Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

mercredi 23 septembre 2020

"LA FAMILLE", une secte religieuse française assez spéciale !!!

 

La Famille est une communauté religieuse française suspectée de dérives sectaires par la Miviludes. La communauté est issue du jansénisme convulsionnaire et plus précisément du bonjourisme.

Elle regroupe huit patronymes qui représentent environ trois mille personnes en 2020, habitant presque toutes dans trois arrondissements de l'est parisien.

Dans le parisien Nicolas Jacquard livre des témoignages surprenants d'ancien membres mais avant d'enparler un bref aperçu de leur histoire :

La communauté "La Famille" est créée en 1819, le mouvement est issu d'Élie Bonjour, le fils de François Bonjour, de Jean-Pierre Thibout, qui fut le portier de Bonjour lors de leur séjour à Paris, et de François Havet. Installé dans l'est parisien, le groupe se ferme en 1892 sous l'influence d'Augustin Thibout. Ce dernier est surnommé "mon oncle Auguste" par les membres de la communauté. Composé uniquement de membres des mêmes familles (avec seulement huit patronymes), il subsiste au début du xxie siècle dans la plus grande discrétion .

Certains foyers comptent jusqu'à 18 enfants avec une consanguinité est récurrente.


Un des membres avait témoigné : "Ma jeunesse n’a été que pression psychologique et affective, nous effrayant sur la dangerosité de l’extérieur."

Le groupe compte 3000 membres, seules huit familles s’y côtoient. Cette particularité s’explique par le fait que la Famille ne recrute pas, c’est une communauté à laquelle on appartient par la naissance et où les adeptes ne se marient qu’entre eux. La quitter signifie une rupture totale avec ceux qui y sont restés.

Ce mouvement est paradoxal. Malgré son implantation en plein cœur de Paris et la scolarisation des enfants dans des écoles publiques, ses membres vivent repliés en minimisant les contacts avec l’extérieur.

👌Il y a pas mal de livres interéréssants sur les sectes et sociètès secretes, écoutez les témoignages sur audiolibe : 👇

Le journaliste a été alerté par des employés de l’Éducation nationale étonnés que depuis des décennies de nombreux enfants portant les mêmes patronymes se succèdent génération après génération. Si la majorité d’entre eux semblent aller bien, le corps enseignant a noté qu’ils se tiennent en retrait des autres élèves. Leurs parents les amènent à l’heure pile en classe, ils ne mangent pas à la cantine, ne participent pas aux activités de l’école, ne vont jamais en classe verte, et ne se mélangent pas avec leurs camarades.

L’enquête mènera ensuite vers une habitante du quartier dont les enfants étaient scolarisés avec des enfants de La Famille. Intriguée elle a décidé de faire des recherches pour découvrir en quoi ils semblaient liés entre eux et elle a découvert l’existence des huit patronymes, dont elle a réussi à remonter la généalogie jusqu’au XIXe siècle.

C’est la connaissance de ces huit patronymes qui a conduit Vincent Jacquard jusqu’au groupe Facebook des ex-membres de la Famille. Conscientes des répercussions sur leurs relations, ces personnes ont fait le choix de se retirer de la communauté pour vivre dans le monde décrit pendant toute leur enfance comme un lieu de péchés dangereux. Intéressé par leur histoire, le journaliste les a interrogés sur leur vécu au sein de La Famille. Si certains membres s’y épanouissent, d’autres souffrent de l’enfermement et du conditionnement au rejet du monde extérieur, la seule voie du salut étant La Famille. D’autres se plaignent d’avoir eu à subir des discours culpabilisants leur expliquant que le décès de proches était une punition divine due à la défection d’autres membres.

Saluant le courage des anciens membres qui ont participé à son enquête, le journaliste a essayé de contacter le leader de la communauté, mais « La Famille est un troupeau sans berger ». Il y a des membres influents, mais il n’y a pas de chef. Aucun membre n’a répondu à ses sollicitations.

Au cours de son enquête il a découvert une note de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) datant de 2017. S’étant penchée sur la situation des enfants du groupe, la Mission avait conclu que l’isolement pouvait avoir des conséquences pernicieuses sur leur développement et appelait les services sociaux à la vigilance.

La youtubeuse Liv en a fait un épisode sur les sectes, et ella a bien cité celle ci.

🔔Soutenez-nous sur Tipeehttps://fr.tipeee.com/elmesmar 🤗🤗

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.