Notre petite revue, gratuite et indĂ©pendante, fait du bruit grĂące Ă  vous ! Soutenez-nous, car mĂȘme les petites Ă©tincelles peuvent allumer de grandes idĂ©es🚀 Soutenir!
Articles

Ancetres VS Enfants

La RĂ©daction


Ancetres VS Enfants
Le grand enjeu de l'Ăąme algĂ©rienne : sauver l'enfant ou l'AncĂȘtre ? Restaurer le passĂ© ou construire un avenir ? Planter ou enterrer ? Le cimetiĂšre ou l'accouchement ? NĂ© d'un dĂ©racinement et d'un dĂ©ni, le pays aime ses racines. Il en a fait un culte et une maladie. Les ancĂȘtres sont vĂ©nĂ©rĂ©s comme des parents, comme des guides, comme des martyrs, des fondateurs de villages, comme des sources d'inspirations et comme moyen de garder le sol sous la semelle. Cela est bien. Un ĂȘtre sans ancĂȘtre est une feuille morte qui tient la main Ă  une valise, un homme sans mur derriĂšre le dos, un buisson avec un drapeau. L'AncĂȘtre est nĂ©cessaire au nom et au prĂ©nom et il donne Ă  la terre les formes d'une mĂšre et au pays l'Ă©nergie d'une poignĂ©e de main. En absolu. Car l'AncĂȘtre peut aussi ĂȘtre une maladie : on le prĂ©fĂšre alors au nouveau-nĂ©, au futur et au rĂ©el ; il devient une obsession. Une propagande et quelqu'un qui ne veut pas quitter la maison alors qu'il est bel et bien mort. Les peuples conquĂ©rants se reconnaissent Ă  l'Ă©clat de l'Ɠil qui voit l'enfant venir dans le siĂšcle encore obscur. Alors ces peuples construisent, creusent, prĂ©voient et calculent les rĂ©coltes et les Ă©rosions des terres. Ce qui n'est pas notre cas. Le culte des AncĂȘtres et des martyrs a fini par donner un teint jaune mĂȘme aux nourrissons. On a une obsession du passĂ© irrĂ©solu qui nous pousse au dĂ©dain face aux grossesses. Tout le discours politique est bĂąti sur la culpabilisation par les ancĂȘtres et pas par les enfants. Tout le discours identitaire songe aux racines pas aux rĂ©coltes. Toute notre douleur est nostalgie. A notre urbanisme, Ă  notre façon de bĂątir les ponts ou de creuser la terre et les routes, on sent chez nous le dĂ©sir de rejoindre les ancĂȘtres au lieu d'en ĂȘtre pour nos enfants Ă  venir. Cela nous distingue des conquĂ©rants par ce repli. Cela nous tue et nous le voulons. Nous ne pensons pas Ă  ce qu'on lĂšgue Ă  nos enfants comme Maghreb, comme pays, comme puits et rĂ©serves, comme villes et comme Ă©cologie. Cela se voit chaque jour. L'avenir Ă©tant tuĂ© soit par l'Ă©ternitĂ© promise au paradis, soit par la gloire vaniteuse d'un passĂ© obsĂ©dant.
Cela se conclut par ce paradoxe des peuples sans lendemain : une démographie galopante qui a les airs d'une profonde stérilité.
Auteur: Kamel Daoud
soutenez le Journal EL MESMaR qui milite pour la liberté d'expression depuis 2013

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Consentement Cookie
Nous utilisons des cookies đŸȘ sur ce site pour analyser le trafic, mĂ©moriser vos prĂ©fĂ©rences et optimiser votre expĂ©rience.
Oops!
It seems there is something wrong with your internet connection. Please connect to the internet and start browsing again.
AdBlock Detected!
Salut super-hĂ©ros de la navigation ! 🚀 On a dĂ©tectĂ© ton super-pouvoir anti-pubs, mais notre site a besoin de tes super-pouvoirs pour briller. 🌟 Peux-tu le mettre sur la liste blanche de ton plugin ? Ensemble, on sauve l'internet ! đŸŒđŸ’„ Merci, hĂ©ros ! 🙌 #TeamAwesome
Site is Blocked
Oops ! DĂ©solĂ© ! Ce site n'est pas disponible dans votre pays. 🌍😔
-->