Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Alger, la Mecque des révolutionnaires

La RĂ©daction


L’AlgĂ©rie : panafricanisme, tiers-mondisme et lutte rĂ©volutionnaire dans la Guerre Froide

RĂ©alisĂ© par Mohammed Ben Slama, le film, diffusĂ© par la chaĂźne Arte en Mai 2017, retrace l’Ăąge d’or que furent les deux premiĂšres dĂ©cennies de la diplomatie de l’AlgĂ©rie. Il se dĂ©roule principalement dans la capitale Alger, surnommĂ©e « Alger la Rouge », ou encore « Alger, La Mecque des RĂ©volutionnaires » par AmĂ­lcar Cabral, fameux rĂ©volutionnaire guinĂ©en, Ă  qui l’on attribue la citation suivante : « Les chrĂ©tiens vont au Vatican, les musulmans Ă  la Mecque et les rĂ©volutionnaires Ă  Alger. »

Ayant rĂ©cemment accĂ©dĂ©e Ă  l’indĂ©pendance aprĂšs sa lutte armĂ©e face Ă  la colonisation française, l’AlgĂ©rie, elle-mĂȘme surnommĂ©e dans le monde arabe « le pays au million et demi de martyr », revendiquant un socialisme compatible avec l’Islam, dĂ©veloppe rapidement une diplomatie et des positions tiers-mondistes proches des rĂ©volutionnaires cubains (la capitale accueille le Che en 1963 et en 1965). Ahmed Ben Bella (1916-2012), premier prĂ©sident algĂ©rien, fera de l’AlgĂ©rie la base arriĂšre de trĂšs nombreuses luttes contestataires voire clairement rĂ©volutionnaires dans un contexte marquĂ© par la Guerre Froide opposant alors l’U.R.S.S. aux Etats-Unis. Houari BoumĂ©diĂšne (1932-1978), successeur de Ben Bella et qui a fait renverser ce dernier par un coup d’Etat, ne dĂ©rogera d’ailleurs pas Ă  cette ouverture diplomatique unique au monde, bien au contraire…

Le documentaire, qui prend la forme d’un roman, savamment Ă©crit par Mohammed Ben Slama et racontĂ© par Nazim Boudjenah, a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© avec la participation, entre autres, de Benjamin Stora, historien spĂ©cialiste du Maghreb et professeur Ă  l’UniversitĂ© Paris 13 et de LaĂŻdi Amirouche, prĂ©sident du Club Averroes.

Contenant de nombreuses images d’archives, c’est dans ce documentaire que l’on apprend notamment que la capitale algĂ©rienne permettra Ă  de nombreux mouvements de se faire une place sur la scĂšne internationale : de l’ANC de Nelson Mandela (1918-2013) aux Black Panters (Leroy Eldridge Cleaver, Sokely Carmichael), en passant Ă©videmment par l’OLP de Yasser Arafat (1929-2004) ou encore Oscar Monteiro (leader du front de libĂ©ration du Mozambique)… ou de maniĂšre plus anecdotique (quoique), le Front de libĂ©ration de la Bretagne française et le Front de libĂ©ration du QuĂ©bec !

Ainsi, le documentaire met en valeur la place particuliĂšre de la diplomatie algĂ©rienne durant les annĂ©es postcoloniales, de 1962 Ă  1980, une diplomatie en plein essor, non-alignĂ©e, et engagĂ©e clairement en faveur du droit des peuples Ă  disposer d’eux-mĂȘme, fut-ce par les armes.

Au sommet de sa popularitĂ©, la ville d’Alger devient incontournable en matiĂšre de lutte anti-impĂ©rialiste et dans laquelle se dĂ©veloppera une fraternitĂ© panafricaniste, anticolonialiste et proprement pro-rĂ©volutionnaire, un statut consacrĂ© au final par la tenue, dans la ville mĂȘme, du « sommet des non-alignĂ©s » en 1973.

Bon visionnage !

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->