Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Les footballeurs sont-ils vraiment payés en excÚs ?

La RĂ©daction

illustration de Aghiles AZZOUG
Comment en est-on arrivé là?
Pourquoi les footballeurs touchent beaucoup d'argent?
En 1995, l'arrĂȘt Bosman permet la libĂ©ralisation de la circulation des joueurs en Europe. Par ricochet, la concurrence entre clubs pour s'attirer les meilleurs joueurs s'accroĂźt. Or, "comme tous les facteurs de production, les superstars (que ce soit dans le sport, la musique ou les films) impliquent des salaires plus Ă©levĂ©s parce que ces individus sont une ressource rare et pas parce qu'ils sont plus mĂ©ritants que, disons des enseignants ou des infirmiĂšres", explique l'Ă©conomiste Peter Dowson, dans une enquĂȘte de la BBC sur le sujet.

Ce phĂ©nomĂšne de loi de l'offre et de la demande, libĂ©ralisĂ© par l'arrĂȘt Bosman, a encore Ă©tĂ© accentuĂ© par l'explosion "des droits TV: de 20 millions dans les annĂ©es 80, ils sont passĂ©s Ă  600 millions dans les annĂ©es 2010" note Arnaud Flanquart, coordinateur du pĂŽle sport du think tank Tera Nova.




Une inflation illustrée par Marca dans une infographie.
Une analyse que rejoint Philippe Peybernes, directeur administratif et financier du Montpellier HĂ©rault: "Les clubs ont des recettes importantes, donc le niveau des salaires suit". L'effet boule de neige est en marche: pour avoir des droits tv importants, il faut ĂȘtre diffusĂ©. Pour ĂȘtre diffusĂ©, il faut gagner. Pour gagner, il faut les meilleurs joueurs. Pour attirer les meilleurs joueurs, il faut proposer des salaires importants.

Si l'on suit une logique économique, le procédé n'est donc pas vraiment choquant pour Arnaud Flanquart car "celui qui produit récupÚre ce qu'il a créé".

Le problÚme vient du fait que les clubs ont pris l'habitude de compenser leur coût de fonctionnement quotidien (principalement les salaires) par les plus-values des transferts. Il faut donc vendre toujours plus cher. Un filon que certaines banques et fonds d'investissements ont repéré et qui les poussent à investir dans des joueurs. Ce qui accélÚre le processus d'inflation.

On peut Ă©galement citer l'importance grandissante des agents de joueurs ou plus rĂ©cemment l'arrivĂ©e de mĂ©cĂšnes prĂȘts Ă  investir Ă  fonds perdus dĂ©connectant le marchĂ© de toute rĂ©alitĂ©.





Ce cocktail fait exploser la valeur des joueurs. Ainsi le ballon d'or 1960 Luis Suàrez est transféré 174 000 euros en 1961, Diego Maradona presque 6 millions en 1984 et Zinédine Zidane plus de 81 millions en 2001. Jusqu'aux transferts de Cristiano Ronaldo et Gareth Bale au Real Madrid qui ont frÎlé les 100 millions.
soure - L'express.fr

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->