Notre petite revue, gratuite et ind√©pendante, fait du bruit gr√Ęce √† vous ! Soutenez-nous, car m√™me les petites √©tincelles peuvent allumer de grandes id√©esūüöÄ Soutenir!

Le Pen, Fillon... J'ai infiltré incognito les équipes de 5 candidats à la présidentielle

La Rédaction
Le Pen, Fillon... J'ai infiltré incognito les équipes de 5 candidats à la présidentielle

LE PLUS. Depuis deux mois, Kokopello (pseudonyme) a infiltr√© incognito les √©quipes militantes de cinq candidats √† l’√©lection pr√©sidentielle : Fran√ßois Fillon, Emmanuel Macron, Beno√ģt Hamon, Jean-Luc M√©lenchon et Marine Le Pen. Il n’a jamais milit√© ou √©t√© encart√©. Son objectif : comprendre pourquoi on s’engage dans le militantisme. Environ six fois par semaine, il tracte, colle des affiches, participe √† des r√©unions… Un passe-temps instructif, chronophage, l√©g√®rement schizophr√®ne, qu’il croque en dessins.
propos recueilli par  Louise Auvitu
"Comment fonctionne la politique ?", "√Ä quoi ressemble une campagne pr√©sidentielle ?", voici les questions que je me suis pos√©es √† la veille de cette ann√©e d’√©lections. Nous √©tions fin septembre 2016, la campagne commen√ßait √† se profiler et j’avais envie, √† ma mani√®re, d’en conna√ģtre les dessous.

 J’avais toujours √©t√© m√©dus√© de voir, les soirs de campagne, des centaines de militants pleurer toutes les larmes de leur corps quand leur candidat perdait, ou s’extasier quand il gagnait. Comment pouvait-on √™tre autant touch√© par le sort d’un homme politique ?

 Mon aventure a d√©but√© avec Montebourg

 Mon aventure a d√©but√© d√®s la fin du mois de septembre avec l’√©quipe d’Arnaud Montebourg, pour les primaires de la gauche. Si je l’ai fait, c’est aussi parce que mes convictions penchaient plus √† gauche et que je soutenais, sans grande conviction, le candidat.

 J’avais d√©j√† cette id√©e de noter tout ce qui se passait autour de moi. Le tractage, les caf√©s-d√©bats, un comit√© de campagne… Je d√©couvrais l’emploi du temps d’un militant lambda.

Je me souviens d’une fois o√Ļ nous devions tous nous retrouver au QG de campagne d’Arnaud Montebourg sauf que le matin m√™me, nous avions r√©alis√© que personne n’avait les cl√©s. Sans autre possibilit√© : on a squatt√© le caf√© du coin. Tout le monde √©tait au t√©l√©phone, il y avait un brouhaha incroyable, et √† c√īt√©, en bruit de fond, un habitu√© du coin avin√© qui n’arr√™tait pas de nous dire que notre candidat √©tait "merdique". La sc√®ne √©tait totalement improbable.

 En vivant ce genre d’exp√©riences un peu cocasses, je me suis dit qu’il fallait les partager en mettant √† disposition du public des planches que j’ai moi-m√™me dessin√©es et sur lesquelles je raconte toutes ces petites anecdotes.

Fausses identités et look passe-partout
Je me suis pris au jeu des primaires. Je commen√ßais √† bien conna√ģtre les autres militants, j’allais boire des verres avec eux, on sympathisait.

 Et puis, au bout de quelques semaines, j’ai commenc√© √† y croire. Et si je participais √† quelque chose d’important ? √Ä l’annonce de la d√©faite d’Arnaud Montebourg, j’ai √©t√© d√©√ßu. Oui, j’√©tais triste. Triste surtout pour l’ensemble des militants qui avaient jou√© le jeu √† 200%. Les gens pleuraient, et, pour la premi√®re fois de ma vie, je les comprenais.

