Notre petite revue, gratuite et ind√©pendante, fait du bruit gr√Ęce √† vous ! Soutenez-nous, car m√™me les petites √©tincelles peuvent allumer de grandes id√©esūüöÄ Soutenir!
Articles

Le loup et le chien, chronique de Michel ONFRAY (pr Raoult et les medias)

La Rédaction
BFMTV consacre un reportage au professeur Raoult sous le titre «L’intriguant Monsieur Raoult». Dans la journ√©e, pour annoncer la diffusion du reportage sur leurs ondes, on peut voir un panel d’intervenants auto-film√©s (leurs cadrages mettent √† l’honneur leurs plafonds d√©fra√ģchis, leurs biblioth√®ques √©tiques, leurs luminaires poussi√©reux, ainsi que d’horribles d√©corations d’int√©rieur…), ce panel commente ce qui s’annonce d√©j√† comme un r√©quisitoire.
Parmi ces invit√©s, un certain Monsieur Courage – un pseudo probablement… Ce jeune et petit monsieur est r√©dacteur en chef de L’Obs – L’Observateur  pas L’Obst√©tricien. En substance, voici son propos: «Raoult est un homme de droite, il cite en permanence le g√©n√©ral de Gaulle. Que peut-on bien attendre de scientifique de la part d’un type de droite?». En Union Sovi√©tique, cet homme eut fait une belle carri√®re.

Le venin n’est pas forc√©ment dans la queue comme le dit l’adage latin, il peut aussi se trouver dans la t√™te, l’endroit par o√Ļ le poisson commence √† pourrir. Ce qui se trouve exprim√© dans ce titre est simple et joue, en m√™me temps, on sait que c’est la m√©thode de la cha√ģne, sur le double sens du mot. Car, un intriguant, c’est tout aussi bien un personnage qui interpelle par ce qu’il est ou fait, que quelqu’un qui manipule.
En portant deux alliances elle aussi, BFMTV peut jouer sur l’effet du en m√™me temps: en quoi le professeur Raoult intrigue-t-il? Pour les journalises, h√©las, c’est souvent pour son physique – pourquoi cette barbe? Pourquoi ces cheveux longs? Pourquoi cette bague √† t√™te de mort? Pourquoi des portraits de lui dans son bureau? Il ne vient jamais √† l’id√©e de ces journalistes qu’ils arborent souvent la barbe de trois jours du bobo, la m√®che soigneusement rebelle mais savamment calm√©e par la laque, et le tatouage pseudo-maori sur les bras et qu’il )ne viendrait √† l’id√©e de personne d’en faire un sujet de remarques, de discussions ou de d√©bats! Dans cette √©mission, un t√©moin qui n’est pas √† charge donne la r√©ponse qu’il apporte √† ses amis qui lui demandent pourquoi ce look: «Pour les emmerder"
Qui les? Les gens du syst√®me, les puissants, les sachants, les dominants, les install√©s, les culs-de-plomb, les bien nourris, les bourgeois, les ministres, les pr√©sidents, les d√©cor√©s, sans oublier les journalistes.

Il intrigue, donc, mais il est √©galement intriguant. Il est dr√īle que ce reproche vienne de gens qui, souvent, ont intrigu√© au sens p√©joratif et qui, avec force l√®che et promotion canap√©, beaucoup d’hypocrisie et de fourberie, quantit√© de courtisanerie et de piston, de tartuferie et de pharisa√Įsme, ont obtenu pour un seul, eux, le pouvoir que dix mille convoitaient! Car, faute de comp√©tences souvent tr√®s visibles √† l’√©cran, pas m√™me palli√©es par l’oreillette (l’intelligence des gens sans intelligence), il faut bien qu’on s’interroge: comment tel ou telle nullit√© a-t-il ou elle pu se trouver l√† avec aussi peu de qualit√©s professionnelles? Je ne vise personne en particulier, s√Ľrement pas Apolline de Malherbe qui, dans les couloirs d’apr√®s √©mission, me dit que j’ai raison de penser ainsi, apr√®s m’avoir dit sur le plateau que j’avais tort, mais une liste est possible…

Je n’imagine pas une seconde que les concepteurs de ce publireportage destin√© √† d√©pr√©cier le produit aient regard√© le Littr√© pour savoir ce que signifiait le mot qu’ils utilisaient dans ce titre. Ils y auraient lu ceci: «Les intrigants, nom par lequel les jacobins d√©signaient les girondins»  – autrement dit: insulte parisienne avec laquelle, dans la Capitale, Robespierre et les siens traitaient les provinciaux qu’√©taient les Girondins avant de les envoyer tous √† la guillotine.

