Think-Tank (le cabinet de curiosité)😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

lundi 14 mars 2022

 ðŸ‡«ðŸ‡·⚔️🇯🇵Jules Brunet, l'officier français devenu samouraï


 ðŸ‡«ðŸ‡·⚔️🇯🇵[Jules Brunet, l'officier français devenu samouraï]🇯🇵⚔️🇫🇷

En 1867, le gouvernement japonais demande l’aide du 2nd Empire de Napoléon III pour moderniser ses armées et s'opposer aux samouraïs. Jules Brunet, un jeune officier décoré de la Légion d'honneur au Mexique, est envoyé comme expert militaire. Mais une fois sa mission réalisée, conquis par la voie des samouraïs, il les rejoint et s'oppose au gouvernement japonais : revêtant l'armure du samouraï, il va même combattre les troupes qu'il a lui même formé ! Cette histoire hors du commun sera par la suite adaptée au cinéma, sous le nom du "Dernier Samouraï" ! ⬇️⬇️

Durant tout le 19e siècle, le Japon s'ouvre à l'Occident, marquant une opposition grandissante entre les partisans de la modernité et les adeptes d'un Japon traditionnel. Cette division débouche sur un affrontement civil, la guerre de Boshin, en 1868-1869, également connue sous le nom de Révolution japonaise : l'empereur japonais Meiji cherche a occidentaliser le Japon, tandis que le Shogunat Tokugawa, une dictature militaire composée de samouraïs qui dirige réellement le pays, et ce depuis 1192, désire conserver son pouvoir et un Japon traditionnel. 

⚔️ Le Shogunat, qui reste soumis à Meiji, accepte de rendre le pouvoir et de s'effacer, reconnaissant la toute-puissance impériale. Mais Meiji, pour contre-carrer la dictature militaire, décide de dissoudre le Shogunat Tokugawa. La guerre est inévitable et c'est dans ce conflit que Jules Brunet se retrouve entraîné bien malgré lui.

⚔️ Né le 2 janvier 1838 à Belfort, Jules Brunet va suivre une carrière militaire spécialisée dans l'artillerie. Il est déployé lors de l'intervention française au Mexique entre 1862 et 1864. Il y est décoré de la Légion d'honneur. En 1867, lorsque le Shogunat Tokugawa demande à la France un soutien logistique et de conseils pour la modernisation de l'armée impériale japonaise, l'armée française envoie plusieurs officiers, dont Brunet, en charge de la thématique de l'artillerie. 

⚔️ Et en 1868, lorsque la guerre civile éclate, les officiers français se retrouvent au milieu d'une guerre, mais du mauvais côté ! Le 27 janvier 1868, deux officiers français, les capitaines Jules Brunet et André Cazeneuve, se trouvent même au sein des troupes du Shogunat Tokugawa qui marchent contre Kyoto, la capitale impériale ! Alors qu'ils ont été invités par le pouvoir légitime, alors incarné par le Shogunat, les Français se retrouvent dans le camp des rebelles !

⚔️ Une bataille éclate et les troupes du Shogunat, composées essentiellement de troupes équipées d'épées et de piques, dans la pure tradition des samouraïs, sont repoussées. Les troupes restées fidèles à l'empereur peuvent aligner un armement et de l'artillerie modernes ... que les Français leur ont appris à utiliser : Brunet et Cazeneuve se retrouvent sous le feu des troupes qu'ils ont eux-mêmes entraîné ! 

⚔️ Mais la France ne peut accepter que ses officiers se retrouvent contre le pouvoir légitime impérial : ordre est donné aux Français de rentrer. L'empereur Meiji lui-même ordonne que les Français soient épargnés pour qu'ils soient renvoyés chez eux !  

⚔️ Mais coup de théâtre : Brunet refuse, préférant soutenir et se battre aux côtés du Shogunat. Il s'en ouvre directement à l'Empereur Napoléon III dans une longue lettre, où il explique qu'il prend la décision seul, sans engager la Mission militaire française et le pouvoir napoléonien, estimant que le Shogunat est pro-français et que sa victoire apportera à la France un précieux allié. Il explique dans cette missive que le Shogunat peut aligner près de 50 000 soldats. Au-delà de cette justification, les motivations de Brunet sont également autres : comme militaire de carrière, il est profondément impressionné par l’esprit militaire des samouraïs Tokugawa.

⚔️ L'Empereur Napoléon III ne l'oblige pas à rentrer mais désormais, Brunet se retrouve sans soutien officiel. À Edo, la capitale du Shogunat, les forces Tokugawa se rendent sans combattre aux forces impériales, se soumettant une dernière fois à l'empereur japonais. Mais d'autres forces résistent, dont celle de la marine : l'amiral Enomoto Takeaki rassemble de nouvelles forces dans le nord et se prépare au combat.

⚔️ Mais la guerre est inégale : les samouraïs, dans leurs armures magnifiques, sont totalement surclassés par l'armement moderne et ne peuvent remporter la victoire. Ils sont sévèrement battus en novembre 1868. Brunet est alors conseiller de l'amiral Enomoto et tous deux s'enfuient, avec de rares forces, sur l'île d'Hokkaido, où Enomoto déclare la République d'Ezo et refuse de se soumettre au pouvoir impérial. 

⚔️ La dernière grande bataille de la guerre de Boshin se déroule dans la ville portuaire de Hakodate : dans cette bataille rangée, qui va durer de décembre 1868 à juin 1869, 7 000 soldats impériaux s'opposent à 3 000 rebelles Tokugawa avant de finalement les surclasser. La défaite est totale. Et Jules Brunet se retrouve en grand danger : sans le soutien de la France, il est désormais une cible de grande valeur pour le pouvoir impérial, qui cherche à le capturer. 

⚔️ Heureusement pour lui, le navire de guerre français Coëtlogon l'intercepte et permet son évacuation de l'île d'Hokkaido, juste à temps. Il est amené jusqu'à Saïgon, au Vietnam, puis en France. Alors que le gouvernement japonais exige des sanctions, le gouvernement français refuse : l'histoire de l'officier devenu samouraï a été rendue publique et l'opinion française est fascinée par Brunet, qui est réintégré dans l'armée française six mois après son retour. Il combat ainsi contre la Prusse en 1870. Il est fait prisonnier lors du siège de Metz en octobre 1870. Libéré, il combat contre la Commune de Paris en 1871. Jules Brunet est par la suite promu général puis chef d'état-major, entretenant la légende de son histoire jusqu'à sa mort en 1911.

⚔️ L'amiral Enomoto Takeaki est lui gracié et retourne dans la marine impériale japonaise, utilisant son influence pour amener le gouvernement japonais non seulement à pardonner à Brunet, mais à lui décerner un certain nombre de médailles, dont le prestigieux Ordre du Soleil Levant.

⚔️ Cette histoire complètement folle est petit à petit oubliée, jusqu'en 2003, lorsque le film "Le Dernier Samouraï" sort au cinéma : l'histoire de Jules Brunet est remplacée par celle d'un officier de l’armée américaine, Nathan Algren, incarné par Tom Cruise. Le succès du film est très important. En oubliant, un peu vite, que le véritable héros de cette histoire était un officier français.

⚔️ Source : allthatsinteresting


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.