Une fois la d√©ception pass√©e, je me suis dit qu’il fallait que j’observe comment cela fonctionnait chez les autres candidats. √Ä ce moment-l√†, je n’√©tais convaincu par aucun d’entre eux.
Il faut savoir que pour chaque parti, je me suis cr√©√© de fausses identit√©s, des comptes Facebook et Twitter invent√©s de toutes pi√®ces, pour √©viter de me faire griller. Je ne suis pas le seul √† vouloir conserver mon anonymat. √áa peut para√ģtre idiot, mais mon physique a aussi √©t√© un avantage. Je ne suis ni trop jeune, ni trop vieux. Je n’ai pas d’accent, j’ai un look passe-partout.




Il m’est arriv√© d’avoir peur qu’on me reconnaisse. C’est notamment le cas lors de grande mobilisation. J’essaye de cacher les tracts que je tiens au cas o√Ļ et je ne porte aucun t-shirt √† l’effigie des candidats pour toujours rester discret. Je n’ai √©t√© grill√© qu’une seule fois, j’ai expliqu√© ma d√©marche et la personne a √©t√© compr√©hensive.Pas facile d’infiltrer les √©quipes de Fillon et Le Pen

L’important pour int√©grer une √©quipe de militants, c’est d’avoir les bons contacts, de montrer patte blanche. √Ä partir du moment o√Ļ vous √™tes dans la "boucle mails", c’est bon. C’est un milieu essentiellement masculin. J’ai crois√© peu de femmes.

Infiltrer les √©quipes militantes du Front de Gauche et de En Marche a √©t√© relativement simple. Il m’a suffi de me connecter sur leurs sites internet, d’aller sur la carte de France affichant tous les comit√©s, d’en s√©lectionner un, puis de cliquer "je rejoins". J’ai eu des r√©ponses positives quasi-imm√©diates.

 Chez Beno√ģt Hamon, √ßa a √©t√© un jeu d’enfant, car j’avais conserv√© quelques contacts de ma campagne pour Arnaud Montebourg et certains avaient chang√© leur fusil d’√©paule.

Pour Fran√ßois Fillon, la d√©marche a √©t√© quelque peu diff√©rente dans la mesure o√Ļ j’ai essay√© aussi de passer par leur site, mais je n’avais aucune r√©ponse. Je suis donc pass√© par l’interm√©diaire d’une coll√®gue √©loign√©e, contact√©e par le biais d’un r√©seau social.

Mais le plus compliqu√© a certainement √©t√© d’int√©grer l’√©quipe FN. J’ai envoy√© des emails en passant par tous les sites possibles, mais, l√† aussi, je n’ai pas eu de r√©ponse. Et finalement, j’ai r√©ussi via Facebook.

Il faut être totalement schizophrène pour faire ça

√ätre militant, √ßa consiste √† faire plusieurs actions. Elles se d√©roulent soit tr√®s t√īt le matin entre 8 et 10 heures, soit le soir √† partir de 18 heures. J’en fais cinq √† six par semaine.

 En r√®gle g√©n√©rale, je suis inform√© par le biais d’e-mails, voire de discussions Whatsapp ou Telegram. Dans ce fil de discussion, les militants partagent aussi des sondages – toujours favorables √† leur candidat – et ne se g√™nent pas pour critiquer les interventions des uns et des autres.

Je suis dans la vie active, et je peux vous dire que c’est tr√®s chronophage, mais pas impossible. J’arrive donc √† jongler sans trop de soucis entre deux actions. Il m’est arriv√© de tracter pour M√©lenchon le matin, et Fillon le soir. Mes planches, je les dessine essentiellement la nuit, car c’est le seul cr√©neau libre de mes journ√©es.


Tracter le matin pour Mélenchon, le soir pour Fillon. (Kokopello)

C’est certain qu’il faut √™tre totalement schizophr√®ne pour faire √ßa.
"Je vous invite à aller consulter son site"
Pour √©viter tout risque, j’ai choisi d’int√©grer des secteurs plut√īt √©loign√©s et je participe √† des actions seulement quand je sais que je ne ferai pas de faire de malencontreuses rencontres.

