Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

jeudi 16 septembre 2021

"Le journaliste Robert Barrat et la militante anti-colonialiste Denise Barrat", témoignage de guerre d'Algerie


 Message de Patrice Barrot. #TÉMOIGNAGE #GUERRE_D_ALGERIE "🇩🇿🇫🇷

Le 3 octobre 1960, alors que ma mère est jugée dans le cadre du procès du réseau Jeanson, elle déclare au Tribunal : « je ne suis pas responsable des actes dont vous m’accusez mais je regrette de ne pas les avoir commis ». 

A la même période, mon père qui est emprisonné à Fresnes parce qu’il aurait été le rédacteur principal du Manifeste des 121, va écrire une lettre à ma grande sœur Claire, tout juste 13 ans. 

Voici ce que dit la lettre : 

« Chère Claire, Maman m’a dit que tu avais été très triste en apprenant mon arrestation. Evidemment, cela ne va pas être gai de ne pas me voir pendant plusieurs jours, d’autant que maman aura encore beaucoup à faire à Paris pendant mon absence. Mais tu es maintenant assez grande pour prendre les choses courageusement et comprendre que quand on veut défendre la justice, cela ne va pas sans désagréments. J’aime mieux être en prison et demeurer d’accord avec ma conscience et mon sentiment du devoir que de demeurer en liberté et me dire que je suis un poltron ou un lâche. Loin d’être découragée, il faut au contraire que tu sois fière de ton père. Pense aussi à aider maman au maximum. J’ai trouvé Patrice très triste samedi dernier quand je suis revenu à la maison. J’ai eu l’impression que tu songeais davantage à t’amuser avec Michèle Commin et tes camarades que de t’occuper de tes frères et sœurs… Donc pendant toute cette période agitée qui va être celle de la fin de la Guerre d’Algérie et où nous allons être très occupés, maman et moi, tu dois être une seconde maman pour ton frère… D’ailleurs, je ne pense pas être ici pour bien longtemps. J’ai retrouvé beaucoup d’amis en prison, que tu as connu à la maison ou que tu as visité à la Santé il y a deux ans. Tout le monde va bien, a bon moral et me demande de tes nouvelles. Peut-être aurez-vous l’autorisation de me rendre visite jeudi ou samedi. Vous verrez : c’est assez amusant, car on on se parle à travers une vître. Mais il est possible également que vous veniez me rendre visite à l’hôpital car je voudrais me faire soigner l’intestin. 

Bref, tout va bien. Ne te fais pas de souci pour moi. Nous allons sans doute avoir encore des mois un peu agités jusqu’à la paix. Mais quand la guerre sera terminée, nous aurons une vie plus détendue : on tâchera d’aller tous passer 8 jours aux sports d’hiver à la Noël ou à Pâques. Je t’embrasse bien fort et te dis à bientôt. Ton papa Robert » 

 Le journaliste et militant Robert Barrat (1919-1976) et Denise Barrat militante anti-colonialiste racontés par leur fils Patrice Barrat. Qu'ils reposent en paix tous les 3, leur vie ne fut que combat.

🕊Un max de partage et n'hésitez pas à soutenir le Journal EL MESMAR www.elmesmar.fr 

Si vous aimez notre contenu, vous pouvez nous soutenir sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar 🤗🤗

 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.