Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

dimanche 1 mars 2020

La combattante de l'IRA qui symbolise la journée de la femme (Guère Irlandaise contre les britanniques)


En 1972, une jeune femme irlandaise de l'IRA ramasse le fusil d'assaut Armalite AR18 de son fiancé qui a été blessé au combat contre l'armée britannique. L'homme a pu être évacué et soigné tandis que sa compagne a été tuée quelques instants après que cette photo ai été prise par le photojournaliste Colman Doyle.

En découvrant le corps de la jeune femme, le commandant du bataillon adverse ordonna à ses hommes de ne pas y toucher et déclara " La reine ne se préoccupe pas de nous comme cette femme s’est inquiétée pour son homme et sa terre ". La photo sera choisie par la suite comme symbole de la Journée de la Femme en Irlande avec la phrase "N’ayez pas peur de vous attacher à une femme forte. Peut-être qu’un jour elle sera votre seule armée".

Ces affrontements sont survenus dans le cadre de tensions géopolitiques et religieuses entre l'Irlande et la Grande Bretagne. Tout a commencé en août 1968, lorsqu'un groupe pacifique de manifestants irlandais et catholiques protesta contre les discriminations religieuses auxquelles ils devaient faire face. Pour cela, ils organisèrent des marches ou occupèrent les lieux publics en s'asseyant. Un contingent composé à 90% de soldats protestants originaires du nord de l'Irlande va alors battre les manifestants qui n'avaient ni armes ni intentions violentes.

A partir de l'automne 1968, les tensions vont encore monter d'un cran et les soldats protestants du groupe paramilitaire UVF (Ulster Volonteer Force) vont déclencher une série d'attentats en Irlande du Nord. L'UVF avait pour objectif de terroriser les irlandais, afin de continuer à asseoir l'influence britannique en Irlande du Nord. Loin d'avoir peur, les irlandais vont se soulever et prendre les armes suite au décès de 8 catholiques le 12 août 1969. En réponse, l'UVF incendie 160 maisons le 16 août. Ils assassinent lâchement 8 nord-irlandais catholiques et font près de 300 blessés.

Le 30 janvier 1972 se déroule le tragique évènement du "Bloody Sunday", qui sera reprise en musique par le célèbre groupe U2. Ce jour-là, l'armée britannique abat 14 personnes et fait une centaine de blessés. L'IRA (Irish Republican Army) qui défend l'indépendance de l'Irlande et l'arrêt de l'influence britannique dans le nord du pays décide en retour de faire un "Bloody Friday" : 22 bombes sont posées et font 16 morts. Lorsqu'un Irlandais catholique est arrêté, il est envoyé à la prison de Maze, où il doit supporter la violence des gardiens. Les prisonniers décident de faire une grève de l'hygiène : ils refusent de porter leur tenue de prisonnier, s'enroulant dans un simple drap et vivant dans des cellules crasseuses au milieu de leurs excréments.

Dans les années 80, les insurgés irlandais entament plusieurs grèves de la faim. Le leader de cette grève, Bobby Sands, décède de cette grève dans l'indifférence la plus totale de Margaret Thatcher. Progressivement, des accords de paix vont se mettre en place entre les parties à compter du 10 août 1998. Les différents groupes paramilitaires sont alors invités à déposer les armes. En 30 ans de troubles religieux, le conflit aura fait 3 480 morts, 47 500 blessés, 19 600 personnes emprisonnées sans jugement, 37 000 fusillades, 16 200 attentats.

Source : guide-irlande

🔔Soutenez-nous sur Tipee: https://fr.tipeee.com/elmesmar 🤗🤗

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.