Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!

Le jour oĂč la dĂ©pouille de Che Guevara est exposĂ©e Ă  Villa Grande

La RĂ©daction
Le 10 octobre 1967, le corps du guĂ©rillero argentin Ernesto "Che" Guevara, mort la veille, est prĂ©sentĂ© Ă  la presse dans une morgue improvisĂ©e Ă  Villa Grande, dans le sud de la Bolivie, oĂč il a Ă©chouĂ© Ă  lancer une nouvelle rĂ©volution.
Marc Hutten, journaliste de l'AFP, est témoin de cette scÚne. Ses clichés en couleur de la dépouille du mythique frÚre d'armes de Fidel Castro feront le tour du monde.

L'armĂ©e bolivienne affirme alors que le "Che" a succombĂ© Ă  ses blessures. On saura plus tard qu'il a Ă©tĂ© exĂ©cutĂ©. Voici la scĂšne historique survenue il y a 50 ans, telle que l'a dĂ©crite Marc Hutten, dĂ©cĂ©dĂ© en 2012, dans une dĂ©pĂȘche diffusĂ©e le 11 octobre 1967:

Devant le corps de "Ramon"


VALLE GRANDE (Bolivie), 11 octobre 1967 (AFP) – J'ai vu hier aprĂšs-midi le corps criblĂ© de balles et sans vie d'un guĂ©rillero surnommĂ© "Ramon", nom de guerre supposĂ© de Ernesto "Che" Guevara.

Nous étions une trentaine de journalistes, parmi lesquels trois correspondants de presse étrangers seulement, à nous rendre à Valle Grande, une bourgade somnolente sous la canicule du sud-est bolivien, pour y constater la mort du plus prestigieux des guérilleros.

Descendu des hauteurs brumeuses de l'aérodrome militaire de La Paz (4.100 mÚtres) notre "Dakota" s'est posé à Valle Grande à l'heure de la sieste. A l'autre extrémité du bourg aux rues désertes (...) se dresse, à flanc de coteau, une morgue improvisée dans une ancienne étable. De pimpants officiers et quelques soldats en armes nous y accueillent.

Le cadavre d'un homme barbu, les cheveux longs, vĂȘtu seulement d'un pantalon vert olive, git sur un brancard posĂ© sur un Ă©vier-table en ciment. Une odeur de formol flotte au-dessus du corps criblĂ© de balles et exsangue, au pied duquel deux autres cadavres ont Ă©tĂ© jetĂ©s Ă  mĂȘme le sol. Les officiers chargĂ©s de lever chacune de nos objections Ă©ventuelles concernant l'identitĂ© de "Ramon" s'Ă©vertuent Ă  signaler la ressemblance, trait par trait, du cadavre avec le guĂ©rillero. Le doute n'est plus possible, nous disent-ils : les empreintes digitales du cadavre correspondent Ă  celles de Guevara.

"Ramon" a été mortellement blessé dans la bataille de dimanche dernier, à quelques km de La Higuera, prÚs de Valle Grande. Il a succombé à ses blessures aux premiÚres heures de lundi. "Il n'a pas été achevé", a précisé le colonel Arnaldo Saucedo, commandant le deuxiÚme bataillon de "rangers" en opération dans ce secteur.

StupĂ©faction mĂȘlĂ©e d'incrĂ©dulitĂ©

"Je suis Che Guevara, j’ai Ă©chouĂ©", aurait-il murmurĂ© Ă  l'adresse des soldats qui le faisaient prisonnier. C’est du moins ce qu'affirme le gĂ©nĂ©ral Alfredo Ovando, commandant en chef des Forces armĂ©es boliviennes. InterrogĂ© Ă  ce sujet peu avant, au cours d’une confĂ©rence de presse, le colonel Saucedo nous avait pourtant dĂ©clarĂ© que "Ramon" n’avait repris connaissance Ă  aucun moment.

Les journalistes qui piĂ©tinent aux abords de la morgue, parmi les photographes et les cameramen, font montre d'une stupĂ©faction mĂȘlĂ©e d'incrĂ©dulitĂ©. L'erreur d'identitĂ© paraĂźt cependant impossible.

Un confrÚre bolivien me dit : "Valle Grande vient de s'inscrire dans l'histoire révolutionnaire de l'Amérique du Sud" ...

Le colonel Saucedo, qui prononce une confĂ©rence de presse aprĂšs la prĂ©sentation des cadavres, affirme qu'il ne reste plus que neuf guĂ©rilleros dans tout le sud est bolivien et qu'il n'existe guĂšre d’autres foyers insurrectionnels. AthlĂ©tique, le visage barrĂ© d'une moustache noire, il parle debout sous l'image pieuse qui orne l'un des murs de la salle d’hĂŽtel oĂč nous sommes rĂ©unis.





Un militaire amĂ©ricain assiste Ă  cette confĂ©rence. Il ne porte aucun insigne mais sa carrure, son teint rubicond et son battle-dress trahissent sa nationalitĂ©. Je l'aborde pour l'interroger en anglais. Il se tourne vers un soldat bolivien pour lui demander, en espagnol, ce qu'on lui veut. A mon adresse, il ajoute : "no comprendo… " et quitte les lieux. InterrogĂ© Ă  son tour, le colonel Saucedo me dit : "Oui, c'est un militaire amĂ©ricain, un instructeur du centre de Santa Cruz. Il est venu ici en observateur. Aucun "bĂ©ret vert" amĂ©ricain ne participe aux opĂ©rations militaires en Bolivie".

"Il a laissé un journal"

Une liste de 33 guérilleros, parmi lesquels plus d'une dizaine de cubains, tués depuis le début des hostilités, le 23 mars dernier, est publiée à Valle Grande.

Le général Ovando ramÚne la guérilla bolivienne à des proportions aussi réduites qu'inattendues en affirmant que ses effectifs n'ont jamais dépassé la soixantaine d'hommes.

"L'aventure de la guĂ©rilla a pris fin, dit-il, comme toute aventure insensĂ©e doit prendre fin. Son Ă©chec est dĂ» Ă  l'absence de tout appui populaire et Ă  l'ariditĂ© du terrain choisi". Il ajoute : "Nous enterrerons Guevara ici mĂȘme, Ă  Valle Grande".

Le guĂ©rillero "Ramon" aura trouvĂ© la mort au fond d'un vallon Ă©troit, Ă  l'issue d’une bataille acharnĂ©e, au corps Ă  corps ou presque : les neuf balles qui l'ont atteint ont Ă©tĂ© tirĂ©es d'une distance de 50 mĂštres.

Il a laissĂ© un journal, dont l'Ă©criture, qui remplit un agenda allemand du 7 novembre 66 au 7 octobre 67 – onze mois exactement - ne permet aucun doute, dit-on, sur l'identitĂ© de son auteur. On y trouve une phrase "accablante" pour RĂ©gis Debray : "Il a Ă©tĂ© chargĂ© d’une mission pour le compte de la guĂ©rilla… ". (NDLR : L'Ă©crivain français RĂ©gis Debray a Ă©tĂ© emprisonnĂ© et jugĂ© en Bolivie en 1967).
Source : AFP
La dépouille du Che exposée au monde. Photo Archives AFP, prise le 10 octobre 1967 en Bolivie.

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->