Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

"LA FAMILLE", une secte religieuse française assez spéciale !!!

La RĂ©daction

 

La Famille est une communautĂ© religieuse française suspectĂ©e de dĂ©rives sectaires par la Miviludes. La communautĂ© est issue du jansĂ©nisme convulsionnaire et plus prĂ©cisĂ©ment du bonjourisme.

Elle regroupe huit patronymes qui représentent environ trois mille personnes en 2020, habitant presque toutes dans trois arrondissements de l'est parisien.

Dans le parisien Nicolas Jacquard livre des témoignages surprenants d'ancien membres mais avant d'enparler un bref aperçu de leur histoire :

La communautĂ© "La Famille" est crĂ©Ă©e en 1819, le mouvement est issu d'Élie Bonjour, le fils de François Bonjour, de Jean-Pierre Thibout, qui fut le portier de Bonjour lors de leur sĂ©jour Ă  Paris, et de François Havet. InstallĂ© dans l'est parisien, le groupe se ferme en 1892 sous l'influence d'Augustin Thibout. Ce dernier est surnommĂ© "mon oncle Auguste" par les membres de la communautĂ©. ComposĂ© uniquement de membres des mĂȘmes familles (avec seulement huit patronymes), il subsiste au dĂ©but du xxie siĂšcle dans la plus grande discrĂ©tion .

Certains foyers comptent jusqu'à 18 enfants avec une consanguinité est récurrente.


Un des membres avait tĂ©moignĂ© : "Ma jeunesse n’a Ă©tĂ© que pression psychologique et affective, nous effrayant sur la dangerositĂ© de l’extĂ©rieur."

Le groupe compte 3000 membres, seules huit familles s’y cĂŽtoient. Cette particularitĂ© s’explique par le fait que la Famille ne recrute pas, c’est une communautĂ© Ă  laquelle on appartient par la naissance et oĂč les adeptes ne se marient qu’entre eux. La quitter signifie une rupture totale avec ceux qui y sont restĂ©s.

Ce mouvement est paradoxal. MalgrĂ© son implantation en plein cƓur de Paris et la scolarisation des enfants dans des Ă©coles publiques, ses membres vivent repliĂ©s en minimisant les contacts avec l’extĂ©rieur.

Le journaliste a Ă©tĂ© alertĂ© par des employĂ©s de l’Éducation nationale Ă©tonnĂ©s que depuis des dĂ©cennies de nombreux enfants portant les mĂȘmes patronymes se succĂšdent gĂ©nĂ©ration aprĂšs gĂ©nĂ©ration. Si la majoritĂ© d’entre eux semblent aller bien, le corps enseignant a notĂ© qu’ils se tiennent en retrait des autres Ă©lĂšves. Leurs parents les amĂšnent Ă  l’heure pile en classe, ils ne mangent pas Ă  la cantine, ne participent pas aux activitĂ©s de l’Ă©cole, ne vont jamais en classe verte, et ne se mĂ©langent pas avec leurs camarades.

L’enquĂȘte mĂšnera ensuite vers une habitante du quartier dont les enfants Ă©taient scolarisĂ©s avec des enfants de La Famille. IntriguĂ©e elle a dĂ©cidĂ© de faire des recherches pour dĂ©couvrir en quoi ils semblaient liĂ©s entre eux et elle a dĂ©couvert l’existence des huit patronymes, dont elle a rĂ©ussi Ă  remonter la gĂ©nĂ©alogie jusqu’au XIXe siĂšcle.

C’est la connaissance de ces huit patronymes qui a conduit Vincent Jacquard jusqu’au groupe Facebook des ex-membres de la Famille. Conscientes des rĂ©percussions sur leurs relations, ces personnes ont fait le choix de se retirer de la communautĂ© pour vivre dans le monde dĂ©crit pendant toute leur enfance comme un lieu de pĂ©chĂ©s dangereux. IntĂ©ressĂ© par leur histoire, le journaliste les a interrogĂ©s sur leur vĂ©cu au sein de La Famille. Si certains membres s’y Ă©panouissent, d’autres souffrent de l’enfermement et du conditionnement au rejet du monde extĂ©rieur, la seule voie du salut Ă©tant La Famille. D’autres se plaignent d’avoir eu Ă  subir des discours culpabilisants leur expliquant que le dĂ©cĂšs de proches Ă©tait une punition divine due Ă  la dĂ©fection d’autres membres.

Saluant le courage des anciens membres qui ont participĂ© Ă  son enquĂȘte, le journaliste a essayĂ© de contacter le leader de la communautĂ©, mais « La Famille est un troupeau sans berger ». Il y a des membres influents, mais il n’y a pas de chef. Aucun membre n’a rĂ©pondu Ă  ses sollicitations.

Au cours de son enquĂȘte il a dĂ©couvert une note de la Miviludes (Mission interministĂ©rielle de vigilance et de lutte contre les dĂ©rives sectaires) datant de 2017. S’Ă©tant penchĂ©e sur la situation des enfants du groupe, la Mission avait conclu que l’isolement pouvait avoir des consĂ©quences pernicieuses sur leur dĂ©veloppement et appelait les services sociaux Ă  la vigilance.

La youtubeuse Liv en a fait un épisode sur les sectes, et ella a bien cité celle ci.

🔔Soutenez-nous sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar đŸ€—đŸ€—

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->