Ce portrait télévisé est une guillotine médiatique.

Il commence en effet avec une th√®se simpliste – une bonne th√®se comme on les enseigne dans les √©coles de journalisme. Didier Raoult, c’est le gilet jaune du monde m√©dical. Dans l’un de ses articles de L’Obs, le Courage n’a-t-il pas titr√© Le professeur Raoult est-il le g√©n√©ral de Gaulle du coronavirus? avec assez d’ironie, sinon de m√©pris, du moins de perfidie, pour qu’on imagine que non. On suppute que le gar√ßon eut aim√© qu’il en f√Ľt l’Emmanuel Macon, ce qui aurait transform√© le Professeur en h√©ros pour son journal!


Pour enfoncer le clou populicide d’un professeur Raoult √©piph√©nom√®ne des gilets jaunes, on voit d√®s les premi√®res minutes des images d’√©boueurs et de chauffeurs de taxi en cort√®ge au pied de son institut. Ce d√©fil√© passe au pas lent des cort√®ges d’hommage du peuple √† ses grands hommes. Ces camions poubelles et ses taxis qui klaxonnent m’ont √©mu jusqu’aux larmes. Il y a en France ceux que pareille sc√®ne √©meut et ceux qu’elle fait √©clater de rire. Rira bien qui rira le dernier…

Il y eut aussi des morceaux choisis de gilets-jaunes comme BHL et Castaner, Luc Ferry et Benjamin Griveaux, Andr√©-Comte Sponville et Macron les aiment! Le documentaliste est all√© chercher les plus en phase avec la th√®se du film: il les fallait tout droit sortis de chez les Tuche – dont d’aucuns estiment que ces abrutis de pauvres sont impensables √† l’Elys√©e o√Ļ l’on pr√©f√®re depuis trente ans des abrutis de riches. Les premiers y mangent des frites bien grasses, les seconds du caviar r√©publicain; les uns boivent de la bi√®re, les autres des grands crus class√©s de Bordeaux.


La m√©taphore fut donc fil√©e: le professeur Raoult, sommit√© mondiale reconnue comme telle par tous, y compris par ses adversaires ou ses ennemis, √©taient donc un minus habens qui ne faisait l’unanimit√© que chez les √©boueurs, les chauffeurs de taxi, les gilets jaunes et autres Tuche.

C’√©tait donc probablement ces salauds de pauvres qu’on a vus film√©s faisant la queue au pied de son Institut pour √™tre d√©pist√©s, isol√©s, soign√©s – une t√Ęche qui revenait √† l’Etat dont le chef √©tait au th√©√Ętre avec sa femme, nous disant que tout allait bien. L’Etat jacobin, donc Lui, clamait alors haut et clair: pas de confinement, pas de masques, pas de distanciation, pas de fermetures des fronti√®res, pas de d√©pistages! Laissez entrer le renard dans le poulailler et tout se passera bien, parole de maastrichtien! Ce pouvoir ajoutait, via ses m√©dias aux ordres, Le Monde en t√™te, le professeur Raoult est un charlatan, un chef de secte, un gourou tyrannique, un auteur de fake news! Deux mois plus tard, changement de pied, machine arri√®re, le chef de l’Etat √©nonce son nouveau cap, c’est l’inverse mais il affirme bien s√Ľr que c’est le m√™me: confinement obligatoire, masque pour tout le monde, fronti√®res restaur√©es, fermeture des gares et des a√©roports, distanciations sociales draconiennes, d√©pistages g√©n√©ralis√©s!

