiquement de revenge porn. Twitter a déclaré qu'il retirerait, à partir du , tout lien vers une photo, une vidéo ou une image numérique d'une personne nue ou engagée dans un acte sexuel si cet élément avait été publié sans le consentement de la personne représentée. Selon un article du Washington Post sur la nouvelle politique de Twitter, s'il est établi qu'un compte a violé les règles, le personnel Twitter cachera le tweet et pourra bloquer le compte de l'auteur. L'article a également déclaré que les changements répondaient aux préoccupations croissantes « que Twitter n'en faisait pas assez pour prévenir les mauvais comportements sur son site »



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.