Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

samedi 23 mars 2019

Le régime algérien est aux abois par Elias Filali

Urgent Merci de partager ce message, et de le faire partager par tous vos amis ▬ Elias Filali ▬ ♦Le régime algérien est aux abois. Il sait que quel que soit la suite des événements, il va être emporté. Et il tente de tout mettre en œuvre, pour faire dégénérer ce formidable mouvement social, cette révolution tranquille. Il est en train de réactiver certains réseaux de l’ex DRS, par le rappel des plus efficaces de ses experts en subversion. Il vient de mettre en place une terrifiante structure de cyberbaltajias, dont chacun d’eux dispose d’un grand nombre de comptes Facebook, sous des pseudonymes. Deux missions ont été confiées aux officiers qui conduisent cette opération : 1/ Semer la discorde et la haine entre les Algériens, en usant des sujets les plus sensibles, l’arabité, l’Amazighité, la laïcité, le FIS, les islamistes, les communistes, la place de la femme dans la société. 2/ S’attaquer aux opposants les plus estimés, les salir, leur prêter de fausses déclarations, ou sortir certaines de leurs déclarations de leur contexte. Des hackers parmi les plus performants ont ét recrutés pour prêter assistance à ces opérations. ▬ Une seule solution pour contrer cette subversion : Tous les DZ facebookers algériens doivent bloquer systématiquement quiconque, agent où agissant à son insu, qui appelle à la haine, à la division, qui se livre à de la diffamation sur les opposants. Nous devons les bloquer, et les signaler sur nos murs respectifs. Ainsi, en très peu de temps, ils seraient neutralisés, et ne pourraient plus nuire. - Urgent : Le neveu de Bouteflika à la tête d’une cyberattaque, contre la révolution ! - C’est à Hydra, et plus précisément à la colonne, dans une bâtisse de plusieurs étages, louée par une entreprise proche du président, qu’une partie de notre présent se joue, du côté du clan Bouteflika. Une source raconte de manière anonyme (de peur de représailles), que le neveu de Bouteflika, Karim Benmansour (le fils de la sœur de Bouteflika) ainsi que son associé Ryad Oussedik, ont décidé à travers leurs entreprises douteuses INNOMEDIA et NOVASUP, de mettre en place une cyber armée sur les réseaux sociaux afin de discréditer, et perturber le soulèvement populaire algérien, en marche depuis le 22 février 2019 (ils avaient déjà commencé le travail en 2014 pour le 4ème mandat). Deux autres antennes existent à la Place des Martyrs dans la capitale et au Luxembourg. - A cet effet, des dizaines de jeunes ont été recrutés (rémunérés entre 2000 et 6000 Da/jour) afin de créer et gérer des faux profils sur les réseaux sociaux, pour polluer et faire de la propagande malsaine. Equipés d’un matériel Samsung dernier cri, cette « entreprise » ne connait pas la crise, et met en place tous les moyens nécessaires à l’essoufflement, voire à l’atténuation, jusqu’à l’éradication, du mouvement populaire actuel. Notre source nous donne un aperçu de leur mode opératoire : - Toute personne recrutée doit créer chaque jour, plusieurs faux comptes Facebook. - Le nombre important de faux profils permet de commenter, de diffuser… Et de parasiter l’information. - Un budget est alloué à l’achat de pages populaires déjà existantes, pour propager leurs fausses informations. - La méthode est simple, et le but encouru très clair : - Créer le doute et la panique chez la population afin de semer la peur, en mettant en avant le questionnement sur l’après- régime. L’une des vidéos qui circule sur le net depuis quelques jours, un court métrage qui met en scène des jeunes animés par la paranoïa, finissant par tomber dans l’incertitude ; en est un parfait exemple. - Discréditer toute personnalité pouvant apporter une contribution au mouvement populaire en essayant de salir l’image de ces derniers, tels que Karim Tabbou, Mustapha Bouchachi, et Zoubida Assoul. - Manipuler et diriger le peuple vers des divisions et scissions régionalistes. - Créer et Alimenter des fake-news pour inverser les tendances. - Faire planer le doute au sujet d’une éventuelle récupération d’un courant politique déjà existant.
Par Elias Filali

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.