ELMESMAR

Think-Tank pour vous ūüėĀ Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard d√©cal√© sur l'actu et l'histoire -depuis 2013ūüôąūüôČūüôä

résumé

vendredi 12 ao√Ľt 2022

ao√Ľt 12, 2022

Sempé, le papa du petit Nicolas vient de nous quitter


 Les yeux √©taient embu√©s au r√©veil ce matin. 

Semp√© nous a quitt√© hier. Le dessinateur le plus talentueux, qui aura pass√© sa vie enti√®re √† nous √©merveiller par sa tendresse, sa po√©sie et son humour. Un tr√®s grand qui continuera √† inspirer, et √† susciter des vocations, comme ce fut le cas pour moi, √† travers son Ňďuvre, immense. ūüĖ§

Folles de solitaires, travailleurs r√™veurs, dinguerie et m√©lancolie… Jean-Jacques Semp√© puisait dans nos contradictions pour recr√©er tout un univers. D’un trait tendre, pertinent, il nous tendait un savoureux miroir, celui de notre condition humaine. Il est mort jeudi 11 ao√Ľt, √† 89 ans.

Un signe ne trompe pas : il suffit de prononcer son nom et imm√©diatement, √† l’esprit de chacun, tout un monde prend vie. Singulier. Inimitable. Entre tous reconnaissable. « Le monde de Semp√© », familier et intemporel, peupl√© d’individus ordinaires vaguement d√©rang√©s et qui nous ressemblent √©norm√©ment, tiraill√©s entre des r√™ves sublimes et un quotidien d√©risoire. De petits hommes tant√īt bavards, tant√īt laconiques, bravant ing√©nument un univers trop grand pour eux. Existe-t-il, pour un artiste, une reconnaissance plus √©clatante que cette intimit√©, cette √©vidence ? Quelle est la source de cette connivence imm√©diate et profonde ? Certainement puise-t-elle √† une justesse de regard, un refus du cynisme, un m√©lange de lucidit√© et d’empathie sinc√®re avec le genre humain. « L’homme de Semp√© poss√®de une candeur qui le sauve du ridicule. Dans cette candeur, il puise des ressources inattendues de courage, voire de t√©m√©rit√© », √©crivait √† son propos le po√®te Jacques R√©da, qui fut son ami. Et R√©da d’ajouter : « Semp√© doit aimer ceux qu’il dessine parce qu’il se retrouve en eux, et ce qu’il en retrouve est une aimable d√©faillance un peu lunaire en pr√©sence des grands √©v√©nements… »


Le Petit Nicolas

En 1954, Semp√© rencontre Ren√© Goscinny. Ensemble, ils donnent naissance au Petit Nicolas, inspir√© par le caviste du m√™me nom. Les aventures quotidiennes de ce petit gar√ßon paraissent d'abord sous la forme d'une bande dessin√©e, un gag par planche, publi√©e chaque semaine dans l'hebdomadaire belge Le Moustique. Mais les aventures du Petit Nicolas en forme de BD s'arr√™tent assez vite, pour rena√ģtre quelques ann√©es plus tard sous forme de conte illustr√©, d'abord publi√© dans les colonnes de Sud Ouest Dimanche. "Je d√©teste la bande-dessin√©e. Je ne sais pas en faire, et puis √ßa ne m'int√©resse pas du tout", confiait Semp√© en 2020 √† France culture.  

"Nicolas ressemble à tous les enfants que je dessine en général, ou à la façon dont je me figure que sont faits les enfants"

Semp√© 

à Pierre Dumayet (Lectures pour tous, 1961)

Le succ√®s est imm√©diat et le premier album para√ģt l'ann√©e suivante. Les histoires sont ensuite publi√©es dans le magazine Pilote. En dix ans de collaboration, Semp√© illustre, avec pr√®s de mille dessins, plus de 200 histoires √©crites par Goscinny. Quatre albums sont publi√©s entre 1960 et 1964. √Ä partir de 2004, les Histoires in√©dites du Petit Nicolas sont publi√©es chez IMAV √©ditions par Anne Goscinny, et connaissent un tr√®s grand succ√®s.

Les aventures du Petit Nicolas sont traduites dans une quarantaine de pays dans le monde et ont √©t√© adapt√©es au cin√©ma par Laurent Tirard l'ann√©e du cinquantenaire : Le Petit Nicolas en 2009 sera suivi en 2014 par Les vacances du Petit Nicolas.

