Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Le trésor de Priam: l'héritage de Troie et l'histoire de la découverte

La RĂ©daction


 Le TrĂ©sor de Priam, dit de Troie, fĂ»t dĂ©couvert en 1871 par l´archĂ©ologue et homme d´affaires Heinrich Schliemann, qui l´attribua d´emblĂ©e au roi de Parme, comme l´Ă©crit HomĂšre dans son cĂ©lĂšbre ouvrage l´Iliade. Mais cet ensemble de 8000 objets et bijoux, d´or, d´argent et de bronze, datent en rĂ©alitĂ© du 3Ăšme millĂ©naire avant notre Ăšre... Des plaines de la Troade, aux caves d´un bunker Nazi, en passant par les sous-sols obscures du plus grand MusĂ©e de Moscou.

 Ce qui est historiquement incorrect compte tenu de la datation de ces vestiges. Schliemann ayant fait don de ce trĂ©sor Ă  l'Empire allemand en 1881, les objets rejoignirent en 1885 les collections du Völkerkundemuseum, puis en 1931 le Museum fĂŒr Vor- und FrĂŒhgeschichte (Berlin). 

 De peur d'une confiscation et d'un partage consĂ©cutif du butin, Schliemann ne dit rien de sa dĂ©couverte aux autoritĂ©s ottomanes, quoiqu'il eĂ»t Ă©tĂ© tenu d’obtenir d'elles une autorisation de creuser. Le il transportait en grand secret les objets Ă  la frontiĂšre grecque et embarqua ensuite pour AthĂšnes. De lĂ  il expĂ©dia aux plus cĂ©lĂšbres sociĂ©tĂ©s savantes d’Europe une dĂ©pĂȘche par laquelle il les avisait de sa dĂ©couverte. La Sublime Porte poursuivit Schliemann devant un tribunal grec pour contrebande. Au terme d'une annĂ©e de procĂšs Schliemann fut condamnĂ© Ă  verser une indemnitĂ© de 10 000 franc-or. Il dĂ©cida mĂȘme de donner de son plein grĂ© 50 000 francs-or au MusĂ©e impĂ©rial de Constantinople et lui restitua quelques Ă©lĂ©ments du trĂ©sor, d'intĂ©rĂȘt secondaire

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, le trĂ©sor fut emportĂ© comme prise de guerre en Union soviĂ©tique. On reste sans nouvelle de leur sort jusqu'Ă  ce qu'ils soient de nouveaux localisĂ©s en 1987. Le TrĂ©sor de Priam est exposĂ© au musĂ©e Pouchkine de Moscou, le musĂ©e de Berlin n'expose actuellement que des copies des originaux.  


 Le tout compose: un bouclier, un chaudron aplati, des dagues et des pointes de lance en cuivre, une aiguiĂšre, trois vases et des lames de couteau en argent, une flasque, un gobelet et deux petits pots en or. Le plus grand vase en argent contenait des parures d'or, dont deux diadĂšmes, un mince bandeau frontal, quatre pendentifs, six bracelets, 56 boucles d'oreille et 8 750 petits boutons et anneaux

🔔Si vous aimez notre contenu, vous pouvez nous soutenir sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—


 

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->