Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

mardi 13 février 2018

Les portraits des OBAMAS.


Un an après leur départ de la Maison Blanche, les époux Obama ont dévoilé, lundi, les portraits à leur effigie qui seront accrochés dans un musée de Washington.
C'est une tradition outre-Atlantique. Après leur passage à la Maison Blanche, les présidents américains et leurs épouses se font tirer le portrait, afin que celui-ci soit ensuite exposé à la National Portrait Gallery, à Washington, un musée spécialisé dans les toiles représentant de grandes figures de l'histoire américaine, et où sont accrochés tous les tableaux à l'effigie des présidents américains depuis George Washington, au pouvoir de 1789 à 1797.


Deux artistes afro-américains
Les époux Obama n'ont pas dérogé à la règle. Et c'est lundi, près de treize mois après leur départ de la Maison Blanche, qu'ils ont dévoilé et découvert leurs portraits. En octobre dernier, Barack et Michelle Obama avaient annoncé les noms des artistes qu'ils avaient retenu pour réaliser ces tableaux.
Leur choix s'était tourné vers deux peintres afro-américains, Kehinde Wiley, un artiste de 40 ans né d'un père nigérian et d'une mère américaine et basé à New York, et Amy Sherald, peintre de 44 ans établie à Baltimore.

Barack Obama sur fond de végétation tropicale
Le peintre Kehinde Wiley a utilisé pour Barack Obama la technique qui l'a rendu célèbre, consistant à montrer son sujet sur un fond fait de motifs répétitifs. L'ancien président américain apparaît ainsi l'air confiant, assis sur une chaise en bois devant une végétation tropicale dense, qui rappelle sa terre natale de Hawaï.
Amy Sherald a, comme dans ses nombreux portraits, représenté l'ancienne Première dame pleine de force et de dignité, en train de fixer le spectateur. A part quelques touches de couleurs de la robe, le tableau est dominé par différentes teintes de gris emblématiques du travail de l'artiste. Deux styles modernes et colorés, qui contrastent avec les tableaux plus classiques et plus austères de leurs prédécesseurs.

«Le portrait a une couleur et une ressemblance excellente mais la pose me paraît bizarre. De plus, pourquoi est-il assis sur une chaise en costume dans les buissons? On dirait qu'il s'est perdu dans le labyrinthe du film The Shining», écrit Asha Rangappa.
sources:bfmtvet sputnicnews

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.