Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Il y a 49 ans, le 9 novembre 1970, Charles de Gaulle n'est plus.

La RĂ©daction
Il y a 49 ans, le 9 novembre 1970, Charles de Gaulle n'est plus. A 80 ans, ce soir lĂ , le vieil homme s'effondre dans le salon de sa demeure "La Boisserie", Ă  Colombey-Les-Deux-Églises, petit village du dĂ©partement de l'Aube.

Qu'il ait Ă©tĂ© honnis par les uns (au point de l'Ă©liminer physiquement)adulĂ© par les autres (au point d'un culte de la personnalitĂ© indĂ©cent), le gĂ©nĂ©ral de Gaulle reste, au moins en France, qu'on le veuille ou non, LA rĂ©fĂ©rence d'autoritĂ© intĂšgre de ce qu'est un homme d'État. Ces dĂ©cisions, quelles qu'elles aient Ă©tĂ©, furent toujours motivĂ©es ou dĂ©terminĂ©es par l'intĂ©rĂȘt supĂ©rieur de l'État, de la France dont il Ă©tĂ© habitĂ© par l'Histoire qu'il ne faisait pas, lui, dĂ©buter Ă  1789... De 1940 Ă  1969 toutes ses initiatives, extĂ©rieures comme intĂ©rieures, heureuses ou malheureuses, de la RĂ©sistance au nazisme en passant par l'instauration de la Constitution de 1958, la dĂ©colonisation, le "Frexit" de L'O.T.A.N en 1966, l'indĂ©pendance nuclĂ©aire, jusqu'Ă  l'initiative de la Participation des Travailleurs au capital de leurs entreprises en 1967... toutes n'ont eu d'autre but que celui de la place souveraine de la France dans le concert des nations et des États.

EntrĂ© dans l'Histoire par effraction un 18 juin 1940 par la magie des mots appelant un peuple fier Ă  ne pas se rĂ©signer Ă  la barbarie de l'occupant en lui rĂ©sistant, il en est sorti un dimanche d'avril 1969 aprĂšs que les français aient votĂ© "Non" Ă  un rĂ©fĂ©rendum dĂ©mocratique sur la rĂ©gionalisation. Pas mal pour celui que certains qualifiaient de dictateur adepte d'un "Coup d'État permanent"...!

De Gaulle, c'est les souvenirs brumeux de ma petite enfance. Je me souviens de ce jour de novembre 1970: j'avais 10 ans. Peut-ĂȘtre cela fĂ»t-il ma premiĂšre Ă©motion politique. Depuis, entre mythe et rĂ©alitĂ© historique, je ne peux pas me dĂ©partir de cette admiration que je voue Ă  cet homme rugueux, intransigeant, humble pour lui mĂȘme, assumant l'histoire française sombre oĂč hĂ©roĂŻque, amoureux des mots de cette langue littĂ©raire qu'il empruntait Ă  Chateaubriand... C'Ă©tait le temps du lyrisme politique avant qu'il ne soit massacrĂ© et tuĂ© par les discours actuels de nos Ă©lus qui parlent comme des comptables. De Gaulle, nostalgie d'un autre Ăąge dont j'ai l'habitude d'ĂȘtre moquĂ© par mes propres enfants...
J'assume.
Un chanteur l'avait dit, dans les années 68, dans une chanson dédiée à de Gaulle: "Tu le regretteras...".

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->