Parmi les actions, il y a le tractage dans la rue. On se donne un rendez-vous dans des lieux strat√©giques (√† la sortie des m√©tros, sur les march√©s), en tenant compte aussi des arrondissements. Chaque √©quipe marque son territoire. Les militants ont bien conscience que ce n’est pas toujours tr√®s prolifique, mais c’est un moyen de montrer qu’ils sont pr√©sents
.
Pour éviter d'être démasqué, il faut choisir des quartiers différents. (Kokopello)

Il y a aussi la participation aux comit√©s de campagne. On discute de la situation politique, on parle de nos craintes, on planifie les actions √† venir et on pose pas mal de questions sur le programme, notamment chez Macron. Certains militants s’interrogent aussi sur les r√©ponses qu’ils doivent fournir lors de certaines situations.
Par exemple, des passants lui reprochent de ne pas avoir un programme clair. On doit leur r√©pondre : "Si, je vous invite √† aller consulter son site". Passer d’un comit√© √† un autre demande une certaine gymnastique, mais j’ai trouv√© la parade : reprendre les grandes id√©es v√©hicul√©es dans les m√©dias et ne jamais aller en profondeur.
Et puis, il y a aussi les caf√©s-d√©bats o√Ļ l’id√©e est aussi de faire venir de nouvelles personnes. Ce qui est g√©nial, c’est que dans tous les comit√©s, tous partis confondus, on me dit :
"Si tu as une id√©e, n’h√©sites pas √† la faire partager, elle remontera et pourra peut-√™tre √™tre r√©utilis√©e. Tu sais, on est le seul parti √† fonctionner ainsi."

C’est faux ! Ils disent la m√™me chose. An revanche, voici quelques sp√©cificit√©s de chaque √©quipe militante.
1. Jean-Luc Mélenchon : un joyeux bordel participatif
C’est le seul parti o√Ļ il y a une vraie application du participatif. Vous pouvez √™tre nouveau et avoir des t√Ęches importantes √† r√©aliser. Chacun apporte sa pi√®ce √† l’√©difice. Par exemple, pour le meeting avec un hologramme, j’ai pu sans la moindre difficult√© √™tre int√©gr√© comme "b√©n√©vole organisateur".
Par contre, le mode de fonctionnement manque de coordination. Il m’est arriv√© de participer √† un collage d’affiches dans un coin de Paris – ce sont les plus actifs au niveau du collage –, de retrouver des militants et de r√©aliser une fois sur place qu’une autre √©quipe √©tait pass√©e la veille sans que personne ne soit inform√©.
Ambiance pr√©-√©lection : revigor√©s par les sondages, les militants croient aussi aux « votes cach√©s » li√©s √† la popularit√© sur les r√©seaux sociaux du candidat.

 2. Beno√ģt Hamon : victoire des primaires, puis d√©ception
Au d√©but, les militants √©taient mobilis√©s. Gr√Ęce √† la primaire de la gauche, Beno√ģt Hamon avait √©t√© √©lu comme le repr√©sentant de son parti : il √©tait celui vers lequel tous les socialistes devaient se tourner.



Le souci, c’est qu’aujourd’hui − entre les sondages et les trahisons −, certains militants n’y croient plus et quelques-uns envisagent de rejoindre les rangs de M√©lenchon. La semaine derni√®re, lors d’un tractage, une passante a accept√© de prendre mon papier, elle m’a regard√© dans les yeux, puis m’a dit : "Vous savez, je vote √† droite mais je vous le prends quand m√™me. Courage !". Beaucoup me disent : "C’est le seul que je voyais pr√©sident, mais l√†, c’est foutu".

3. Emmanuel Macron : un melting-pot, mais un programme flou
L√†-bas, j’ai crois√© quelques anciens de l’UDI, du Modem et beaucoup de d√©√ßus du Parti socialiste. L’avantage, c’est qu’ils connaissent un peu les rouages de la politique. √Ä chaque email, il y en a toujours un pour dire : "Ah, c’est bien plus joli que ce qu’on faisait." C’est un vrai melting-pot et beaucoup d’id√©es fusent.


L√† o√Ļ √ßa p√™che, c’est le programme. J’avoue qu’il a √©t√© tr√®s compliqu√© pour les militants de commencer le tractage alors que nous ne savions rien du programme. √Ä chaque fois, il fallait faire une pirouette et c’est toujours le cas. Si un passant nous dit qu’Emmanuel Macron est de droite, on lui r√©pond qu’il est aussi de gauche, et vice-versa. On joue syst√©matiquement sur cette ambigu√Įt√©.