Le peuple ne veut pas ob√©ir √† des chefs qui le trompent – ou qui, par incomp√©tence, le font errer ou s’exposer au danger. Pire: il ne veut pas non plus ob√©ir √† ceux qui, s’√©tant tromp√©s, refusent de l’avouer et chargent un bouc √©missaire – «les scientifiques» par exemple comme ce fut le cas dans la bouche du Premier ministre…

En revanche, ce m√™me petit peuple vient au pied de l’Institut parce qu’il sait que, l√†, sans distinction de fortunes, de revenus, de salaires, de niveau social ou culturel, sans qu’on se soucie de sa religion, on ne lui demandera rien et on le soignera.

Cette file d’attente de gens simples et modestes qui attendent sagement leur tour est √† mettre en relation avec cette autre information, donn√©e par le professeur Raoult dans ce documentaire – j’ai failli √©crire: documenteur! Le producteur de film Raymond Blumenthal, √† qui l’on doit l’information, a √©t√© hospitalis√© pour un coronavirus √† l’h√īpital militaire de Percy. Il a √©t√© soign√© par une certaine Agn√®s Buzyn √† l’hydroxychloroquine, un traitement interdit par le gouvernement et pr√©sent√© comme une substance v√©n√©neuse en janvier dernier, par elle et sa bande… D√©cid√©ment, voil√† une femme bien!

Loin de ce Paris-l√†, ce petit peuple a choisi de faire confiance √† qui disait clairement que le docteur Raoult avait un traitement efficace et bon march√© pour un coronavirus, pourvu qu’il soit trait√© dans ses premiers temps. L’heure viendra o√Ļ il faudra dire pour quelles raisons le chef de l’Etat qui pr√©tend que nous sommes en guerre, n’a pas d√©clar√© l’√©tat d’exception sur ce sujet en donnant son autorisation pour que les m√©decins de la base, les praticiens du quotidien, prescrivent ce m√©dicament et assurent le suivi afin d’√©viter les effets secondaires connus – qui peut me donner le nom d’un seul m√©dicament qui soit sans effet secondaire?

J’ouvre une parenth√®se autobiographique pour dire que j’ai eu un infarctus un 30 novembre √† Argentan, dans l’Orne o√Ļ j’habitais. Mon m√©decin traitant (salut au Docteur Pierre Guibourg qui va vers ses cent ans et qui √©tait un m√©decin √† l’ancienne, cultiv√© et efficace, connu pour refuser des arr√™ts maladie de complaisance, m√©lomane incollable, passionn√© de litt√©rature et dou√© d’un sens de l’humour de carabin…), a sollicit√© un h√©licopt√®re pour un vol sanitaire au CHU de Caen √† une soixantaine de kilom√®tres. La m√©t√©o ne l’a pas permis. C’est alors qu’un jeune cardiologue (salut au professeur Eric Bonnefoy!) a propos√© par t√©l√©phone l’injection d’un produit qui, √† l’√©poque, n’avait pas encore obtenu tous les ausweis: il limitait les effets de la n√©crose au risque d’une h√©morragie difficile, voire impossible √† contr√īler. Il ne manquait que mon avis: j’ai dit oui – je ne le regrette pas. Ils m’ont sauv√© la vie.

Notre √©poque, judiciaris√©e √† mort sur le principe am√©ricain, a perdu le go√Ľt de l’initiative et de la prise de risque. Le fameux principe de pr√©caution est un inhibiteur de l’action – il est √† la prise de d√©cision ce qu’est la prise de bromure √† la libido.

Il se fait, cela n’aurait √©chapp√© √† personne, surtout pas aux journalistes fan de look, que le professeur Raoult a tout du viking qui descend de son drakkar. Rien de l’homme qui fasse du principe de pr√©caution l’imp√©ratif cat√©gorique de son action: il n’est pas du genre √† refuser de poser un garrot √† quelqu’un qui perd son sang dans un accident de voiture sous pr√©texte que le mourant pourrait √™tre allergique au caoutchouc…


Or, notre √©poque est submerg√©e par les petits bras qui pr√©f√®rent √©viter l’hypoth√®se de l’allergie, fut-ce au prix d’une mort certaine. L’accident√© de la route est mort du carambolage, certes, mais pas du garrot! La corporation est sauve, il n’y aura pas de proc√®s des familles – ni de campagne de presse sur le principe des chiens l√Ęch√©s…

Ceux qui, dans ce publireportage n√©gatif, t√©moignent contre ont √©galement pratiqu√© le principe de pr√©caution: on ne les reconna√ģt pas. Courageux mais pas t√©m√©raires! Une vague vid√©o, probablement un peu flout√©e, faite √† l’iPhone par un √©tudiant anonyme qui filme ses semblables impossibles √† reconna√ģtre devant un √©cran o√Ļ, en revanche, tr√®s lisibles, sont reproduits les textes orduriers et les photos du professeur. Une ancienne th√©sarde film√©e en contre-jour, voix modifi√©es, sans nom, bien s√Ľr, accable √©galement le professeur dans la clart√© obscure de son petit ressentiment.