Semp√© est aussi le p√®re de Marcellin CaillouRaoul Tabourin et Monsieur Lambert et il a publi√© des milliers de dessins dans la presse √† partir de 1953, d'abord dans Le Rire, Noir et BlancIci Paris, puis dans Samedi soir ou France Dimanche. Il se fait conna√ģtre du grand public √† la fin des ann√©es 1950 avec ses dessins publi√©s dans Paris Match et Pilote (d√®s son lancement en 1959), mais aussi √† l’√©tranger dans Punch et Esquire (1957). Il collabore ensuite √† L'Express, au Figaro, au Nouvel observateur, et √† partir des ann√©es 1980 √† T√©l√©rama, qui publie chaque √©t√© ses albums en avant-premi√®re.

√Ä partir de 1962, il commence avec Rien n'est simple, √† publier un album chaque ann√©e aux √©ditions Deno√ęl, rassemblant ses dessins. Pr√®s de trente albums sont parus entre 1962 et 2010.  

Chroniqueur de son temps

Souvent une planche accompagnée d'un texte court, trait fin à l'encre et parfois aquarellé, les dessins de Sempé sont reconnaissables entre tous. Imbattables pour traduire une ambiance, une atmosphère ou encore des émotions, ses dessins suscitent le rire, la tendresse, et la réflexion. Le dessinateur a croqué la vie sous toutes ses formes, avec tendresse, et toujours avec un trait d'humour et une grande poésie.

Observateur infatigable de son temps, il a sign√© des dessins qui t√©moignaient de la vie de la soci√©t√© des ann√©es 50 √† nos jours. G√©nie du d√©cor, il savait aussi bien traduire l'architecture et le gigantisme des villes modernes que le foisonnement joyeux d'une campagne printani√®re. Il savait croquer la solitude, la foule, l'absurdit√©, la timidit√© aussi bien que la vanit√©, l'amour autant que les querelles de couple, et il savait dessiner l'enfance comme personne, peut-√™tre parce que comme il le disait, "il lui √©tait arriv√© de devenir, par moments, raisonnable mais jamais adulte".

Grand prix de litt√©rature de la ville de Bordeaux en 1987, nomm√© Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres en 2006, mari√© deux fois, Jean-Jacques Semp√© a eu un fils et une fille.  Une grande exposition, "Semp√© en libert√©, itin√©raire d’un dessinateur d’humour", lui avait √©t√© consacr√©e en 2019 au mus√©e de la Marine  Bordeaux pour ses soixante-dix ans de carri√®re

Par Laurence Houot, France tv ,  L'internaute, ...

ao√Ľt 12, 2022

Louis XVI pr√©curseur dans l’abolition de l’esclavage.


 

243 ans, le 8 ao√Ľt 1779 :

Louis XVI pr√©curseur dans l’abolition de l’esclavage. L’abolition intervient par √©dit.

Plus précisément elle concerne les droits de mainmorte, de servitude réelle et personnelle, et le droit de suite applicable dans le domaine royal.

C’est √† dire partout en France, y compris dans les √ģles fran√ßaises des Antilles, incorpor√©es au domaine royal au si√®cle pr√©c√©dent.

Cette abolition a pour  une ordonnance du Moyen-√āge de Louis X dit le Hutin.

Au terme de cette ordonnance du 3 juillet 1315, les serfs du domaine royal sont affranchis.

Ceci sur le fondement de la maxime « nul n'est esclave en France » et de l'√©nonciation « le sol de la France affranchit l'esclave qui le touche ».

L’√©dit de Louis XVI, tout comme le texte r√©volutionnaire d’abolition de l’esclavage de 1794 ne sera toutefois pas appliqu√© par les planteurs des Antilles ou de l’oc√©an Indien.



Illustration : Louis, roi de France, par Joseph Duplessis, entre 1774 et 1776.

Pour aller plus loin : Jean de Viguerie, « Louis XVI : le roi bienfaisant », Monaco, √©ditions du Rocher, 2003.

mercredi 3 ao√Ľt 2022

ao√Ľt 03, 2022

Margaret Thatcher, la dame de fer

#Histoire #politiqe #femme #Angleterre  

 Elle d√©clarait dans un discours en 1975 :

    « Un homme a le droit de travailler comme il veut, de d√©penser ce qu'il gagne, de poss√©der sa propri√©t√©, d'avoir l'√Čtat pour serviteur et non pour ma√ģtre. Ce sont l√† les h√©ritages britanniques. Ils sont l'essentiel d'une √©conomie libre et de cette libert√© d√©pendent toutes les autres. »


Margaret Thatcher promeut une politique √©conomique qui sera ult√©rieurement appel√©e « capitalisme populaire ».

