Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Le mont Rushmore

La RĂ©daction
 Le mont Rushmore, situĂ© aux États-Unis dans l’Ă©tat de Dakota du Sud, Ă  40 km environ de la ville de Rapid City, au sein de la chaĂźne montagneuse des Black Hills (Montagnes noires), est un mĂ©morial national amĂ©ricain (Mount Rushmore National Memorial).
Une des faces de ce mont granitique a Ă©tĂ© travaillĂ©e du 4 octobre 1927 au 31 octobre 1941 (pour six ans et demi de travail effectif), par dynamitage (pour 90% du travail) puis taillage, par 400 ouvriers sous la direction du sculpteur amĂ©ricain d’origine danoise Gutzon Borglum (1867 – 1941) avec le soutien de son fils, Lincoln Borglum (1912 – 1986), pour reprĂ©senter les visages de quatre prĂ©sidents des États-Unis d’AmĂ©rique (de gauche Ă  droite) : Georges Washington (1732 – 1799), 1er prĂ©sident des États-Unis, de 1789 Ă  1797 ; Thomas Jefferson (1743 – 1826), 3e prĂ©sident, de 1801 Ă  1809 ; Theodor Roosevelt (1858 – 1919), 26e prĂ©sident, de 1901 Ă  1909 ; Abraham Lincoln (1861 – 1865), 16e prĂ©sident, de 1861 Ă  1865.
Ces visages mesurent 18 mĂštres de haut.
Le mont Rushmore s’Ă©lĂšve quant Ă  lui Ă  1745 m au dessus du niveau de la mer.
PrĂ©cĂ©dĂ© par une « avenue des drapeaux » (Avenue of Flags), passage monumental oĂč sont suspendus les drapeaux de 56 territoires amĂ©ricains, puis d’un sentier, le Presidential Trail, qui mĂšne au pied de la montagne, le mĂ©morial attire chaque annĂ©e plus de 2 millions de personnes (2 437 800 en 2017).
Le coĂ»t total de construction s’est Ă©levĂ© Ă  989 992,32 dollars. Elle a surtout Ă©tĂ© financĂ©e par le gouvernement amĂ©ricain, principal soutien du projet. Le mont lui-mĂȘme doit son nom Ă  Charles E. Rushmore (1857 – 1931), un avocat ayant menĂ© plus expĂ©ditions dans les Black Hills. Le mont Rushmore, un Ă©difice monumental voulu comme un lieu de mĂ©moire L’idĂ©e de cette construction revient d’abord Ă  Doane Robinson (1856 – 1946), l’historien de l’Ă©tat de Dakota du Sud qui cherchait Ă  attirer des touristes dans cette rĂ©gion peu peuplĂ©e des Grands Plaines. Borglum, chargĂ© de rĂ©aliser cette attraction, transforme ce projet en une entreprise mĂ©morielle plus ambitieuse, qu’il rĂ©sume ainsi : Nous croyons que le mĂ©morial national doit, comme Washington, Jefferson, Lincoln et Roosevelt, avoir la sĂ©rĂ©nitĂ©, la noblesse et le pouvoir qui reflĂšte les dieux qui les ont inspirĂ©s et les dieux qu’ils sont devenus.
Laissez-nous installer ici, sculptĂ© au sommet, aussi prĂšs du paradis que nous pouvons, les mots de nos quatre leaders, leurs visages, pour montrer Ă  la postĂ©ritĂ© quel genre d’hommes ils Ă©taient […] Les sculptures du mont Rushmore constituent donc un sanctuaire patriotique qui doit susciter, dans le cƓur du spectateur, une foi quasi religieuse dans le destin des États-Unis, et une admiration pour l’Ɠuvre de ses grands hommes.
CĂ©lĂ©brĂ©s comme dieux, ces grands hommes sont de nouveaux PromĂ©thĂ©es, dont chaque mandat reprĂ©sente une Ă©tape dĂ©cisive, aux yeux de Borglum, dans la formation des États-Unis.
Le mont Rushmore veut condenser, en un lieu, l’histoire amĂ©ricaine. Washington reprĂ©sente bien sĂ»r la fondation du pays. Jefferson, un des rĂ©dacteurs de la DĂ©claration d’indĂ©pendance des États-Unis (1776), est cĂ©lĂ©brĂ© par Borglum comme celui qui a achetĂ© en 1803 la Louisiane Ă  la France, un territoire colonial gigantesque allant de l’actuel Ă©tat du Montana Ă  la Nouvelle-OrlĂ©ans, comprenant notamment le Dakota du Sud. C’est pour le sculpteur le prĂ©sident le plus important, puisqu’il a permis aux États-Unis de rĂ©aliser leur « DestinĂ©e manifeste » (Manifest Destiny), croyance selon laquelle le pays a pour mission divine d’occuper les terres de « l’Ouest ». Jefferson est ainsi cĂ©lĂ©brĂ© comme celui qui a permis la colonisation amĂ©ricaine du Texas, l’expĂ©dition de Lewis et Clark (1804 – 1806) et l’expansion vers le Pacifique. Son buste est d’ailleurs tournĂ© vers l’Ouest.
