Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Weekbook N°01 : La peste - Albert Camus

La RĂ©daction

 

Depuis un moment que j'Ă©crivais des articles sur des personnages littĂ©raires ou des anecdotes sur des auteurs ou des livres qui m'ont fascinĂ©, sans prendre le temps de partager de long extrait pour vous donner envie de les lire. 

LĂ  j'ai dĂ©cidĂ© de vous rĂ©diger chaque semaine un article pour vous proposer un livre demon choix et de ma bibliothĂšque, afin de vous donner peut-ĂȘtre l'envie d'aller piocher dedans et le feuilleter et pourquoi pas le le lire jusqu'Ă  la fin. J'ai nommĂ© cette rubrique WEEKBOOK 💓.

En ces temps de crise sanitaire, je trouve que le livre de ce grand génie de la littérature française, est l'oeuvre idéale par laquelle commencer à se familiariser avec vos librairies, médiathéques et bibliothÚques du coin .

"Le mal qui est dans le monde vient presque toujours de l'ignorance, et la bonne volonté peut faire autant de dégùts que la méchanceté si elle n'est pas éclairée."

Coup d'oeil: 

   Oran dans les annĂ©es '40, de plus en plus de personnes meurent jour aprĂšs jour mais de quoi ? Je crois qu'il est trĂšs difficile de lutter contre un flĂ©au tant qu'on n'y a pas mis un nom dessus car on ignore contre quoi on se bat. le docteur Rieux, l'un des protagonistes de ce roman, se fera un point d'honneur Ă  appeler les choses par leur nom. Nous font-elles moins peur alors ? Pas forcĂ©ment mais on peut alors mettre toutes les chances de son cĂŽtĂ© afin de l'enrayer. le flĂ©au qui fait rage ici se prĂ©nomme Peste. Aussi, Rieux, accompagnĂ© de ses amis de fortune, Ă  savoir l'employĂ© de mairie Grand, Cottard, Tarrou et le journaliste Rambert ainsi que de nombreuses autres personnes du corps mĂ©dical ou volontaires vont-ils lutter de toutes leurs forces afin de vaincre la maladie. AprĂšs avoir pris des mesures radicales comme fermer les portes de la ville et empĂȘcher tout envoi de courrier,ou du moins le rĂ©duire au strict minimum, tout comme pour les moyens de transport et l'utilisation de l'Ă©lectricitĂ©, les habitants doivent apprendre Ă  vivre en autarcie, coupĂ©s du monde. Aussi, en dĂ©pit des sĂ©parations dĂ©chirantes qui eurent lieu dans certaines familles ou entre deux amants, les habitants d'Oran vont voir naĂźtre en eux un sentiment nouveau : celui de l'entraide. C'est dans ces moments lĂ  que l'on se rend compte que les hommes sont tous Ă©gaux. Oui, tous Ă©gaux face Ă  la mort et ils doivent donc se liguer contre une telle injustice lorsque celle-ci vient frapper les plus jeunes ou les plus faibles.

Roman que j'ai trouvĂ© rempli d'humanisme et trĂšs Ă©mouvant. L'Ă©criture de Camus, que je ne connaissais jusqu'alors qu'Ă  travers des extraits, est parfois ambigĂŒe puisque le lecteur qui lit sans concentration n'arrive pas toujours Ă  cerner les sentiments propres de l'auteur mais elle est agrĂ©able Ă  lire et poignante de vĂ©ritĂ© !

đŸ‘€đŸ‘Ă©couter un extrait sur cette video :💖😊


Extrait :

...Vous n'avez jamais vu fusiller un homme? Non, bien sĂ»r, cela se fait gĂ©nĂ©ralement sur invitation et le public est choisi d'avance. Le rĂ©sultat est que vous en ĂȘtes restĂ© aux estampes et aux livres. Un bandeau, un poteau, et au loin quelques soldats. Eh bien, non! Savez-vous que le peloton des fusilleurs se place au contraire Ă  un mĂštre cinquante du condamnĂ©? Savez-vous que si le condamnĂ© faisait deux pas en avant, il heurterait les fusils avec sa poitrine? Savez-vous qu'Ă  cette courte distance, les fusilleurs concentrent leur tir sur la rĂ©gion du coeur et qu'Ă  eux tous, avec leurs grosses balles, ils y font un trou oĂč l'on pourrait mettre le poing? Non, vous ne le savez pas parce que ce sont lĂ  des dĂ©tails dont on ne parle pas. Le sommeil des hommes est plus sacrĂ© que la vie pour les pestifĂ©rĂ©s. On ne doit pas empĂȘcher les braves gens de dormir. Il y faudrait du mauvais goĂ»t, et le goĂ»t consiste Ă  ne pas insister, tout le monde sait ça. Mais moi je n'ai pas bien dormi depuis ce temps lĂ . Le mauvais goĂ»t m'est restĂ© dans la bouche et je n'ai pas cessĂ© d'insister, c'est-Ă -dire d'y penser...

👌Profitez avec l'application audible pour Ă©couter ce livre gratuitement: 👇 

...Il savait ce que sa mĂšre pensait et qu'elle l'aimait, en ce moment. Mais il savait aussi que ce n'est pas grand-chose que d'aimer un ĂȘtre ou du moins qu'un amour n'est jamais assez fort pour trouver sa propre expression. Ainsi, sa mĂšre et lui s'aimeraient toujours dans le silence. Et elle mourrait Ă  son tour - ou lui - sans que, pendant toute leur vie, ils pussent aller plus loin dans l'aveu de leur tendresse. [...] Mais lui, Rieux, qu'avait-il gagnĂ© d'avoir connu la peste et de s'en souvenir, d'avoir connu l'amitiĂ© et de s'en souvenir, de connaĂźtre la tendresse et de devoir un jour s'en souvenir. Tout ce que l'homme pouvait gagner au jeu de la peste et de la vie, c'Ă©tait la connaissance et la mĂ©moire...

🔔Soutenez-nous sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->