Surnom√©e dame de fer, n√©e Margaret Hilda Roberts le 13 octobre 1925 √† Grantham et morte le 8 avril 2013 √† Londres, elle est une femme d'√Čtat britannique. Fille d'un √©picier et d'une couturi√®re, elle est chimiste au Somerville College, puis avocate de profession.Elle a marqu√© tout le 19 eme siecle par sa politique anticommuniste . 

www.elmesmar.fr




 

lundi 1 ao√Ľt 2022

ao√Ľt 01, 2022

l'escadron soviétique de femmes qui terrifia l'armée allemande


 ūüĎģūüŹľ‍♀️ūüõ©ūüá∑ūüáļ[Les Sorci√®res de la Nuit, l'escadron sovi√©tique de femmes qui terrifia l'arm√©e allemande]ūüá∑ūüáļūüõ©ūüĎģūüŹľ‍♀️

Les femmes du 588e R√©giment de bombardiers de nuit sovi√©tique volaient sur des avions biplans obsol√®tes, sans radar, sans armement, sans radio et m√™me sans parachute. Ces pilotes devaient utiliser une carte et une boussole pour trouver leurs cibles en pleine nuit. Pourtant, elles ont conduit plus de 30 000 missions de bombardement durant la Seconde Guerre mondiale, devenant la terreur nocturne des soldats allemands, qui les surnomm√®rent "die Nachthexen", les Sorci√®res de la Nuit ! ⬇️⬇️

En juin 1941, lorsque l'arm√©e allemande attaque l'Union Sovi√©tique, les femmes sont cantonn√©es √† des r√īles de soutien, dans les usines, dans les services de soins ou en remplacement des hommes. Tr√®s peu combattent. Pourtant, beaucoup de femmes sovi√©tiques sont lass√©es de jouer un r√īle secondaire : elles d√©sirent partir pour le front. L'un d'elles s'appelle Marina Raskova, une Colonel de l'arm√©e de l'air. Autour d'elle, plusieurs femmes pilotes se rassemblent et veulent combattre dans les airs.

ūüõ© Raskova d√©cide alors d'√©tudier les dossiers de chacune. Et finalement, elle √©crit un long plaidoyer √† Joseph Staline, chef de l'URSS. L'id√©e est d'organiser un r√©giment de femmes pilotes pour lutter contre les Allemands. Le dictateur donne finalement son accord en octobre 1941 : trois escadres des forces a√©riennes de l'Arm√©e Rouge seront enti√®rement f√©minins ! 

ūüõ© L'Union sovi√©tique devient la premi√®re nation √† autoriser les femmes √† effectuer des missions de combat. M√™me si au final des hommes sont d√©ploy√©s avec les femmes dans deux des escadres, le 588e Notchno√Į Bombardirovotchny Aviatsionny Polk ne va compter, et ce pendant toute la guerre, que des femmes, des officiers aux pilotes, en passant par le personnel de soutien et m√™me les m√©caniciens ! 

ūüõ© En 1942, le r√©giment est rassembl√© √† Engels, une petite ville pr√®s de Stalingrad. Les quelque 400 femmes qui sont incorpor√©es sont toutes volontaires et √Ęg√©es de 17 √† 26 ans. Elles sont accueillies et brief√©es par Marina Raskova, la cheffe de l'unit√©. Mais d√®s leur arriv√©e, premier soucis : leurs uniformes sont beaucoup trop grands pour elles, car destin√©s aux hommes. Certaines femmes recoupent leurs uniformes tandis que d'autres fourrent leurs bottes avec des morceaux de literie afin d'√©viter qu'elles ne glissent ! 

ūüõ© On assigne √† l'unit√© des appareils totalement obsol√®tes, qui datent de la fin des ann√©es 1920, des biplans utilis√©s depuis comme avions pour l'√©pandage, qui n'ont jamais connu le combat et qui n'ont aucun blindage : le Polikarpov Po-2, un biplace √† cockpit ouvert fabriqu√© ... en contreplaqu√© avec une toile. L'avion, tr√®s lent, n'offre aucune protection contre la m√©t√©o et le froid. Dans un pays comme la Russie, avec des temp√©ratures glaciales, les femmes doivent survivre au froid en altitude. Mais pire encore : les avions sont si petits qu'ils ne peuvent transporter que deux bombes √† la fois. Les pilotes doivent donc ex√©cuter plusieurs missions chaque nuit, une dizaine en moyenne ! 