Il est √©tonnant que les journalistes, si prompts √† s’indigner contre la d√©lation en temps normal, en fassent une m√©thode de travail! Car, que vaut le t√©moignage d’un anonyme sinon ce que vaut le propos d’un sycophante qui, sous pseudonyme, agonit le monde d’injures sur les r√©seaux asociaux?

Le t√©moignage anonyme s’explique quand on risque sa peau. Mais est-ce le cas pour une critique du professeur Raoult alors que c’est le sport national des m√©dias jacobins du politiquement correct? Aurait-il derri√®re lui des groupes arm√©s, une mafia m√©diterran√©enne, des jeunes lourdement arm√©s issus des territoires perdus de la R√©publique, pour envoyer par le fond, les pieds noy√©s dans le b√©ton, quiconque aurait manqu√© √† sa majest√©?

Un seul appara√ģt √† visage d√©couvert. C’est le repr√©sentant de la CGT.

J’ouvre une parenth√®se pour pr√©ciser que, le jour du 1er mai, un reportage m’a permis de voir un autre c√©g√©tiste poser devant son local syndical sur lequel avait √©t√© accroch√©e une banderole avec ce texte: «1ermai 2020: √† bas le virus capitaliste (sic). Oui aux jours heureux! Augmentation des salaires, 32 heures, des droits et du travail pour tous. D√©mocratie, paix et solidarit√© entre les peuples, protection de la plan√®te!!». Il manquait juste: petit d√©jeuner au lit servi tous les jours, m√™me le dimanche, par le repr√©sentant local du MEDEF. Parenth√®se ferm√©e…

Donc: un seul appara√ģt √† visage d√©couvert, le repr√©sentant de la CGT. Evidemment, cette prise de parole est elle aussi √† ranger dans la colonne des t√©moignages √† charge… Son reproche est clair: le professeur Raoult d√©cide tout seul sans prendre avis de la base… La riposte est simple: en mati√®re de science, mieux vaut un savant qui trouve qu’un comit√© d’entreprise qui cherche! J’ajoute: mieux vaut un savant qui trouve beaucoup √† un comit√© d’entreprise qui n’a jamais rien trouv√© et ne trouvera jamais rien. M√©tastase de 1793, la France adore ceux qui cherchent sans jamais trouver et elle hait ceux qui trouvent apr√®s avoir cherch√©. Elle aimait Poulidor parce qu’il √©chouait; elle d√©testait Anquetil √† cause de ses succ√®s.

Oui Didier Raoult est un chef, bien s√Ľr qu’il sait ce qu’il veut, il n’ignore pas o√Ļ il va, il d√©cide et prend des caps, il est maitre √† bord – mais l’autogestion du radeau de la M√©duse est une utopie; comme tous ceux qui agissent et parlent, il peut se tromper, seuls ceux qui n’agissent jamais et se taisent ne se trompent jamais, encore que; il avance et le vortex qu’il fait en passant peut envoyer au foss√© les petites natures, les consistances l√©g√®res, mais aussi, et ils sont nombreux, les ressentimenteux, les gorg√©s de passions tristes, les jaloux, les envieux. Ne jamais oublier cette phrase de Bernanos: «Les rat√©s ne vous rateront pas»...

Perfide, le reportage fait le compte des articles publi√©s sous le nom du professeur. Une addition et une soustraction plus tard, les journalistes ont des talents insoup√ßonn√©s, ils expliquent d’abord qu’il n’a pas pu les √©crire, ensuite qu’il n’a m√™me pas pu les lire. Pour leur cr√©dibilit√©, on aimerait que ces gens-l√† soient aussi z√©l√©s quand il s’agit de livres d’auteurs dont le tribunal a clairement jug√© qu’ils proc√©daient d’un plagiat. Avec une telle d√©ontologie, on verrait voler quelques plumes germanopratines!


