Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

mardi 7 juin 2022

La naissance du roi de la Numidie Massinissa


La Naissance de Massinissa, extrait du 1er opus.

... L’enfant princier fut accueilli à même le sol, sur une serviette de couleur pourpre. Markounda attacha le cordon ombilical à deux endroits bien séparés puis le coupa au milieu des nœuds. Le bébé libéra son premier cri, les poumons brulés par la première bouffée d’air qui les pénétrait brutalement en guise de bienvenue sur terre. Sa grand-mère le souleva et le posa sur le ventre de sa fille. 

— C’est un garçon, annonça-t-elle enfin en portant ses lèvres sur son petit-fils. Embrasse à ton tour le fruit de tes amours.

L’odeur de Titrit et le son de sa voix calmèrent tout de suite le bébé qui se lova entre les seins de sa mère et chercha instinctivement à porter son pouce à la bouche. 

— Il faudra lui donner un nom de seigneur, ma fille ! 

— Je sais, mère, acquiesça Titrit.

— Ainsi, il sera leur seigneur, reprit Markounda. Elle enleva le placenta et le cacha, à l’abri des regards des servantes. Le bébé resta blotti contre sa mère, sans émettre de cri. Il était propre comme si la déesse Afrika avait déjà procédé à sa toilette dans l’utérus de sa mère.

— C’est un signe des dieux, révéla Markounda.

— As-tu remarqué comme son prépuce est retourné. On dirait qu’il est déjà circoncis. 

— C’est un signe des dieux, te dis-je, répéta Markounda. À personne, tu ne dois le révéler ! Il n’y a que son père qui a le droit de le savoir, recommanda Markounda.

— C’est un bon signe, je le présume à ta mine imperturbable. Cependant, je pressens une affliction que tu me caches !

— Pour l’instant tout va bien pour toi, rassura-t-elle. 

— Il ne s’agit ni de moi ni de mon enfant, je le sens bien !

— Cesse donc de t’inquiéter, je vais de ce pas voir ton époux et lui donner de tes nouvelles.

— Tu m’intrigueras toujours, mais j’ai confiance en toi, tu le sais bien, répondit Titrit.

— Garde bien cette confiance en toi, à jamais, car elle te protègera de tes ennemis qui sont nombreux, et même en ce palais. Je vous protègerais toi et l’enfant, tant que je serais en vie, dit-elle en récupérant le nouveau-né de la poitrine de Titrit pour accomplir le rituel de la naissance. 

Elle l’essuya délicatement puis l’emmaillota entièrement des épaules jusqu’aux pieds avant de le reposer sur le ventre de sa mère. C’est à ce moment qu’elles perçurent de derrière la porte, le bruit de quelqu’un manifestant des signes d’impatience.

— Le roi a entendu l’appel de son fils, fit remarquer Titrit.

— Je vais lui porter l’enfant, personnellement, répondit Markounda. Elle demanda à la servante royale de préparer sa fille en procédant à la toilette rituelle afin qu’elle puisse recevoir la visite de son époux. 

— Tu as bien travaillé, je t’en remercie, mère. 

Markounda pris l’enfant béni dans ses bras le couvrit de son étoffe pourpre et le porta au roi, qui arpentait le couloir du palais en faisant les cent pas.

— Félicitations Aguellid, c’est un fils. Réjouis-toi en ce jour, car il est aussi leur seigneur, annonça Markounda.

Gaïa prit délicatement le bébé dans ses bras, le souleva en tendant les bras en direction de l’étoile d’origine et prononça à son tour les mots du rituel.

— Pour ce voyage de retour, je te rends grâce Tamanart ! Voici ton œuvre accomplie par mes entrailles. Ce fils est libre en naissant, il le sera en grandissant et tout lui apparaitra sur le chemin de l’oubli, comme j’ai moi-même été avant d’être en ce jour, le plus heureux des hommes. 

Et dehors la nuit féconda le ciel d’une multitude d’étoiles qui éclaircirent fantastiquement le pays des Massylès.

Par Denis Chetti

Berbères, Le Pays des Massylès, Casbah éditions. 2017.

Massinissa, Au Pays des Massylès, Amazon auto édition. 2020.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.