 ūüõ© Mais le Polikarpov Po-2 offre pourtant plusieurs avantages : il est presque ind√©tectable, il peut planer moteur coup√©, peut presque faire du sur place en vol et est particuli√®rement silencieux. Il est le parfait appareil furtif. Tr√®s vite, les femmes sont surnomm√©es les Nochnyye Vedmy, les Night Witches en anglais, les Sorci√®res de la nuit, les Allemands estimant que ces femmes √©taient des sorci√®res, pilotant avec le seul manche √† balai de leur Po-2 !

ūüõ© La psychose gagne tr√®s vite les rangs ennemis : les soldats allemands refusent ainsi d'allumer leurs cigarettes la nuit, par crainte d'√™tre d√©tect√©s et engag√©s par les Po-2. Une rumeur veut m√™me que les Sorci√®res de la Nuit poss√©deraient une vision am√©lior√©e par chirurgie ou par m√©dicaments. Pour contrer ce d√©faitisme, l'arm√©e allemande d√©cide d'automatiquement d√©livrer la Croix de fer, la m√©daille pour bravoure au combat, √† tout pilote ou soldat capable d'abattre l'une des Sorci√®res de la nuit. 

ūüõ© Conscientes de leurs inconv√©nients techniques, les Sorci√®res de la Nuit ne volaient qu'en pleine nuit. Toujours par groupes de trois : deux des avions servaient de leurres et attiraient les projecteurs et les coups de feu. Les deux avions partaient alors dans des directions oppos√©es tandis que le troisi√®me appareil se dirigeait vers la cible pour larguer les bombes. Cette s√©quence se r√©p√©tait jusqu'√† ce que chacun des trois avions ait largu√© toutes ses bombes.

ūüõ© Les Sorci√®res de la Nuit utilisaient leur vitesse lente √† leur avantage et qui leur donnait une plus grande maniabilit√©. De plus, les avions envoy√©s contre elles volaient √† des vitesses beaucoup plus rapides et avaient du mal √† engager les biplans sovi√©tiques. N√©anmoins, l'unit√© de femmes paya un lourd tribut : 32 pilotes, dont le Colonel Raskova, furent abattues. 23 de ces pilotes re√ßurent le titre prestigieux de H√©ros de l'Union sovi√©tique. Cependant, les Sorci√®res de la Nuit furent exclues du d√©fil√© du jour de la Victoire √† Moscou. La raison √©tant ... leurs avions, jug√©s trop lents pour suivre le rythme ! 

 ūüõ© Pourtant, entre fin 1941 et mai 1945, cette unit√© va mener √† bien pr√®s de 30 000 raids de bombardement, larguant plus de 23 000 tonnes de munitions sur les arm√©es allemandes. Une histoire m√©connue, oubli√©e. Qu'il est important de r√©habiliter aujourd'hui !

ūüõ© Source : allthatsinteresting.com & washingtonpost.com


samedi 30 juillet 2022

juillet 30, 2022

Revenge Porn

 

Le revenge porn, ou pornodivulgation en fran√ßais, est un contenu sexuellement explicite qui est publiquement partag√© en ligne sans le consentement de la ou des personnes apparaissant sur le contenu, dans le but d'en faire une forme de « vengeance ».



Le revenge porn peut √™tre mis en ligne par un ex-partenaire avec l'intention d'agresser et de nuire √† la personne figurant sur la photo ou la vid√©o. Elle peut aussi √™tre mise en ligne par un pirate qui exigera une somme d'argent pour supprimer le contenu expos√©.

Plusieurs des images de revenge porn sont des photos ou des selfies pris par les int√©ress√©s eux-m√™mesLes victimes sont principalement des femmes. Les images explicites t√©l√©charg√©es sont souvent accompagn√©es de renseignements personnels comme le nom complet de la personne ou des liens vers des profils sur des r√©seaux sociaux. Parmi les juridictions qui ont adopt√© des lois contre le revenge porn, on retrouve Isra√ęl, l'Allemagne et seize √Čtats des √Čtats-Unis.

Elles sont diffus√©es sur des « comptes fisha » (« affiche » en verlan), des comptes Snapchat ou d’autres r√©seaux sociaux cr√©√©s pour « afficher » d’autres adolescents.