 Ambiance pr√©-√©lection : les militants croient que leur candidat passera au second tour.
4. François Fillon : envers et contre tous
La loyaut√© et l’honneur jusqu’au bout, voici ce qui pousse les militants √† soutenir Fran√ßois Fillon. Ce n’est pas qu’une question de parti. Malgr√© ses nombreuses affaires, le candidat pourrait dire une √©normit√© ou faire un nouveau faux-pas, ses militants lui resteront fid√®les jusqu’au bout. Le d√©faitisme n’existe pas. D’ailleurs, ce n’est pas un sujet qu’on aborde lors des r√©unions.


Apr√®s, je peux vous dire que certains politiques du parti Les R√©publicains ont souhait√© mettre Fillon hors course. Le probl√®me, c’est que les militants ne l’envisageaient absolument pas. Beaucoup de personnes du parti regrettent am√®rement la primaire et ont le sentiment de s’√™tre faits pi√©ger.
Ambiance pr√©-√©lection : malgr√© les casseroles, les militants sont loyaux et iront jusqu’au bout.

 5. Marine Le Pen : se pr√©parer √† la riposte sans assumer

 C’est certainement la mission d’infiltration qui a √©t√© la plus difficile. Le Front national a cette particularit√© d’avoir un seul comit√© d√©partemental √† Paris, et il est extr√™mement cloisonn√©.

Quand j’ai franchi le local avec des vitres peintes en blanc, j’ai eu vraiment peur. Au final, les militants ont √©t√© plut√īt accueillants. Lors des r√©unions, on parle tr√®s peu de l’actualit√©, mais on nous forme beaucoup ! Cours de media-training, conna√ģtre les faiblesses de chaque candidat… nous sommes pr√©par√©s √† la riposte. Il y a souvent des √©quipes de journalistes qui viennent filmer ces rencontres. √Ä chaque fois, l’assembl√©e se scinde en deux car certaines personnes souhaitent conserver leur anonymat. Contrairement √† ce que le FN laisse croire, les militants n’assument pas toujours leur position politique.
Ambiance pr√©-√©lection : les militants croient qu’elle peut √™tre pr√©sidente.

J’ai appris la bienveillance
En deux mois d’immersion, j’ai d√©velopp√© une certaine bienveillance √† l’√©gard de tous ces militants et acquis une vraie ouverture d’esprit. Aujourd’hui, quand je me retrouve face √† des personnes qui ont des convictions politiques diam√©tralement diff√©rentes des miennes, je suis ouvert √† la discussion.
Mon but, ce n’est absolument pas de critiquer les militants, car je respecte le fait qu’ils croient en leurs id√©es. Non, la politique n’est pas l’univers pourri de l’int√©rieur que l’on pourrait s’imaginer.
Pour le moment, je suis comme une grande partie des Fran√ßais, je suis toujours dans le doute, mais il faut dire que j’essaye de ne pas me poser la question pour √©viter de perdre de vue ma mission.

J’ai envisag√© d’aller voir un peu ce qui se passait aupr√®s des petits candidats, mais je n’ai malheureusement pas le temps.

Ma d√©marche se terminera au second tour des √©lections pr√©sidentielles et j’esp√®re sinc√®rement que je pourrais arriver au bout. Je sais qu’un jour ma couverture sera r√©v√©l√©e, mais je ne crains pas les repr√©sailles. Tout ce qui m’inqui√®te, c’est de d√©cevoir tous ces militants avec qui j’ai sympathis√© et qui m’ont fait confiance. J’esp√®re qu’ils comprendront.

Propos recueillis par Louise Auvitu

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies ūüć™ sur ce site pour analyser le trafic, m√©moriser vos pr√©f√©rences et optimiser votre exp√©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-h√©ros de la navigation ! ūüöÄ On a d√©tect√© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. ūüĆü Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! ūüĆźūüí• Merci, h√©ros ! ūüôĆ #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! D√©sol√© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. ūüĆćūüėĒ
-->