Roosevelt reprĂ©sente, pour Borglum, le prĂ©sident qui a parachevĂ© le dĂ©veloppement du pays (un prĂ©sident du Gilded Age), mais aussi, et surtout, l’homme qui a terminĂ© le canal de Panama, rĂ©alisant ainsi le rĂȘve de Christophe Colomb de trouver une route occidentale pour les Indes.
Lincoln, prĂ©sident pendant la guerre de SĂ©cession (1861 – 1865), symbolise la prĂ©servation du pays.
Borglum imite par son Ɠuvre cette geste promĂ©thĂ©enne : il usurpe la crĂ©ativitĂ© des dieux pour recrĂ©er la nature, ici un mont, Ă  sa propre image.
Le gigantisme de l’ouvrage le transforme en banniĂšre marquant l’appropriation par la nation amĂ©ricaine de la nature, et le triomphe de la civilisation moderne sur celle-ci.
Les Black Hills oĂč se trouvent le mont Rushmore sont d’ailleurs situĂ©es dans la Frontier, ligne mouvante de l’Ouest, frontiĂšre occidentale indĂ©terminĂ©e des États-Unis, en progrĂšs ou en reflux, oĂč se dĂ©roule le processus de colonisation.
L’historien de l’art Albert Boime (1933 – 2008) a dĂ©noncĂ© le mont Rushmore comme une Ɠuvre kitsch, faite par un homme dont la seule vision artistique Ă©tait le changement d’Ă©chelle. Borglum, esprit partisan de l’autoritĂ© et aux tendances racistes et antisĂ©mites, admirait Benito Mussolini (1883 – 1945), le dictateur de l’Italie fasciste, et plus gĂ©nĂ©ralement « les hommes au capables de dĂ©placer les montagnes » (Albert Boime).
Le mont Rushmore : triomphe anglo-saxon sur les AmĂ©rindiens Le mont Rushmore symbolise le triomphe amĂ©ricain sur les premiers occupants du territoire. Les Black Hills sont, pour les Sioux, une ethnie amĂ©rindienne, les Paha Sapa, des montagnes sacrĂ©es oĂč se dĂ©roulaient des cĂ©rĂ©monies religieuses. La possession de ces terres leur a Ă©tĂ© garantie par une convention, le traitĂ© de Fort Laramie en 1868, aussitĂŽt violĂ© par les États-Unis, motivĂ©s par la dĂ©couverte d’or dans les Black Hills.
Une série de conflits entre Amérindiens et Américains en a résulté, la guerre des Black Hills (dont la bataille de Little Bighorn du 26 juin 1876, victoire de Sitting Bull sur le général Custer, est un moment fameux), remportée par les seconds.
HĂ©ritage de cette pĂ©riode, le mont Rushmore est aujourd’hui entourĂ© de la Harney National Forest (de William S. Harney, officier amĂ©ricain qui a servi pendant les guerres indiennes) et du Custer State Park (du gĂ©nĂ©ral Custer, tuĂ© Ă  Little Bighorn). C’est au reste prĂšs du mont Rushmore que s’est dĂ©roulĂ© le massacre de Wounded Knee, le 29 dĂ©cembre 1890, au cours duquel des troupes amĂ©ricaines ont tuĂ© plusieurs centaines de Sioux dĂ©sarmĂ©s.
Aujourd’hui, le mont Rushmore fait l’objet d’une bataille mĂ©morielle.
 Le mont Rushmore est revendiquĂ© comme faisant partie de la rĂ©serve Sioux (ou mĂȘme de la rĂ©publique Lakotah indĂ©pendante proposĂ©e en 2007) par des militants amĂ©rindiens.
Les membres de l’American Indian Movement ont par exemple, le 4 juillet 1971, occupĂ© le mont Rushmore. La construction d’un Crazy Horse Memorial, en l’honneur du chef amĂ©rindien Crazy Horse (vers 1840 – 1877) a Ă©tĂ© lancĂ©e pour concurrencer le mont Rushmore, mais le projet fait l’objet de controverses sur son bien-fondĂ©. Le mont Rushmore dans la culture populaire Le mont Rushmore est, avec la statue de la LibertĂ© de New York, un emblĂšme des États-Unis, un clichĂ© Ă©culĂ©, comme peut l’ĂȘtre la tour Eiffel pour la France, Big Ben pour l’Angleterre, le Taj Mahal pour l’Inde, etc.
ScĂšne de cinĂ©ma (La Mort aux trousses d’Alfred Hitchcock, Mars Attacks! de Tim Burton, mais aussi dans l’animation, comme dans Les Simpson), il fait l’objet de nombreux dĂ©tournements (par le groupe Deep Purple pour la couverture de son album In Rock, pour moquer Donald Trump , etc.).
source: laculturegenerale.com

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->