Le jugement moral de la soci√©t√© sur la sexualit√© des victimes les livre aux harc√®lements. Apr√®s la publication des contenus, la victime est livr√©e aux insultes, menaces ou agressions.

Le public prend souvent connaissance de ce ph√©nom√®ne via des faits divers de suicide de victimes pouss√©es √† bout. Des collectifs de victimes s'engagent √©galement un peu partout dans le monde pour criminaliser cette pratique.

Même lorsque les cas sont présentés à la justice, les victimes peinent à se faire considérer.


 Dans les ann√©es 1980, le magazine Hustler a commenc√© une rubrique mensuelle, appel√©e Beaver Hunt d'images de femmes nues soumises par des lecteurs. Les photographies Beaver Hunt √©taient souvent accompagn√©s par des d√©tails sur la femme, comme ses hobbies, ses fantasmes sexuels, et parfois son nom. Les femmes en vedette dans Beaver Hunt n'avaient pas toutes envoy√© leurs photos elles-m√™mes et plusieurs ont poursuivi le magazine pour la publication de leurs photos sans leur permission.

Deux d√©cennies plus tard, le chercheur italien Sergio Messina a identifi√© un nouveau genre de pornographie qu'il a appel√© realcore pornographie. Cette pornographie √©tait bas√©e sur des images et des vid√©os d'ex-petites amies distribu√©s par groupes Usenet. En 2008, l'agr√©gateur de pornographie amateur Xtube a commenc√© √† recevoir des plaintes que du contenu pornographique avait √©t√© post√© sans le consentement des sujets. Plusieurs sites ont commenc√© √† afficher de la pornographie consensuelle simulant du revenge porn, ainsi que du contenu soumis par les utilisateurs « authentiques ».

Le revenge porn a commenc√© √† attirer l'attention des m√©dias internationaux quand Hunter Moore a lanc√© le site Is Anyone Up? en 2010. Le site, qui pr√©sentait de la pornographie soumise par les utilisateursfut l'un des premiers sites √† adopter le mod√®le initi√© par Beaver Hunt : IsAnyoneUp comprenait souvent des informations d'identification des personnes pr√©sent√©es comme des noms, des employeurs, des adresses et des liens vers des profils sur les r√©seaux sociaux.

En , la Cyber Civil Rights Initiative a commenc√© une campagne en ligne contre le revenge porn, ou, comme elle l'appelait, la « pornographie non consensuelle 》. Le groupe consid√®re qu'il s'agit l√† d'une forme d'abus sexuels. Le site endrevengeporn.org, fond√© par Holly Jacobs et g√©r√© par la Cyber Civil Rights Initiative h√©berge des p√©titions demandant la criminalisation du revenge porn.

En , le site de discussion en ligne Reddit a annonc√© un changement important de sa politique de confidentialit√© pour interdire l'affichage de contenu sexuellement explicite sans le consentement des personnes repr√©sent√©es. La soci√©t√© a affirm√© que sa politique concernant la pornographie illicite - photos et vid√©os - √©tait un sujet explosif. En , l'interdiction de ce type de pornographie entre en vigueur.

En , Twitter a embo√ģt√© le pas avec de nouvelles r√®gles pour traiter l'affichage de contenu non autoris√© et sp√©cifiquement de revenge porn. Twitter a d√©clar√© qu'il retirerait, √† partir du , tout lien vers une photo, une vid√©o ou une image num√©rique d'une personne nue ou engag√©e dans un acte sexuel si cet √©l√©ment avait √©t√© publi√© sans le consentement de la personne repr√©sent√©e. Selon un article du Washington Post sur la nouvelle politique de Twitter, s'il est √©tabli qu'un compte a viol√© les r√®gles, le personnel Twitter cachera le tweet et pourra bloquer le compte de l'auteur. L'article a √©galement d√©clar√© que les changements r√©pondaient aux pr√©occupations croissantes « que Twitter n'en faisait pas assez pour pr√©venir les mauvais comportements sur son site »



juillet 30, 2022

Basil Zaharoff richissime marchant d'arme qui tenta d'acheter Monaco

 

« J'ai vendu des armes √† qui en voulait. Pour le faire, j'ai √©t√© fran√ßais en France, russe en Russie, grec en Gr√®ce, et ainsi de suite », confiait Basil Zaharoff, le plus grand marchand d'armes de tous les temps.N√© en Turquie en 1849 de parents grecs, Basil Zaharoff passe sa jeunesse ; crapuleuse , dans les bas-fonds de Constantinople. Tour √† tour guide pour touristes, gardien de bordel et membre d'un gang de pompiers-pyromanes, il se lance √† l'√Ęge de 28 ans dans le commerce qui fera de lui l'homme le plus riche du monde .

