Think-Tank pour vous 😁 Jeune Presse irresponsable, participative avec un regard décalé sur l'actu et l'histoire -depuis 2013🙈🙉🙊

résumé

dimanche 30 juillet 2017

Opération BIKINI -Algerie

Opération Bikini
A l'initiative d'une jeune Algérienne originaire de la ville côtière d'Annaba, des femmes se réunissent pour revendiquer leur droit à porter des maillots deux pièces sur les plages du pays.
Depuis quelques semaines, des Algériennes réunies sur Facebook dans un groupe privé se donnent rendez-vous à la plage dans le cadre d'"opérations bikini", rapporte L'Obs. Le but est d'essayer de changer les mentalités dans leur pays, et de faire accepter cette tenue sur les plages.
Une jeune femme de 27 ans, qui a choisi le pseudo de "Sara", a raconté au quotidien algérien Le Provincial comment ce mouvement de libéralisation des femmes est né.
Le mouvement prend de l'ampleur
Fin juin, elle se rend à la plage pour fêter la fin du Ramadan avec d’autres membres de sa famille. Elle n’ose alors se mettre en maillot de bain lorsqu'elle réalise qu’elle est la seule femme. De retour chez elle, elle crée un groupe Facebook privé, où elle invite des proches à se rassembler en maillot de bain à la plage.
Le groupe, rapidement élargi à d’autres habitantes de la ville côtière d’Annaba dont "Sara" est originaire, se réunit pour la première fois le mercredi 5 juillet. Elles sont alors une quarantaine. Au rendez-vous suivant elles sont 200. Aujourd’hui, plusieurs milliers d'Algériennes ont rejoint le mouvement sur Facebook.
"Inculquer la tolérance"
Si le maillot de bain deux pièces est autorisé sur les plages d'Algérie, il est souvent mal vu, voire considéré comme choquant. "J'ai toujours refusé de restreindre mes libertés à cause de certains hommes, mais beaucoup de femmes n'ont pas ce 'courage'", explique Randa, une participante, à Marianne.net. "Ici, nous devons composer avec le harcèlement, que ça touche à nos tenues vestimentaires ou aux lieux que nous fréquentons. C'est extrêmement frustrant".
Aussi les commentaires insultants de type: "Où sont vos pères?" ou "Filles faciles" ont fusé sur les réseaux sociaux. "Nous ne voulons pas changer leur vision des choses, mais simplement leur inculquer la tolérance et l’acceptation de l’autre," explique Sara, interrogée par le quotidien algérien.
invitez vos amis à aimer notre page journal el Mesmar
www.elmesmar.blogspot.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

© Copyright EL-MESMAR 2013-2018 "Tous droits réservés" -Design: Aghiles AZZOUG-CREAGHI STUDIO. Fourni par Blogger.