Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

jeudi 3 janvier 2019

Zohra Drif et le débat de Marseille (avril 2012)

 Zohra Drif est une moudjahida (militante de l'indépendance algérienne), une avocate et une femme politique algérienne, ancienne sénatrice et ancienne vice-présidente du Conseil de la nation.
Elle fut l'épouse de Rabah Bitat, un des neuf chefs historiques du FLN. Elle-même est considérée en Algérie comme une héroïne de la Révolution algérienne et de la guerre d'indépendance contre la colonisation française ; elle a notamment fait partie du « Réseau bombes » lors de la bataille d'Alger, aux côtés d'Ali la Pointe, d'Hassiba Ben Bouali et de Yacef Saâdi, chef de la Zone autonome d'Alger.

Lors d'un forum débat, La guerre d’Algérie, cinquante ans après, organisé par le magazine Marianne, France Inter et El-Khabar à Marseille les 30, 31 mars et 1er avril 2012, Zohra Drif, en présence de Danielle Michel-Chich, une des victimes de l'attentat du Milk Bar, alors âgée de cinq ans, s'attire les foudres du public :

« Vous êtes une criminelle de guerre ! Vous avez tué des enfants ! »
Elle se défend en ces termes :

« Nous avons pris les armes pour combattre un système. Ce genre de système ne vous laisse d’autre choix que de mourir pour vivre dans votre pays. »
Danielle Michel-Chich publie également Lettre à Zohra D. (Flammarion, 2012). Lorsque Danielle Michel-Chich l’interroge sur la légitimité de son geste, Zohra Drif répond :

« Ce n’est pas à moi qu’il faut vous adresser, c’est à tous les pouvoirs français qui sont venus asservir mon pays. Bien sûr, que ce soit à titre personnel et à titre humain, tous les drames, que ce soit les vôtres ou que ce soit les nôtres, sont bouleversants. Mais nous n'étions pas dans une confrontation personnelle, nous étions dans une guerre. Nous étions pris dans une tourmente qui nous dépassait, qui vous dépassait ».

Elle poursuit en justifiant ces actions par l'état de guerre, considérant que les victimes civiles sont tout aussi inévitables que, par exemple, lors du bombardement de Dresde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.