Les lecteurs de L'Oreille cass√©e (1937), sixi√®me album des aventures de Tintin, se souviennent peut-√™tre du personnage de Basil Bazaroff, ce marchand d'armes que l'on voit paisiblement vendre des canons au San Theodoros du g√©n√©ral Alcazar, avant d'aller faire la m√™me chose dans le pays rival, le Nuevo Rico.

Pour les lecteurs de l'√©poque, la r√©f√©rence est transparente : Basil Bazaroff n'est autre que l'homme d'affaires Basil Zaharoff, d√©c√©d√© en 1936, dont Herg√© a reproduit l'apparence (moustache, barbiche, canne, chapeau) et a √† peine modifi√© le nom. Pendant l'entre-deux guerres, le « myst√©rieux » Zaharoff, richissime industriel dont la biographie est alors sem√©e de zones d'ombre, a en effet √©t√© rendu immens√©ment c√©l√®bre par les m√©dias, qui ont fait de lui l'arch√©type du « marchand de mort » et du « profiteur de guerre » responsable du massacre de 1914-18.

La vie de ce personnage redoutablement cynique, reconstitu√©e en 2019 par l'historien Tristan Gaston-Breton dans le livre Basil Zaharoff, l'incroyable histoire du plus grand marchand d'armes du monde, fut hautement romanesque.

Issu d'une famille grecque de Constantinople un temps exil√©e en Russie pour √©chapper aux pogroms anti-Grecs, Zaharoff est n√© en 1849 dans l'Empire ottoman, o√Ļ il mena une jeunesse aventureuse. S'√©levant peu √† peu dans les sph√®res √©conomiques et politiques, son premier coup d'√©clat a lieu dans les ann√©es 1880, lorsqu'il parvient √† vendre le sous-marin Nordenfelt √† la fois aux Grecs, aux Turcs et aux Russes.

Entr√© √† la fin du XIXe si√®cle au conseil d'administration de la Vickers, un des g√©ants de l'industrie de l'armement britannique, Zaharoff vend par la suite navires de guerre, sous-marins, pi√®ces d'artillerie et mitrailleuses aux puissances europ√©ennes. La Premi√®re Guerre mondiale va lui permettre d'accro√ģtre consid√©rablement sa fortune et son influence, jusqu'√† faire de lui le premier marchand d'armes au monde et l'un des hommes les plus riches de la plan√®te.

Une des ventes les plus importantes de Basil Zaharoff est celle du Nordenfelt I, sous-marin √† vapeur construit selon les plans du r√©v√©rend anglican George William Littler Garrett  que les renseignements de la marine am√©ricaine consid√®rent comme susceptible de se d√©placer en faisant des « mouvements dangereux et excentriques ». Thorsten Nordenfelt a d√©j√† fait une d√©monstration de son engin √† un congr√®s international de responsables militaires. Si les puissances majeures n'en veulent pas, les nations plus petites sont int√©ress√©es par le prestige apport√© par le b√Ętiment.

Basil Zaharoff vend le premier mod√®le aux Grecs avec la promesse de modalit√©s de paiement souples. Il convainc alors les Turcs que le premier mod√®le des Grecs repr√©sente une menace et il leur en vend deux. Il persuade alors les Russes du danger significatif de la flotte turque en mer Noire et il leur en vend deux. Aucun de ces sous-marins ne fut jamais vu dans un combat. Dans un test de tir de torpille effectu√© par la marine turque, le navire devient si instable qu'il coule.


Dans les ann√©es qui suivent le conflit, Basil Zaharoff s'implique dans les affaires des puissances moyennes que les vainqueurs, occup√©s √† refaire l'Europe, ont autrement ignor√©es. En particulier, il s'assure que la Gr√®ce recevra une part du partage de l'Empire ottoman. Zaharoff convainc Elefth√©rios Veniz√©los d'attaquer, et l'arm√©e grecque est rapidement victorieuse. En novembre 1920, les monarchistes fid√®les √† Constantin Ier remportent les √©lections, et Veniz√©los abandonne le pouvoir. Zaharoff reste et pousse le roi √† attaquer √† nouveau la Turquie. Mais avec la r√©action d'Atat√ľrk, cette aventure militaire se termine par ce que les Grecs ont appel√© la Grande Catastrophe. Ces engagements sont mal per√ßus par la presse √† Londres et Paris.