Mais, prudents, du bout des l√®vres, le r√©alisateur explique que ce genre d’article scientifique est un collectif et qu’il est souvent sign√© par le patron. Ah bon, tout de m√™me… Ce qui ne l’emp√™che pas d’inviter malgr√© tout au soup√ßon, le journaliste se prot√®ge… Oui, c’est ainsi que les choses fonctionnent car si les noms propres de chacun signaient les articles issus d’un travail collectif ils seraient perdus dans la masse, donc invisibles, impossibles √† rep√©rer, ce qui serait fatal dans un monde o√Ļ les cr√©dits et les subventions sont obtenus gr√Ęce au bruit quantitatif effectu√© dans les revues.

Assimilable aux Gilets Jaunes, soutenu par des videurs de poubelles et des chauffeurs de taxis, le cheveu exag√©r√©ment long et la barbe trop fleurie, la bague t√™te de mort superf√©tatoire, accabl√© par des d√©nonciateurs anonymes, suspect√© d’exploiter et de spolier une arm√©e d’assistants √† l’√©criture (on n’a plus le droit de dire n√®gre comme ne nous l’interdit pourtant pas le Petit Larousse), le r√©alisateur n’a pas trouv√© plus ou mieux pour son ball-trap.


Je conclus.


Il y a peu, Reporters sans fronti√®res publiait son Classement mondial de la libert√© de la presse. Le dernier pays, le 188 √®me, est la Cor√©e du Nord; le premier, la Norv√®ge. O√Ļ se trouve donc la France?

La journaliste de France Info, la cha√ģne sur laquelle j’apprends la nouvelle, tape √† bras raccourcis sur la m√©chante Chine, sur l’Iran pas gentil, sur la Hongrie populiste. Tr√®s bien. Une rapide soustraction, il reste 185 pays √† juger. On n’en saura pas plus. Et sur la France? Encore moins… Il me faudra bien me rendre √† l’√©vidence, sur une cha√ģne publique, donc pay√©e par l’argent du contribuable, quand on rend compte de cette information majeure qu’est l’√©tat de la presse dans le monde, on oublie de parler de la France!

Je suis donc all√© chercher l’information moi-m√™me. La voici, on comprend qu’elle soit pass√©e sous silence: la France arrive cette ann√©e en 34√®meposition. L’an dernier elle √©tait 32√®me. Sous Macron, elle se trouve donc r√©trograd√©e de deux points. Avant elle, on trouve par exemple le Ghana et la Namibie…

Si l’on se demande pourquoi cette chute, Reporter sans fronti√®res nous donne des explications. Dont celle-ci: «L’ind√©pendance √©ditoriale des m√©dias n’est pas assez assur√©e pour des raisons de d√©tention capitalistique, de conflits d’int√©r√™ts qui sont plus grands qu’ailleurs, les groupes de m√©dias √©tant de plus en plus d√©tenus par des gens qui ont des int√©r√™ts ext√©rieurs et peuvent, le cas √©ch√©ant, utiliser ces m√©dias dans une logique d'influence.»

On ignore si ces int√©r√™ts sont ceux de l’industrie du m√©dicament. Mais voil√† un bon prochain sujet pour un r√©alisateur de BFMTV. A moins qu’il pr√©f√®re un reportage sur Agn√®s Buzyn et son mari. J’ai le titre: «L’intrigante Madame Buzyn». Si c’√©tait bien fait, la France pourrait peut-√™tre passer √† la 31√®me place l’an prochain?

Michel Onfray

ūüĒĒSoutenez-nous sur Tipee: https://fr.tipeee.com/elmesmar ūü§óūü§ó

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies ūüć™ sur ce site pour analyser le trafic, m√©moriser vos pr√©f√©rences et optimiser votre exp√©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-h√©ros de la navigation ! ūüöÄ On a d√©tect√© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. ūüĆü Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! ūüĆźūüí• Merci, h√©ros ! ūüôĆ #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! D√©sol√© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. ūüĆćūüėĒ
-->