Basil Zaharoff a √©t√© aussi impliqu√© dans deux autres affaires financi√®res majeures. En , pressentant qu'il y a un grand avenir dans le commerce du p√©trole, il participe √† la cr√©ation d'une soci√©t√© qui pr√©figure le g√©ant British Petroleum.

En janvier 1922, il co-fonde avec Bernard Grasset le prix litt√©raire Balzac.


Il tenta d'acheter Monaco:

Son association avec Albert Ier de Monaco, puis avec Louis II, l'amena √† acheter la Soci√©t√© des bains de mer couverte de dettes. Cette soci√©t√© g√©rait le Casino de Monte-Carlo, principale source de revenus du pays, et il r√©ussit en quelques mois √† rendre √† nouveau le casino b√©n√©ficiaire. √Ä la m√™me √©poque, Zaharoff s'assura aupr√®s de Georges Clemenceau que le Trait√© de Versailles garantirait la protection des droits de Monaco comme ils avaient √©t√© √©tablis en 1641. De fait, son repr√©sentant en France, Nicolas Pietri, √©tait proche de Clemenceau.

C'est en 1924, au lendemain de son mariage avec Maria del Pilar Antonia Angela Patrocinio Simona de Muguiro y Beruete, duchesse de Villa-Franca de los Caballeros, que Basil m√Ľrit son grand projet : acheter « Le Rocher », non pour lui-m√™me, mais pour Maria elle-m√™me qui, de duchesse, deviendrait princesse. Albert Ier est mort en 1922. C'est d√©sormais son fils Louis II qui tient les r√™nes de la principaut√©. Dipl√īm√© de Saint-Cyr, le nouveau prince a fait toute sa carri√®re dans l'arm√©e fran√ßaise, pour laquelle il √©prouve une v√©ritable passion. Comme son p√®re avant lui, Louis II n'en finit pas de se d√©battre dans les probl√®mes financiers. √Ä Monaco, tout le monde sait en outre qu'il n'√©prouve aucun int√©r√™t pour les affaires du « Rocher » et qu'il regrette au plus haut point sa vie militaire.

Dans ces conditions, il pourrait √™tre sensible √† une offre de rachat venant de Zaharoff, pour peu que celui-ci y mette le prix. Or l'homme d'affaires est pr√™t √† d√©penser la plus grande part de sa fortune s'il le faut. Quant √† Maria, elle a le profil id√©al : elle est duchesse, a √©t√© mari√©e √† un grand d'Espagne et est apparent√©e √† la famille royale d'Espagne. Pour postuler √† un titre princier, il s'agit d'atouts de poids.

Dans les premiers mois de l'ann√©e 1925, s√Ľr de pouvoir obtenir ce qu'il convoite, Zaharoff rencontre discr√®tement Louis II √† Paris pour lui proposer le march√©. La d√©sillusion est cruelle. Le « prince-soldat », comme on appelle parfois Louis II, refuse en effet cat√©goriquement de vendre « Le Rocher ». S'il regrette la vie militaire, il n'entend pas c√©der le patrimoine qu'il a h√©rit√© de sa famille, surtout √† un homme comme Basil. Rien ne dit de toute fa√ßon que la France, qui exerce une sorte de protectorat sur Monaco depuis la signature du trait√© franco-mon√©gasque de 1918, aurait laiss√© faire une telle op√©ration.

Basil est constern√© et furieux par le refus du prince. Usant d'une m√©thode √† laquelle il a d√©j√† eu recours par le pass√©, il engage alors une vaste campagne de presse contre Louis II et la principaut√©. Durant toute l'ann√©e 1925 et une grande partie de l'ann√©e 1926, il ach√®te des articles √† charge dans « L'Impartial », un hebdomadaire national qui para√ģt √† Nice. Tout y passe, depuis l'√©troitesse du corps √©lectoral « Le corps √©lectoral ne compte que 660 inscrits et 4 560 votants et ce minuscule groupe d'autochtones r√©gente la principaut√© au nom de son insignifiance », lance ainsi le journal dans son √©dition du 4 avril 1925, jusqu'aux accusations de fraude fiscale en passant par le « d√©cha√ģnement d'app√©tit d'argent » qui anime la famille princi√®re.

Seule solution aux yeux du journal stipendi√© par Basil : pousser Louis √† l'abdication et faire de la principaut√© une « ville libre sous tutelle de la France ». Louis II n'est pas en reste. Lui aussi s'est assur√© des fid√©lit√©s dans la presse, en l'occurrence au sein de « Tout va », le principal journal de Monaco. Tout acquis aux int√©r√™ts de la famille Grimaldi, son r√©dacteur en chef, Sylvain Fabi, ne fait pas dans la dentelle, multipliant les injures √† caract√®re antis√©mite, d√©non√ßant tour √† tour en Basil Zaharoff un « m√©t√®que de la finance internationale », « un vautour n√© bulgare sous le nom de Zacharie Zacharias, juif √©videmment », « un gros requin √† la d√©testable r√©putation d'insatiable », dont la SBM, qu'il a « accapar√©e », doit √™tre purg√©e d√®s que possible. Entre les deux camps, la lutte est √† couteaux tir√©s.

Au d√©but de l'√©t√© 1926, tout s'arr√™te. Entre-temps, un terrible √©v√©nement est survenu qui a ravag√© Basil Zaharoff : Maria est morte, emport√©e par la tuberculose. Son projet n'a d√©sormais plus aucun sens. Meurtri, il abandonne alors toutes ses activit√©s et se retire d√©finitivement des affaires. Il mourra dix ans plus tard dans sa suite de l'H√ītel de Paris √† Monaco, o√Ļ Louis II avait accept√© qu'il continu√Ęt de r√©sider

source: Wikipedia, retronews,..

vendredi 29 juillet 2022

juillet 29, 2022

Brigitte Bardot a choisi la compagnie des animaux et l'éloignement de tour humain pour donner un sens à sa vie




 "J'ai choisi la solitude pour me d√©fendre.

Je me pr√©serve de l'humanit√© qui m'entoure, de cette humanit√© bruyante et envahissante. Je vis entour√© d'animaux, d'arbres, de fleurs. J'ai des chevaux, des √Ęnes, des ch√®vres, des cochons, des poulets, des canards, des oies, des pigeons. Puis bien s√Ľr chiens et chats. Je ne sais m√™me pas combien il y en a...

Je me sens tellement plus proche de la nature et des animaux que de l'homme.

J'avoue que je déteste la plupart des espèces humaines.

J'ai épousé la cause animale pour enfin donner un sens à mon existence ici-bas. Essayer d'expliquer aux humains que la cruauté envers les animaux est scandaleuse, inacceptable, inhumaine jusqu'au bout...

Je m'en fous que le monde se souvienne de la divine Brigitte Bardot, qui n'était pas divine du tout".

Brigitte Bardot ❤

Figure f√©minine des ann√©es 1950-1970, elle est une star mondiale, l'√©g√©rie et la muse de grands artistes de l'√©poque. Embl√®me de l'√©mancipation des femmes et de la libert√© sexuelle, elle incarne des r√īles de femme lib√©r√©e, anticonformiste et parfois fatale.

Elle tourne avec plusieurs grands cin√©astes, interpr√©tant des personnages √† l'√©l√©gante l√©g√®ret√© et √† la sensualit√© photog√©nique. Elle devient rapidement un sex-symbol et acquiert une renomm√©e internationale. Avec √† son actif 45 films et plus de 70 chansons en pr√®s de vingt et un ans de carri√®re, Brigitte Bardot est l’une des artistes fran√ßaises les plus c√©l√®bres au monde.

En 1973, elle met un terme √† sa carri√®re d'actrice pour se consacrer √† la d√©fense des droits des animaux, notamment avec la cr√©ation de la Fondation Brigitte-Bardot



vendredi 22 juillet 2022

juillet 22, 2022

L'anecdote derrière le pseudonyme Marilyn Monroe

Marilyn Monroe choisit ce pseudonyme en hommage √† l'actrice Marilyn Miller et √†  sa grand-m√®re maternelle, "Monroe". Quand elle est petite, on la surnomme "la souris", car elle est timide et discr√®te. Mais en 1949, lorsqu'elle a besoin d'argent et accepte de poser nue, elle signe Mona Monroe. Sa c√©l√©brit√© acquise, elle se cache sous une perruque noire, des lunettes de soleil et l'√©nigmatique nom de "Zelda Zonck".

Sources: RTL

ūüĎĪ‍♀️www.elmesmar.frūüĎĪ‍♀️




 

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits r√©serv√©s" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.